Les chroniques d'Evenusia

17 février 2019

Rush

Sortie VF le 28 mars 2018

Présentation de l'éditeur : chez Juno Publishing

Être aveugle n’est pas d’être misérable ; ne pas pouvoir être en mesure de supporter la cécité, c’est cela qui est misérable.

Charlotte Conroy, violoniste de Juilliard, était sur le point de connaître la grandeur lorsque la tragédie abattit ses ailes sombres, écrasant ses espoirs et brisant son cœur. La musique qui chantait dans son âme s’est tue, et elle est sur le point de poser définitivement son violon. Pour payer les factures, elle accepte un emploi d’assistante personnelle pour un jeune homme amer et en colère qui a été handicapé par un horrible accident… Noah Lake était un athlète de sport extrême, journaliste et photographe. Il a parcouru le monde à la recherche de sa prochaine montée d’adrénaline, jusqu’à ce qu’un plongeon le laisse dans le coma. Il se réveille pour constater que sa carrière est terminée, ses rêves brisés, son monde d’une noirceur sans fin qui ne s’éclaircira jamais. Charlotte commence à voir que derrière l’extérieur colérique et cassant de Noah se cache un jeune homme qui souffre. Elle est déterminée à lui montrer que sa vie n’est pas finie, qu’il a beaucoup de raisons de vivre, n’imaginant pas qu’elle deviendrait la seule lumière dans ses ténèbres, ou qu’il l’aiderait à trouver la musique dans les siennes. La vie qu’il a connue est terminée. La vie qu’elle veut est juste hors de portée.
Ensemble, ils doivent affronter leurs peurs et redécouvrir ce que signifie vivre réellement.

L'avis d'Izabulle:

Charlotte était destinée à une carrière de violoniste prodige, jusqu'à ce que le destin en décide autrement.
Noah était un sportif adepte de sports extrêmes et journaliste pour un grand magasine, jusqu'à la cascade de trop, qui aura pour conséquence de le rendre aveugle.
Le destin va décider de mettre ces deux jeunes gens en souffrance sur le même chemin. Si Charlotte, se dit que devenir l'assistante personnelle de Noah est un travail comme un autre qui lui permettra enfin de vivre dignement, Noah de son côté sait immédiatement que Charlotte sera différente des ses précédents assistants. Sa voix est chantante et son naturel et sa franchise sont déroutants.

Noah sera loin d'être sympa avec Charlotte, cherchant à prouver qu'elle finira par démissionner comme les autres. Il est colérique, imbuvable, mal poli et agressif. Heureusement, Charlotte arrive à prendre la distance nécessaire avec le comportement de Noah, ne perdant pas de vue que ce dernier est dans le déni de sa cécité, refusant de sortir de son domicile et ayant coupé les ponts avec tous ses amis et sa famille.

Le rapprochement entre Charlotte et Noah est progressif et très crédible. Il s'agit d'une histoire extrêmement romantique, où les dialogues entre Charlotte et Noah sont intéressants, pertinents et addictifs. La littérature et la musique sont des thèmes très présents dans ce roman, tout comme ces séances où Charlotte joue du violon et où Noah l'écoute en cachette. Si l'ambiance générale de ce roman laisse à penser qu'il s'agit d'une romance contemporaine, la présence de scènes intimes très hot, mais aussi extrêmement romantiques, viennent pimenter cette romance manquant un peu de suspense.

En effet, je suis passée à deux doigts du coup de coeur pour cette romance, dont le scénario est finalement assez attendu. Toutefois, l'auteur nous offre des personnages très attachants, avec une écriture très agréable et poétique.

Posté par evenusia à 22:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


15 février 2019

Calder et Eden #1 de Mia Sheridan

Calder et Eden 1

Sortie VF le 7 février 2019

Résumé de l'éditeur : chez Hugo New Romance

Il existe un lieu dans l'Amérique moderne d'aujourd'hui où il n'y a pas d'électricité, pas d'eau courante et aucun confort. Dans cet endroit il n'y a pas de place pour les rêves, pas de place pour le libre arbitre et aucune tolérance pour l'ambition. 

