Les chroniques d'Evenusia


Nouvelles affiches animées des personnages de Divergent 2 : Insurgent

tris

 

Sortie 3D pour cette seconde partie de Divergente le 20 mars 2015

insurgent

FOUR

TRIS

CALEB

TORI

 CHRISTINA

PETER

MAX

URIAH

Posté par evenusia à 19:58 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

L'homme du soir de Mo Hayder

birdman 2

Résumé de l'éditeur : chez Pocket

C'est le plein été à Brockwell Park, quartier résidentiel du sud de Londres. Derrière la paisible facade d'un pavillon, un homme et sa femme sont ligotés et séquestrés. Quand on les découvre, gravement déshydratés et tuméfiés, ils révèlent que leur fils de neuf ans, Rory, a été enlevé. Très vite, la police pense à un acte pédophile qui, semble-t-il, n'est pas un cas isolé. C'est à l'inspecteur Jack Caffery, du service des affaires sensibles, que revient la pénible tâche d'enquêter dans les milieux pédophiles. Or, depuis la disparition - jamais élucidée - de son frère Ewan durant son enfance, il est particulièrement touché par ce type de crime. Il lui est donc très difficile de poser un regard froid et scientifique sur l'affaire du petit Rory. Surtout quand celle-ci, au fur et à mesure, matérialise les peurs les plus enfouies de l'inspecteur. Plus Jack tente de faire parler les maigres indices relevés sur les lieux de ses investigations, plus les similitudes troublantes entre le passé et le présent s'accumulent. Commence alors pour lui, et pour tous ceux qui l'entourent, un véritable cauchemar...

L'avis de Linagalatée : 

Le petit Rory Peach, 8 ans a disparu de chez lui. Il a été enlevé par un homme qui les a séquestrés lui et ses parents dans leur maison. Alek, le père a été grièvement blessé à la nuque et Carmel, la mère a simplement été enfermée dans un placard, d’où elle n’a rien vu ni entendu.

L’inspecteur Principal de la police de Londres, John Caffery vit une histoire tumultueuse avec Rebecca depuis qu’il l’a sauvée des griffes d’un violeur. Chacun a une histoire compliquée, Rebecca parce qu’elle ne se souvient plus de ce qui lui est arrivé et John parce qu’il n’a jamais pu se résoudre à la disparition de son frère Ewan 25 ans auparavant. 25 ans qu’il cherche à trouver des indices pouvant le conduire au meurtrier de son frère dont le corps n’a jamais été découvert.

Bénédicte, Hal et Josh Church viennent d’emménager près du parc dans lequel Rory a disparu. Ils ont été entendus par la police. Josh, comme beaucoup d’autres enfants parlent du Troll qui mange les enfants. Des histoires certes d’enfants, mais la vérité ne sort-elle parfois de leur bouche ?

Encore un petit bijou du genre, Mo Hayder nous gâte une fois de plus avec ses histoires horribles à peine imaginables. Caffery déjà héros central d’autres romans nous devient de plus en plus familier, on partage sa douleur relative à la disparition de son frère et toutes les nouvelles affaires ayant en toile de fond des disparitions d’enfant le rendent de plus en plus imprévisible, s’impliquant au-delà de la normale.

Les motivations du kidnappeur sont très survolées et très obscures, mais parfois il suffit de dire de quelqu’un qu’il est complètement malade pour comprendre tout l’étendue de la signification de ce mot.

Une fois encore, Mo Hayder décrit sans aucune retenue, pudeur ou délicatesse la cruauté des scènes qu’elle nous distille et c’est donc une lecture destinée à un lectorat ayant un goût prononcé pour ce type de lecture, et le cœur bien accroché. Les mots sont crus, les situations aussi, l’horreur est à votre porte. A vous de la laisser entrer ou pas. Le troll n’est pas qu’une histoire inventée par les enfants pour se faire peur, c’est aussi une histoire inventée par un malade mental déséquilibré bon pour l’enfermement à vie.