Dans cet endroit, il y a un garçon avec le corps d'un Dieu et le coeur d'un guerrier. Il est fort et fidèle et sert sa famille honorablement. Mais il ose rêver de plus. 

Dans cet endroit, il y a une fille avec le visage d'un ange et le coeur plein de courage. Pour sa famille elle est la vision parfaite de l'obédience. Mais elle a l'audace de vouloir ce qu'on lui a dit qu'elle n'aurait jamais. 

Becoming Calder est l'histoire du bien contre le mal, de la peur contre la bravoure, de la vérité que la lumière de l'amour a toujours su trouver même dans les lieux les plus sombres... Depuis la nuit des temps jusqu'à la fin du monde. 

Mon avis : 

Voilà une romance originale qui traite d’un sujet peu banal. Calder a toujours vécu, aussi loin qu’il se souvienne, au sein d’Acadia, une communauté établie loin du monde moderne et gérée par un homme charismatique mais totalement illuminé, Hector. Un jour où Hector revient d’une de ses nombreuses sorties pour trouver de nouveaux adeptes, il est accompagné d’une très jeune fille, Eden, qu’il présente comme celle qui sera, à sa majorité, son épouse et dont la destinée est celle d’être un jour à son bras pour conduire leur peuple vers Elysium, le Paradis qui les sauvera de la grande inondation qui les menace.

Nous découvrons donc la vie en huis clos dans cette communauté religieuse. Hector y règne en maître, tel un gourou, et donne des sermons très personnels sur un futur dans lequel ils seront tous sauvés grâce à lui. Les habitants ne bénéficient d’aucun confort moderne hormis les proches d’Hector. Ils travaillent la terre, n’ont pas l’électricité ni l’eau courante. Ils sont tous occupés à faire fonctionner leur communauté qui subvient à ses propres besoins. Ils n’ont aucun contact avec l’extérieur sauf pour certains d’entre eux et en de rares occasions. Tous les habitants sont dévoués à Hector et semblent heureux de leur sort.

Eden, de son côté, a été élevée dans l’entourage d’Hector, loin des autres enfants. Elle ne va pas à l'école, ne s'instruit pas. Elle passe ses journées à jouer du piano. Elle est destinée à un futur qui la fait apparaître aux yeux des autres comme un être à part, celle qui aidera Hector a accomplir la prophétie. C’est Calder qui le premier va s’apercevoir de sa solitude et va peu à peu se rapprocher d’elle, allant jusqu’à lui apprendre les rudiments scolaires qu’elle n’a pas le droit de suivre.

C’est une histoire très longue à se mettre en place car l’auteure cherche à nous immerger dans un monde différent. On va connaître le quotidien de la communauté, leurs habitudes mais aussi leurs mœurs, leur dévouement pour Hector qui les a sauvés de la misère ou de la violence pour la plupart. Eden et Calder, nos deux héros sont attachants et leur naïveté très touchante. Ils vont se découvrir peu à peu et apprendre à s’apprécier jusqu’à ce que l’attirance physique prenne le dessus. Leur amour est en soi un interdit qu’ils vont oser braver, bousculant des certitudes qu’ils avaient acquises tout au long de leur vie. Ils n’ont rien connu d’autre que ce qu’ils ont vécu à l’intérieur d’Acadia et le monde extérieur leur apparaît comme une immense inconnue.

C’est une atmosphère assez lourde qui règne tout au long du roman, le huis clos et la surveillance d’Hector et de ses acolytes sur Eden prend au fur et à mesure des proportions étouffantes. On sent venir le drame et on l’attend un peu résignés à subir le bon vouloir de l’auteure. C’est un tome très sombre malgré la très belle histoire entre Eden et Calder. Mon petit cœur a saigné de tristesse pour ce couple.

Le rythme s’accélère dans la dernière partie et croyez-moi ce sera terrible. Heureusement Hugo New Romance a eu la bonne idée de sortir très rapidement le tome 2, vous n'aurez pas longtemps à attendre. 