Posté par evenusia à 09:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 octobre 2014

Puzzle de Franck Tilliez

puzzle

 

Sortie le 9 octobre 2014

Résumé de l'éditeur : chez Pocket 

Ilan et Chloé sont spécialistes des chasses au trésor. Longtemps, ils ont rêvé de participer au jeu ultime, celui dont on ne connaît que le nom : Paranoïa. Le jour venu, ils reçoivent la règle numéro 1 : Quoi qu'il arrive, rien de ce que vous allez vivre n'est la réalité. Il s'agit d'un jeu. Suivie, un peu plus tard, de la règle numéro 2 : L'un d'entre vous va mourir. Et quand les joueurs trouvent un premier cadavre, jeu et réalité commencent à se confondre. Paranoïa peut alors réellement commencer... 

L'avis de Linagalatée : 

Refuge du Grand Massif près de Morzine huit corps sont retrouvés massacrés à coups de tournevis. L’Adjudant Pierre Boniface, qui arrive sur place, n’a plus qu’à arrêter l’unique survivant Lucas Chardon, qui malheureusement ne se souvient d’absolument rien. Il sera interné dans un hôpital psychiatrique et tentera de se suicider.

Chloé et Ilan Dedisset vivaient ensemble, puis Chloé l’a quitté. Ils étaient passionnés par les « chasses aux trésors », mais tout çà est derrière Ilan maintenant. Il a pris pied dans la réalité de la vie après la disparition brutale et inexpliquée de ses parents, réputés chercheurs. Son père lui a laissé une énigme sur laquelle il a longtemps planché mais qu’il a abandonnée. Chloé refait surface brusquement dans sa vie, elle a beaucoup avancé sur une énigme sur laquelle ils avaient travaillé ensemble et à la clé de laquelle seraient offerts 300.000 € à celui qui arrivera au but final, Paranoïa.

Chloé va tout faire pour tenter d’entrainer à nouveau Ilan dans ce jeu, à deux ils auront plus de chance de trouver, et si l’un ou l’autre gagne, ils partageront le gain.

Plus rien ne va se passer comme ils l’avaient prévu.

La lecture de ce roman est très particulière, comme son atmosphère. On y est trimballé de réalité en paranoïa ou l’inverse peut-être. Le personnage d’Ilan va connaître les frontières de la folie, ne sachant plus s’il doit croire ce qu’il voit ou croire ce qu’il ressent et ce qu’il sait. Tout se mélange dans sa tête et on va le suivre dans ce dédale de situations et de sentiments. Des impressions très bizarres parfois dérangeantes car le lecteur finira par ne plus savoir lui non plus, s’il est dans la réalité ou le jeu, si les circonstances sont montées de toutes pièces ou s’il s’agit d’un véritable récit.

Mais qui tire les ficelles de tout çà, qu’y a-t-il derrière Paranoïa et pourquoi ? Vous ne le saurez qu’à la toute fin du roman et si vous aviez deviné avant, vous êtes très très forts, car je me suis laissée embarquer dans cette histoire tête baissée, comme dans un jeu d’énigmes, en oubliant qu’autour de tout çà, il y avait la vraie vie. 

Posté par evenusia à 21:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Réseaux 2 de Vincent Villeminot

reseaux 2

Sortie le 26 août 2014

Résumé de l'éditeur : chez Nathan

Sur les réseaux, tout le monde pensait connaître Nada#1. Tout le monde suivait, espionnait, redoutait Nada#1. Aujourd'hui, Son Altesse Anarchiste Sérénissime est en prison et l'armée des Clowns Noirs est sans tête. Les polices européennes vont-elles enfin pouvoir respirer ? Rien n'est moins sûr : un mystérieux Nada#2 fait son apparition et annonce un chaos d'un genre nouveau...

Réseau(x) tome 1 est lauréat du Prix 15/17 pour l'année 2014 de La Foire du Livre de Brive.

Mon avis : 

J'appréhendais quelque peu de me plonger dans ce second tome, tout d'abord car ma lecture du Tome 1, même si elle m'avait beaucoup plu, était déjà très lointaine mais aussi parce que je me souvenais de la multitude de personnages, tous importants et dont les rôles étaient souvent liés les uns aux autres. Un casse-tête s'annonçait... Alors quel bonheur quand j'ai découvert dès les premières pages que l'auteur avait pensé à nous concocter un petit schéma d'une simplicité telle qu'il était facile d'y revenir pendant la lecture et surtout d'y repérer rapidement la place de chaque personnage dans le roman. Car voyez-vous, Vincent Villeminot fait partie de ces auteurs qui écrivent des romans adolescents intelligents dont l'approche n'est pas des plus faciles. Il nous parle tout d'abord d'applications sur le net pour décrire ses rêves, puis de personnages qui s'inspirent de ces rêves pour faire des vidéos, puis aussi ceux qui décident de mettre les cauchemars en live (voir tome 1). Il y ajoute une trame plutôt complexe, avec de nombreux personnages, des chapitres courts pour accélérer le rythme et un monde proche du notre, où les avatars livrent des informations pour mettre en place des jeux qui se déroulent dans la vie réelle... Cela semble compliqué mais c'est tellement bien construit qu'on ne se perd pas en route.  

Play It for real et bienvenue dans Réseaux 2.

La Black Clowns Army est de retour malgré l'absence de Nada#1 maintenant emprisonné et ayant laissé son trône à son frère qui est bien décidé à révéler au grand jour les machinations que certains membres des hautes sphères gouvernementales ont mis en œuvre. Mais Nada #2 souhaite procéder à sa façon et les membres de la BCA n'ont pas l'air franchement d'accord avec ses méthodes. Ils ont oublié ce qu'ils étaient au commencement et se sont laissés entraîner beaucoup trop loin par ce qui devait tout d'abord n'être qu'un grand jeu en IRL (dans la vie réelle). Nada#2 impose donc le désarmement. 

Pour monter cette incroyable machination, l'auteur pose ses soldats un peu partout, parmi la police, dans la BCA, parmi les Nadas, les étudiants et même certains membres du gouvernement. Qui ment ? Qui tire les ficelles ? Qui va s'en sortir indemne ? Le KO#2 est programmé pour être LA grande révélation. Alors que certains se battront pour que ce KO#2 ait lieu, d'autres feront tout pour l'éviter.

Une seconde partie qui se déroule à un rythme effréné, avec des chapitres courts qui permettent à l'action de se dérouler dans différents lieux à la fois, un fin inimaginable que l'on tente tout de même d'imaginer et surtout un suspens qui vous tiendra en haleine jusqu'au dernières pages. Que dire des personnages charismatiques auxquels on ne peut que s'attacher malgré leur grain de folie, je pense bien sûr à Nada#1 avec sa part de mystère mais aussi au courage de Nada#2, à la fragilité de Sixie Dreamy et à bien d'autres qui vous poursuivront longtemps après la lecture de ce roman, parce qu'ils sont différents et qu'ils ne peuvent vous laisser insensibles.

Un roman sombre et déroutant qui passionnera autant les adultes que les ados, les fans de thrillers ou amateurs de jeux de rôles.

Posté par evenusia à 12:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,



Nouveau coffret pour la Trilogie Cinquante Nuances de Grey en poche

coffret trilogie 50 nuances

(visuel non définitif)

Les éditions Le livre de poche proposent une nouvelle édition du coffret de la Trilogie Cinquante Nuances de Grey. Ce coffret comprendra les trois livres (Cinquante Nuances de Grey, Cinquante Nuances plus sombres, Cinquante Nuances plus claires) regroupés dans une jolie boîte avec de nouvelles couvertures noires et grises avec la tranche corail, un ruban en satin ainsi qu'un carnet. 

Précipitez-vous car il n'y aura que 50.000 exemplaires de ce coffret qui deviendra vite collector !

Le prix pour le coffret est de 20,70 et il sera disponible à partir du 5 novembre 2014 !! A vos précommandes ! 

source et source

Posté par evenusia à 11:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 octobre 2014

Pas assez d'alchimie entre Dakota et Jamie pendant le tournage de Cinquante Nuances ?

fan made poster

(fanmade poster)

Depuis que Jamie Dornan (Christian Grey) et Dakota Johnson (Anastasia Steele) se sont retrouvés à Vancouver afin de tourner de nouvelles scènes du film Cinquante Nuances de Grey, les rumeurs vont bon train.  