L'avis d'Izabulle :

Calder est né dans une secte et il y vit en communauté avec ses parents et sa soeur. Il y vit de manière insouciante, jusqu'à l'arrivée d'Eden, une petite fille d'un an de moins que lui, et qui est présentée à leur communauté comme leur elue, leur sauveuse. Hector qui est le guide et chef de la communauté, leur explique depuis des années qu'un déluge d'eau s'abattera sur la Terre et que la présence d'Eden auprès d'eux leur donnera l'accès à la vie éternelle. Toutefois, pour cela, Hector precise qu'Eden devra l'épouser à ses dix-huit ans, alors même que ce dernier a déjà 2 femmes et des enfants.

C'est à partir de ce moment que le doute va s'insinuer progressivement dans l'esprit de Calder. Les années passant, il se demande pourquoi une enfant devrait être promise à un homme qui pourrait être son père ? Pourquoi les membres du conseil ont une vie plus facile et avec certains avantages, que n'ont pas les travailleurs ? Et finalement, pourra-t-il laisser Eden épouser Hector, alors que lui-même ressent des sentiments pour cette dernière ?

Cette première partie de l'histoire de Calder et Eden est unique et très intense. Les histoires portant sur les sectes sont toujours très intéressantes de part leur déconnection avec le monde, et cette impression d'être au dessus des lois et du commun des mortels. D'autant qu'ici, les travailleurs ne sortent jamais du lieu où la communauté est établie, seuls les membres du conseil ont le privilège de pouvoir aller en Ville ou travailler à l'extérieur de la communauté. Aussi, lorsque Calder va faire connaissance avec le monde extérieur, cela sera violent et très intense pour le lecteur.

Les scènes sexuelles entre Calder et Eden apportent un vrai plus ici et permettent de rythmer et d'intensifier un quotidien dans la communauté qui est finalement répétitif car replié sur lui-même. Les scènes sexuelles sont extrêmement romantiques et non vulgaires. La découverte de la sexualité par deux adolescents alors même que le sujet est tabou au sein de leur communauté, rend l'ensemble très intense et attachant.

J'ai finalement eu l'impression de voir grandir Calder et Eden dans ce 1er tome. Témoin de ce bel amour interdit qui ne peut que mal finir. Je me suis fortement attachée à ces deux personnages. D'ailleurs, le personnage d'Eden se montrera la plus audacieuse et la plus déterminée à faire échouer sa destinée.

La fin de ce 1er tome est difficile. L'auteur ne nous épargne pas. Il nous faudra attendre le mois de mars pour découvrir le second tome, qui nous promet je pense, de nombreuses révélations. L'attente va être dure !
Calder et Eden est mon coup de coeur 💙

 

14 février 2019

La cage dorée de Blanche Monah

 la_cage_dor_e

Sortie VF le 7 décembre 2016

Résumé de l'éditeur : 

Vous n'avez jamais lu un roman tel que celui-ci.

Noir, et rempli d'espoir. Violent, mais tendre. Par moments limite insoutenable, et à d'autres touchant.

C'est l'histoire de deux amours qui s'affrontent. L'un destructeur, malsain et illégitime. L'autre rédempteur. Lequel des deux gagnera ?

Tout semble réussir à Heather : elle est belle, riche, et mène de brillantes études de photographe. Pour un homme comme Phénix, qui a grandi dans une cité défavorisée et a dû se battre - littéralement - pour réaliser ses rêves, c'est prodigieusement agaçant. Il prend tout de suite en grippe cette jeune stagiaire trop parfaite.

Jusqu'à ce qu'il découvre que, malheureusement pour eux, ils ont bien plus en commun qu'il ne l'aurait cru.

Entre la princesse et le boxeur, une étrange amitié va se nouer. Phénix parviendra-t-il à faire fondre les barreaux de la cage de Heather ?

Un livre choc.

Mon avis : 

Ce roman, extrêmement poignant et bouleversant, tient plus d'un récit que d'une romance. En effet, l'auteure nous décrit, avec de nombreuses scènes détaillées, le calvaire que vit Heather au quotidien. Son histoire est très dure, dérangeante, parfois insoutenable au point que j'ai souvent du arrêter ma lecture. Difficile même de dire qu'il s'agit d'une Dark Romance, car la romance à proprement parler prend peu de place dans le roman par rapport à la noirceur de celui-ci. On en ressort avec un sentiment d'étouffement et de malaise. C'est une impression très forte qui ne nous quitte pas tout au long de notre lecture. L'auteure a, avec beaucoup de talent, su faire passer ce sentiment de l'héroïne au lecteur. De plus, son écriture est fluide, soignée, le récit est impeccable et sans vulgarité. 

Il est dommage que l'auteure n'ait pas donné un peu plus de lumière à son histoire, à mon goût beaucoup trop sombre, avec trop de détails de violence physique et psychologique, pas forcément nécessaires. D'ailleurs la notion de reconstruction y est à peine abordée et à quel prix ! Dommage que le message ne soit pas plus positif ne serait ce que pour donner un peu d'espoir à ceux et celles qui pourraient s'identifier à l'héroïne et ont vécu des choses similaires. Bien sûr un second tome peut être envisageable, mais pour cela il faudra que les lecteurs puissent aller jusqu'au bout de ce premier tome, très éprouvant !

Je respecte toutefois le choix de Blanche Monah pour avoir osé aller jusqu'au bout de son histoire sans rien embellir, sans jamais tomber dans la facilité. Elle a su aborder avec beaucoup de maîtrise des sujets sensibles et difficiles. 

Voilà un roman étonnant dont je lirai la suite si un jour il y en a une. Je vais également lire, pour aprécier pleinement le potentiel de l'auteure, son autre roman, dans un tout autre genre, du New Adult, Des Etoiles à l'infini. 

Posté par evenusia à 22:57 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Drive me to love de NC Bastian

Drive me to love

Sortie VF le 6 février 2019

Présentation de l'éditeur : collection &H

Noah est la parfaite incarnation de tout ce que Mélissa déteste. Les étudiants ultra-populaires qui enchaînent les filles comme les soirées  ? Très peu pour elle, merci. D’autant que Noah ne se contente pas de la panoplie typique du bad boy du campus ― non,  ce serait trop classique  ! ―, il donne aussi dans l’illégalité en faisant des courses de voitures dangereuses et stupides. Clairement, il n’est pas son genre et elle est très, très loin de ressembler aux filles qu’il fréquente en général  ; pourtant, Noah s’est mis en tête d’«  apprendre à la connaître  ». Et il n’a pas l’habitude qu’on lui dise non.

L'avis de Xylara : 

Mélissa sous l'insistance d'une amie, Zohra, vient s'installer avec elle et va commencer alors son année scolaire dans un nouvel établissement. 

La rentrée des cours et sa rencontre avec l'Ours risquent de malmener la petite vie effacée et discrète qu'elle désire avant tout. Mais ce garçon, qui s'appelle en réalité Noah, n'est pas du genre à renoncer quand il veut quelque chose.

Et c'est Mélissa, la prochaine qui tombera dans ses bras !

Mais sa réputation le précède et pour montrer patte blanche envers l'objet de son désir, il devra y mettre les formes.

Après tout, il arrive toujours à ses fins !

Le début du récit nous replonge quelques mois en arrière à l'enterrement des parents de Noah. C'est un moment difficile pour le jeune homme qui va devoir prendre des décisions difficiles concernant son avenir. 

Il est affaibli par le décès de ses parents, mais il a choisi de vivre avec sa grand-mère pour le côté pratique, mais pas seulement...

Il étudie, mais sa tristesse fait ressortir son côté colérique en lui et il se défoule quelque peu en faisant des courses de voitures clandestines. L'argent n'est pas en jeu, mais plutôt l'adrénaline du danger et frôler avec la mort.

Noah est sexy en diable et aime s'entourer de filles, le temps d'une nuit, mais le sexe et les courses ne l'aident pas vraiment à se sentir mieux.

C'est alors qu'arrive Mélissa....

Mélissa est le genre de fille qui fuit de loin ou de près tout ce qui pourrait lui attirer des ennuis. Et se faire remarquer par Noah qu'elle surnomme l'ours est bien la dernière chose qu'elle veut ! Qu'il lui fiche la paix !

C'est le genre de mec qui s'accroche et à cela, il a une bonne raison ! Seulement son insistance agace Mélissa qui le rembarre sans cesse. 