Le Figaro.fr déclare que selon une source présente sur le tournage, les producteurs trouveraient que les deux acteurs ne sont pas assez complices devant l'écran et que les scènes de sexe sonneraient faux. Ils auraient donc décidé de tourner de nouvelles prises afin de rendre l'ensemble plus crédible.

La source précise également que les producteurs d'Universal semblent beaucoup miser sur cette franchise puisqu'ils aimeraient tourner plusieurs long métrages. «Il faut que le premier soit parfait, parce que les producteurs veulent vraiment faire des suites»

Purebreak rappelle qu'au début du tournage de Cinquante Nuances de Grey, on disait qu'il n'y avait aucun courant qui passait entre les deux acteurs. Ces mêmes propos viennent de refaire surface. Selon une source qui s'est confié à US Weekly, c'est à cause de scènes pas assez sexy et d'un manque cruel d'alchimie entre les interprètes de Christian et d'Ana que le tournage a repris. "Dakota n'est pas assez sexy" confie cette "source" évidemment anonyme. 

source et source

Rappelons tout de même que les reshoots sont assez courants pour refaire une scène qui n'a pas donné entière satisfaction ou rajouter une scène qui au final ne figurera pas dans le film. 

On a ainsi pu voir des images et des vidéos d'une scène qui s'est déroulée devant Grey Entreprises (ICI, ICI) et une autre ou on a vu le couple s'embrasser dans les bois (ICI et ICI). 

Il y a eu aussi des scènes en intérieur dont nous n'avons absolument eu aucune image sauf un tweet de l'auteure EL James laissant supposer un tournage de la chambre rouge : 

03

Quoiqu'il en soit, toutes ces rumeurs alimentent encore la polémique sur ce film très attendu et dont la sortie se fera dans moins de quatre mois maintenant ! 

Posté par evenusia à 23:42 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 octobre 2014

La meute du Phénix - Tome 3 : Nick Axton de Suzanne Wright

meute du phénix3

Sortie le 5 décembre 2014

Résumé de l'éditeur : chez Milady

Shaya Critchley est une louve soumise, situation qui ne lui a jamais posé problème jusqu'à ce qu'elle découvre son âme soeur en la personne de Nick Axton : un puissant loup Alpha. Pas étonnant qu'un homme comme lui ne veuille pas s'unir à une fille comme elle. Mais alors pourquoi n'arrête-t-il pas de se mêler de sa vie au point de la pousser à fuir la ville? Nick a pourtant une bonne raison de refuser de s'unir,un secret qu'il va devoir révéler à Shaya s'il espère conquérir le coeur de la fougueuse louve.

Posté par evenusia à 16:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Au commencement, je t'ai aimé de Juliette Di Cen (Coeur d'homme, âme de soldat Tome 6)

au commencement je t ai aime

Résumé : 

Sandrine Kervellec n’a rien d’une héroïne flamboyante. Éternelle figurante, se définissant comme le personnage secondaire par excellence, ses complexes ont fini par influencer ses rapports avec les autres, les hommes en particulier. Affectée depuis peu dans une nouvelle unité, la jeune militaire espère tourner une page en prenant un nouveau départ. Nouvel environnement, nouveaux amis, nouvelles aventures en perspectives. 
Son désir de vivre une histoire extraordinaire lui fait oublier toute prudence lorsque sa fraîcheur attire l’attention d’un collègue aussi froid que fascinant. Quand la rupture survient, violente et imprévisible, son monde s'écroule. 

Il paraît qu’on ne change jamais vraiment. Joffrey Campier fera-t-il mentir cet adage ? 
De retour en France après une affectation Outre-mer de trois ans, l'homme s'est résigné. Comment lutter contre la passion, malgré la certitude d'avoir été trahi ? 
Et si l'aveuglement de cet arrogant adjudant-chef était le seul responsable d'un immense gâchis ? 