Lorsque Méli parle de Noah : 

- "Ce mec me plaisait et se laisser guider par un désir autre que purement charnel était très mauvais. L'amour rendait con. Ce n'était pas ce que je voulais. Point"

Pourtant petit à petit Noah, commence à fissurer la carapace de protection de la jeune femme. Ah nul doute, il sait s'y prendre pour arriver à ses fins. Il va l'entraîner dans les courses de voitures, le saut à l'élastique (la pauvre!) et j'en passe. 

Mais les conséquences de leur relation risque de les entrainer au point de non retour, car quand on fréquente le milieu des courses sauvages, certains personnages peuvent s'avérer dangereux.

Le chantage et la pression vont mettre les nerfs et la confiance à rude épreuve pour notre couple.

Si le début du récit pose les fondations de la romance, la seconde partie est plus active en partie à cause du danger qui menace le couple voir leurs proches.

Le rythme démarre plutôt lentement mais très vite les pages se tournent et la lecture devient plus soutenue. Le plus, c'est également l'alternance des points de  vue entre Noah et Mélissa à chaque chapitre. C'est incontestablement du bonus pour mieux cerner les personnages et leurs actions.

<3 Suis fan de la couverture ! 

Bande annonce du film After - Chapitre 1

Le film After sortira en salles le 17 avril 2019 en France

Affiche After film

La bande annonce en VO 

Posté par evenusia à 15:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


13 février 2019

Amélia Fang et les seigneurs licornes

IMG_20190129_162133_843 (1)

Auteur: Laura Ellen Anderson
Editeur: Casterman
Sortie le 6 février 2019

Résumé:

Contrairement à ce que Amélia Fang a appris à l'école, les fées ne volent pas les crocs des vampires, et les licornes ne tirent pas des arcs-en-ciel tueurs avec leur derrière. Enfin rassurée, la jeune vampirette (et ses amis Florence et Grimaldi), se lance dans un dangereux périple au royaume de Lumière, direction Pailletteville. Son but ? Retrouver Beausoleil, une fée disparue il y a des années et qui n est autre que la maman de Tangine, le prince-pourri-gâté... Mais attention, à Pailleteville, derrière chaque arc-en-ciel, il y a de bizarres anges-chatons mais aussi des seigneurs licornes encore plus étranges qui les guettent !

L'avis d'Izabulle:

Nous faisons la découverture de ce roman jeunesse illustré, en commençant par le tome 2. Pas l'idéal vous allez nous dire, toutefois nous n'avons eu aucun problème pour comprendre l'histoire qui est conté, d'autant qu'il y a une petite présentation illustrée en début de roman des personnages et avec les particularités de chacun.

Cette histoire est une vraie aventure, qui va mener Amélia et son groupe d'amis à travers différents royaumes et territoires. L'humour est omniprésent, avec notamment des expressions ou des mots qui sont détournés pour l'occasion. Le monde des ténèbres contraste avec Pailletteville, qui est la ville des créatures de lumière. Toutefois, les gentils ne se trouvent pas forcément dans le camp des paillettes et des arcs en ciel et cela est déjà très décalé en soit pour un enfant. Aussi, l'image de la licorne toute magnifique et magique est bien maltraitée dans cette histoire, créant de beaux fous rire.

Ce roman peut-être lu de façon autonome par un enfant de 8 ans. Toutefois, si vous décidez de faire une lecture commune comme nous, sachez que mon fils de 6 ans a totalement adoré ce livre. La lecture commune est grandement facilitée par les illustrations en noir et blanc, qui sont très nombreuses et viennent parfaitement compléter le texte, sans l'alourdir ou être redondant.

Le 3ème tome est prévu pour septembre 2019 et Minibulle a déjà décrété que c'était beaucoup trop loin. Je pense que cela résume à lui seul à quel point ce livre à su nous ensorceler. Un joli coup de coeur pour la Izabulle family !

Posté par evenusia à 17:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

L'envers des contes : La soeur pas si laide de Cendrillon

IMG_20190109_214042_941

Auteur: Gihef et Zimra
Editeur: Kennes éditions
Sortie le 24 août 2016

Résumé:

Qui a dit que les méchants de nos contes de fées préférés ne pouvaient pas apprendre de leurs erreurs ? Après les enquêtes policières de la sœur de Cendrillon et la thérapie de la belle-mère de Blanche-Neige, c'est maintenant au tour de la vilaine fée de la Belle au bois dormant de vous révéler ses secrets.

L'avis d'Izabulle:

Nous découvrons par le biais de cette BD moderne et très colorée, la suite de l'histoire de Cendrillon. En effet, nous retrouvons la belle-mère de Cendrillon et ses deux demi-sœurs dans leur maison sans dessus-dessous, car Cendrillon n'est plus là pour faire le ménage et elles sont en pleine déprime. Seule Javotte semble ne pas être affectée par son sort et continue sa vie en sortant notamment avec son amie la Bergère. Toutefois, Javotte soupçonne sa sœur et sa mère de préparer un mauvais coup, alors même que le mariage de Cendrillon avec le Prince est prévu dans quelques jours.

Cette BD n'a rien à voir avec le conte original et cela contribue à l'humour omniprésent dans cette histoire. Tout d'abord, le contexte du conte est moderne, c'est à dire que Javotte a un portable, va en boite de nuit dans le haricot magique de Jack et conserve des tartes aux pommes dans son réfrigérateur. D'autre part, des personnages d'autres contes sont également présents, comme Boucle d'or et Raiponce qui sont de vraies pestes qui se moquent de Javotte, ou encore la mère Michelle qui devient la nouvelle bonne de la belle-mère de Cendrillon.

Nous avons adoré cette BD qui est vraiment très rigolote et le côté moderne a beaucoup plu aux enfants. Ce côté décalé, en tournant à la dérision nos personnages préférés des contes, est très réussi et bien intégré à un scénario crédible qui apporte un certain suspense.

Si mon fils de 6 ans, n'était pas forcément en âge de comprendre toutes les subtilités de langage utilisées ici, ma fille de 11 ans elle, a vraiment adoré cette BD, où tous les codes liés aux adolescents sont présents. Cette BD est le 1er tome d'une série en comptant pour le moment 3 et je peux vous dire que Nabulle trépigne d'impatience de lire les suivants, portant sur Blanche-neige et la Belle au bois dormant.

La sœur pas si laide de Cendrillon est le coup de coeur de Nabulle ❤️

Posté par evenusia à 12:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 février 2019

Alaska Wild de K.A. Tucker

Alaska Wild

Sortie VF le 7 février 2019

Présentation de l'éditeur : chez Hugo New Romance

À vingt-six ans, Calla Fletcher est une parfaite citadine. Elle aime sortir avec ses amies, faire du shopping et se mettre en scène pour son blog " Calla & Dee ". 

Lorsqu'elle apprend que son père, qu'elle ne connaît presque pas, est malade, elle décide de se rendre auprès de lui en Alaska. Alors que Calla n'était encore qu'un bébé, sa mère a fui cette contrée loin de tout. 

Elle va alors découvrir la rudesse de la vie quotidienne locale, les allées et venues constantes des petits avions... et Jonah, ce pilote détestable. 

Ce pur produit du cru a clairement hâte de renvoyer cette fi lle d'où elle vient, mais Calla est bien décidée à lui montrer qu'elle aussi peut s'adapter à cette vie... Du moins pour un temps, car elle ne se voit vivre qu'à Toronto. 
Et Jonah ne quittera jamais l'Alaska. 

Le passé ressurgit et pose à nouveau le même dilemme : va-t-elle, comme sa mère bien des années plus tôt, envisager une histoire d'amour avec un pilote ?

L'avis d'Evenusia : 

Calla a quitté l'Alaska avec sa mère alors qu'elle avait à peine deux ans. Son père les a laissées partir alors qu’ils étaient encore un couple très amoureux. Mais la mère de Calla n’a pas réussi à s’adapter à la vie la bas et son père n’a jamais voulu quitter cette terre et sa petite compagnie d’aviation qu’il s’efforçait durement de maintenir à flot. Leurs vies se sont séparées. 