Mon avis : 

C’est toujours avec grand plaisir que j’ouvre une nouvelle de Juliette di Cen et c’est immanquablement avec un goût de trop peu que je termine ma lecture. Cette fois-ci ne fait pas exception à la règle, bien au contraire. Si vous avez déjà lu sa série Coeur d'homme, âme de soldat, vous avez peut être remarqué un couple dont la relation est évoquée à plusieurs reprises : il s'agit de Sandrine et Joffrey. Ils ont vécu une relation passionnelle avant que Joffrey n’agisse comme un goujat et ne la quitte sans plus d’explications pour une affectation en Outre-Mer. Déçue et blessée par l'homme qu'elle a aimé sans retenue, Sandrine a heureusement de fidèles amies sur qui compter, qui vont la soutenir et la protéger dans cette épreuve, distribuant conseils et câlins dès qu'elle en aura besoin. Mais voilà que l'objet de son tourment revient, après trois longues années d'absence et il est bien déterminé à renouer avec elle. 

Dans ce nouvel et dernier opus on a la joie de retrouver la ribambelle de filles auxquelles nous sommes maintenant attachées ainsi que quelques-uns de leurs conjoints, tous les couples ne s’étant pas encore formés. Cette nouvelle peut se lire avant de démarrer la série ou bien en bonus. 

Cette fois-ci l’histoire diffère quelque peu puisqu’on connait déjà ce qu'il va advenir du couple Sandrine/Joffrey dans les tomes suivants et qu'il s'agit de combler les trous laissés précédemment dans la série. Ce n’était donc pas un exercice très facile pour l'auteure de faire passer des figurants au premier plan. Le pari est réussi puisque Juliette di Cen a donné naissance à une belle histoire avec une jeune femme attachante et un héros tout ce qu’il y a de plus insupportable.

J’ai pour ma part été attendrie par Sandrine et même si je n’ai pas toujours compris ses choix, l’héroïne est vraiment crédible et dominée par les sentiments profonds qu'elle porte à un macho de première avec un égo surdimensionné dont on ne peut que détester l’attitude. Ses explications adouciront un peu l'image qu'il donne mais son côté froid jure par rapport à la douceur de Sandrine. Ils sont tellement opposés dans leurs caractères qu’ils ont un réel problème à communiquer, leur attirance physique véhiculant à elle seule la passion qu’ils ressentent l’un pour l’autre. Mais voilà, cela ne suffit pas : Sandrine a souffert et elle ne peut se contenter de renouer une relation comme si rien ne s’était passé. Il va falloir que Joffrey s’explique et accepte d'avouer ses sentiments afin que leur couple puisse évoluer. 

J'aurais aimé plus de dialogues entre eux et surtout voir de quelle manière chacun pouvait aborder les problèmes de communication dans leur couple. Du coup je ressors un peu frustrée de cette lecture où nos héros sont tour à tour un peu lâches en partant à chaque fois qu'ils sentent que la situation va leur échapper plutôt que d'engager un vrai dialogue. Mais avec ces réactions, nous sommes aussi plus proches de ce qui se passe dans la réalité.  

Les histoires de Juliette Di Cen se déroulent dans un milieu militaire qui nous intrigue et dont finalement en tant que civils nous avons peu d'éléments. Elles nous embarquent dans un tourbillon de testostérone, avec une bonne dose d'humour et les touches de féminité et de douceur nécessaires à toute romance. On passe un excellent moment et on en redemande! C’est sensuel et torride à souhait et je vous défie de ne pas vouloir lire ou relire les tomes suivants à la fin de votre lecture.