Le lien entre le père et la fille, difficilement entretenu par des lointaines conversations téléphoniques, s’est arrêté au fil des années. Calla a gardé beaucoup de rancune envers ce père absent, même si sa mère a refait sa vie et que son beau père a largement pris cette place.

Mais aujourd'hui, son père est atteint d’une grave maladie et c’est peut être le dernier espoir qu’elle a de faire la paix avec lui. Alors elle décide de partir passer quelques jours en Alaska.

A peine arrivée à Bangor, Calla se rend vite compte que, tout comme sa mère des années plus tôt, ce pays n’est définitivement pas fait pour elle. C'est une jeune femme moderne, se maquille, aime les vêtements de marque, a un compte Instagram, et là il n'y a même pas de réseau. En plus de cette terre qui lui paraît hostile, son père est accaparé toute la journée par ses avions et Calla commence à regretter d'avoir fait tout ce voyage. D’autant plus qu’un des pilotes qui ressemble à un yéti avec ses cheveux hirsutes, sa barbe fournie et sa carrure imposante, semble vouloir lui faire la vie impossible.

Derrière la masse indisciplinée de cheveux, de Jonah, se cache un cœur énorme, c’est un homme plein d’esprit attentionné et honnête. Un héros qui ne cache rien de ses pensées qu’il livre sans filtre. C'est rafraichissant cet homme qui ne garde rien pour lui et qui se soucie des gens et de leur bien. Ses réparties sont toujours drôles. Mais ce qu'il veut par dessus tout c'est avoir le dernier mot avec Calla, qu’il juge d’un premier abord artificielle et trop gâtée.

J'ai tellement adoré cette lecture que je voudrais trouver les mots pour pouvoir vous convaincre de lire cette histoire. 

L’auteure nous transporte dans les étendues de l’Alaska et malgré le rude climat et une terre peu accueuillante, on va vivre des moments magnifiques. Vous allez faire la connaissance de tout un tas de personnages qui vont peu à peu prendre de l'importance et faire de ce coin de l'Alaska, un endroit chaleureux.

La relation entre Calla et Jonah va se construire très lentement, un vrai slowburn, duquel va naître un amour profond. Ils se détestent au départ, et pour cause, ils sont totalement différents. Là où Jonah est d'un naturel brut, Calla est le summum de la fille sophistiquée. Ils vont constamment se mettre au défi, et croyez-moi vous n'avez pas fini de rire.

Ce voyage en Alaska va totalement changer Calla et on va découvrir quelqu’un de touchant et de profond.

C’est avec un trop plein d’émotions que je quitte toute cette ribambelle de personnages aussi attachants que différents, qui ont construit leur vie autour de cette petite compagnie aérienne nommée Alaska Wild. 

Cette histoire est un concentré d'émotions intenses qui vous fera passer sans transition du rire aux larmes. 

Mon premier coup de coeur 2019 <3 

10 février 2019

Pour toujours et à jamais de Aya Ling [Les contes inachevés #3]

pour toujours et à jamais

Présentation de l'éditeur : chez Collection Infinity

Kat a survécu. Elle revient à Athelia sous sa véritable identité, Katherine Wilson. Edward, fou de joie d'apprendre qu'elle est en vie, fait le serment de la ramener au palais. Cependant, les obstacles semblent impossibles à surmonter. Le mariage entre un membre de la famille royale et une roturière n'est pas reconnu... Sans compter qu'il est déjà légalement lié à Katriona Bradshaw, qui fera tout pour garder sa place de princesse. Mais d'autres choses s'avèrent plus inquiétantes encore. En raison d'un hiver exceptionnellement rigoureux, les habitants d'Athelia souffrent des prix exorbitants des denrées alimentaires, et devoir soutenir un petit groupe de l'élite aristocratique commence à les irriter. La révolte d'un pays voisin ne fait qu'attiser les flammes de leur colère. Kat et Edward auront-ils enfin leur happy end ?

L’avis de Tory :

Kat n’a eu le choix que de partir d’Athelia, laissant derrière elle Edward et de nombreuses complications au sein du royaume. Son retour à la vie « réelle » est plus compliqué que prévu. Son entourage se pose des questions sur sa disparition son état psychologique. Mais Kat ne se laisse pas abattre et fera tout pour retourner dans le monde d’Athelia et retrouver son prince.

Edward est désemparé depuis qu’il a vu sa bien aimée quitter de force son monde. L’air d’Athelia n’était plus respirable pour Kat et son identité dévoilée. Malgré cela, Edward ne perd pas espoir et n’a pas le temps de se consoler, il doit régler les problèmes de son royaume.

Nos deux héros arriveront-ils à se retrouver et « vivre heureux jusqu’à la fin des temps ? ».

C’est avec impatience que j’attendais ce troisième tome. J’avais avais adoré les deux premiers et il me tardait de voir comment l’auteure allait conclure son histoire.

L’histoire reprend là où nous l’avons laissée dans le tome précédent. Cela permet de se replonger aussitôt dans le coeur de l'histoire. J’ai été agréablement surprise de voir que dans ce tome 3, Aya Ling donne la parole à Edward pour la première fois.

Nos deux héros sont confrontés à de très nombreux problèmes, sans jamais se laisser abattre par les épreuves.

Kat est toujours une héroïne moderne dans ce conte de fées, elle est déterminée et espère revoir son bien aimé. Son personnage ne faiblit pas, elle reste attachante et on sent bien qu'elle mûrit un peu plus à chaque tome.

Edward prend très à coeur son rôle de prince : il est bienveillant et veut s’assurer du bien être de chacun et trouver des solutions à tout. Il n’a jamais demandé à devenir le futur roi d’Athelia et est déchiré entre l’avenir de son pays et son amour pour Kat.

"Pour toujours et à jamais" conclut parfaitement cette saga de « La Vilaine Belle-Soeur » entre amour, action et rebondissements ce Young Adult fantastique vous transportera dans l’univers d’Athelia.

Un quatrième tome est sorti l’été dernier aux US, et c’est avec plaisir que je lirai la suite des aventures de Kat et Edward.

07 février 2019

Les mille visages de notre histoire de Jennifer Niven

Les mille visages de notre histoire

Sortie VF le 8 février 2018

Présentation de l'éditeur : chez Gallimard Jeunesse

Tout le monde croit connaîte Libby Groby, pourtant, personne ne s'est jamais intéressé qu'à son obésité. Elle a longtemps vécu recluse dans sa chambre, cachant son corps et ses angoisses. Cette année, sa vie peut changer : Libby s'est inscrite au lycée.Tout le monde croit connaître Jack Masselin : étudiant rebelle, sexy... aux réactions imprévisibles. Sous son arrogance, Jack a enfoui un secret douloureux.

L'avis d'Izabulle :

Libby reprend sa scolarité en 1ère, après plusieurs années d'isolement à son domicile et de thérapie.

Nous suivons également le point de vue de Jack, qui est en terminale dans le même lycée que Libby. Toutefois, il ne se souvient pas d'elle, ni de personne de son entourage. En effet, il est atteint de Prosopagnosie, une maladie neurologique qui empêche le malade de reconnaître ou de se souvenir des visages, même ceux de sa famille.
Et c'est là que le titre du roman prend tout son sens, venant comme ponctuer à lui seul la fin du roman.

J'ai pu retrouver la même écriture aérienne et poétique, que dans Tous nos jours parfaits, un autre livre de cet auteur et qui avait été un gros coup de coeur.

Nos personnages Libby et Jack sont très matures pour leur âge et même si nous sommes dans une romance Young Adult, cette histoire n'a rien d'un livre jeunesse.

J'ai adoré découvrir Libby et Jack qui évoluent progressivement au contact de l'un et de l'autre. Le harcèlement scolaire est très largement abordé dans ce livre, mais sans être plombant ou moralisateur.

Jack et Libby sont très beaux intérieurement et le surpoids de Libby vient provoquer une résonance toute particulière face au handicap de Jack.

Pour ceux qui auraient lu Tous nos jours parfaits, sachez que l'histoire de Libby et Jack est beaucoup plus légère, malgré la thématique abordée.

Encore un coup de coeur pour un livre de Jennifer Niven, qui finit par entrer dans la liste de mes auteurs préférés ❤

Posté par evenusia à 22:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,