Récap de la série Coeur d'homme, âme de soldat : 

Posté par evenusia à 15:51 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 octobre 2014

Sublime de Christina Lauren

sublime

Sortie VF le 30 octobre 2014

Résumé de l'éditeur : chez Hugo&Cie, collection Hugo Jeunesse

Dès l’instant où Lucy aperçoit Colin, elle sait ce qu’elle représente pour lui. Lorsqu’ils se croisent, les deux adolescents se reconnaissent. Mais leur amour n’est pas un amour ordinaire. Colin, qui a déjà séduit la moitié des jeunes filles du pensionnat Saint Osanna, se rend compte très vite que la jeune fille n’est pas comme les autres. Evanescente, fragile, elle disparaît parfois, tout le monde ne la voit pas comme lui. Qui est elle vraiment ?  » Je donnerais n’importe quoi pour ces moments volés ensemble « . Seul rescapé de sa famille, après la mort de sa soeur et de ses parents, Colin prend des risques insensés avec sa propre vie, se met en danger, comme s’il ne parvenait à être physiquement avec Lucy que lorsqu’il se trouve lui-même, à la frontière de sa propre mort. Devenu drogué à l’adrénaline, il pousse si loin les limites de la témérité, que Lucy en vient à se demander si, à défaut d’être l’ange gardien qu’elle est censée être pour lui, elle ne serait pas en train de contribuer à sa perte. Un roman jeune adulte, troublant, onirique, complexe et envoûtant, qui nous entraîne dans une atmosphère particulière qui n’est pas sans rappeler celle des films Sleepy Hollow ou Le Sixième Sens.

Mon avis : 

Colin a perdu ses parents dans un accident d'où il est le seul rescapé. Depuis qu'il est devenu orphelin, il est toujours prêt à braver le danger. Sur son vélo il exécute avec son meilleur ami, Jay, les figures les plus insensées et il se retrouve régulièrement à l'infirmerie ou même à l'hôpital avec des blessures plus ou moins graves. Au lycée Il fait la connaissance de Lucy, débarquée de nulle part et qui semble passer inaperçue aux yeux de tout le monde. Incroyablement attirés l’un vers l’autre, ils deviennent vite inséparables mais la première fois qu’il essaye de la toucher, Colin se rend compte qu'elle n'est pas comme lui. Comme elle-même n’a pas de réponses à ses questions, il va essayer d'en savoir un peu plus sur elle. Mais ce qu’il va trouver risque de le changer à jamais. 

J'avoue avoir été complètement déstabilisée par ce roman. Je n'ai tout d’abord pas retrouvé la fluidité d'écriture de Christina Lauren. Les idées sont confuses et parfois je m'y suis reprise à plusieurs fois pour savoir qui parlait ou ce que l'auteure avait voulu dire. J'ai rapidement compris qu'on nous laissait volontairement dans le flou à l'image de nos deux héros qui, pour des raisons totalement différentes, ne savent pas vraiment où ils vont. L’alternance des points de vue des héros, traitée à la troisième personne ajoute à cette confusion.

Nous sommes ici dans un pur roman d'amour Young adult. Cette histoire nous parle d’un sujet maintes fois traité, celui d'un amour impossible entre deux êtres venant de deux mondes différents. La splendide couverture donne déjà un aperçu de ce qu'on va lire. L'histoire est un peu lente à se mettre en place malgré que ce soit un tome unique mais l'intrigue est plutôt bien amenée. Les indices découverts au fur et à mesure nous mettent la puce à l’oreille.  

L’originalité de ce récit réside dans ce que les auteures (je rappelle que Christina et Lauren sont deux femmes) ont mis l'accent sur l’impossibilité d’un amour physique, ce qui est assez délicat étant donné le type de lectorat auquel est adressé le roman. Elles se débrouillent plutôt bien dans cet exercice et les scènes d'amour restent mignonnes et romantiques mais nous sommes loin des papillons dans le ventre caractéristiques de ce genre, car le ton reste un peu clinique et le style un peu terne. Les personnages parlent constamment à demi-mots et on essaye de comprendre et d'interpréter ce qu'ils ont bien voulu dire. On se questionne, on émet des hypothèses avec le peu d'indices qui nous sont donnés et l’intrigue nous tiendra donc en haleine jusqu'à une fin quelque peu surprenante où chacun comprendra ce qui lui semblera bon et un grand nombre de questions resteront malgré tout en suspens, nous laissant un peu sur notre faim.

Posté par evenusia à 17:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,



Fin »