Les chroniques d'Evenusia

05 août 2016

Bonnes vacances !

summer-holidays-happy-blondy-girl-stand-beach-cartoon-character-illustration-design-30801475

Coucou à tous et à toutes ! 

Le Blog sera en pause pendant une bonne partie du mois d'août afin de recharger les batteries et revenir à la rentrée plus en forme que jamais. 

Profitez-en pour lire ou relire les chroniques grâce à la barre de menus située sous la bannière et classée par genre. Les liens Amazon sont des liens directs pour acheter ou pré-commander les livres, n'hésitez pas à vous en servir car si vous commandez, une petite contribution nous est versée et cela nous permet de faire des concours pour faire vivre le blog.  J'en profite pour remercier très chaleureusement ceux et celles qui le font déjà tout au long de l'année !!

On se retrouvera donc fin août pour voir un peu ce qui se profile pour cette rentrée littéraire qui promet d'être bien chargée, mais aussi cinématographique avec bien sûr le second volet de Cinquante Nuances de Grey et sa bande annonce et photos officielles qui devrait faire leur apparition à la rentrée.

Il y aura aussi plein de concours à venir. 

En attendant, toute l'équipe des Chroniques d'Evenusia vous souhaite de passer un très bn été. 

Posté par evenusia à 00:35 - Commentaires [7] - Permalien [#]


03 août 2016

It ends with us de Colleen Hoover

it ends with us

Sortie VO le 2 août 2016 (pas de sortie VF pour le moment)

Mon avis : 

Que d'émotions ! Quel incroyable roman ! Je suis passée par tellement de sentiments en le lisant que j'en ressort totalement bouleversée. Dès que j'ai ouvert le livre j'ai été happée. 

C'est un roman très complet. Il y est question d'amour bien sûr, mais au-delà de ça, Colleen Hoover nous raconte une histoire poignante et tellement tellement réelle. On y retrouve la patte de l'auteure mais dans un récit totalement différent de tout ce qu'elle a l'habitude de nous proposer. 

Je ne vous dévoilerai rien concernant le sujet abordé dans le livre et je vous conseille de ne pas vous faire spoiler. Il faut vous plonger dedans et tomber amoureux de ses personnages pour mieux les comprendre et faire face avec eux à ce qu'ils vont endurer. Et surtout comment il vont surmonter les situations auxquelles ils vont devoir faire face. J'ai adoré Lily. Sa force de caractère, sa façon de voir l'avenir, de ne pas se précipiter à prendre des décisions, sa maturité et sa passion pour le Ellen de Generes Show. J'ai également adoré les deux personnages masculins et ne croyez pas qu'il y a un triangle amoureux car ce n'est pas du tout le cas. Je suis pourtant tombée amoureuse de ces deux hommes. 

Plus qu'une romance, ce livre ressemble plus à un roman féminin car les femmes y sont au coeur de l'histoire. Il donne une vraie leçon de vie, de courage et d'amour. Il aborde des sujets difficiles et sur lesquels on n'a pas forcément envie de réfléchir. C'est un roman intelligent, dévastateur mais qui a aussi des moments légers et drôles, comme seule cette auteure sait le faire. 

Je comprends que l'auteure ait eu le coeur brisé en l'écrivant, je l'ai eu moi-même en le lisant. J'ai voulu consoler les personnages et me dire que ce n'était pas possible qu'il arrive ce genre de choses et pourtant, c'est l'auteure qui a raison et j'admire la force qu'elle a eu d'écrire cette histoire et je n'y changerai rien. 

Bravo Colleen pour cette belle leçon d'humanité qui aidera, j'en suis sûre, beaucoup de femmes. 

 

Posté par evenusia à 23:53 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 août 2016

Bossman de Vi Keeland

bossman Vi Keeland

Sortie VO le 18 juillet 2016 (Pas de VF pour le moment)

Résumé : traduction Evenusia (on copie, on crédite svp ! )

La première fois que j'ai rencontré Chase Parker, je n'ai pas exactement fait bonne impression.

Je me cachais dans le couloir des toilettes d'un restaurant pour laisser un message à ma meilleure amie, afin qu'elle vienne me sauver de mon terrible rendez-vous. 

Il a tout entendu, m'a traité de salope, puis a commencé à me prodiguer quelques conseils en matière de drague. 

Alors j'ai dit à ce -grand-type-magnifique-et-sûr-de-lui- qu'il aille se mêler de ses affaires et je suis retournée m'asseoir auprès de mon rendez-vous. 

Quand il est passé devant ma table, il a souri et je l'ai regardé se diriger de sa démarche arrogante et sexy vers sa conquête.

Je n'ai pas pu m'empêcher de jeter des oeillades de l'autre côté de la pièce. Bien sûr il m'a grillée plus d'une fois et m'a fait un clin d'oeil.  

Lorsque ce magnifique étranger et sa compagne sont soudainement apparus à notre table, j'ai pensé qu'il allait me démasquer. 

Mais à la place, il a fait semblant de me connaître, a commencé à élaborer de fausses histoires très embarrassantes sur notre soit-disant enfance et s'est installé à notre table.  

Mon rendez-vous est soudainement passé du statut "ennuyeux" à "bizarrement excitant". 

Quand ce fut fini et que nous nous sommes séparés, j'ai plus pensé à lui que je ne l'admettrais jamais, alors que je savais que je ne le reverrai sûrement plus jamais. 

Je veux dire, quelles sont les chances de tomber sur lui dans une ville avec huit millions de personnes? Et d'ailleurs...

Quelles étaient les chances qu'un mois plus tard, il s'avère être mon nouveau et sexy patron ?  

Mon avis : 

Je vous arrête tout de suite : il ne s’agit pas du millionième roman entre un boss et son employée même si le cadre est bien celui-là. Beaucoup de choses différentes m’ont plu dans ce roman que je trouve résolument moderne. Tout d’abord le cadre dans lequel il se déroule : la société dont Chase est le PDG. Il y est respecté mais ne se comporte pas comme un personnage tout puissant et intouchable. Il interagit avec ses employés, est à leur écoute et très proche d’eux. D'ailleurs le produit traité dans la boite de Chase (je vous laisse découvrir de quoi il s’agit) est vraiment une sympathique trouvaille et donne une note résolument ironique.

Mais le "must" reste le très-sexy-et-arrogant-juste-ce-qu'il-faut Chase Parker. Il est drôle et charmeur avec une langue bien acérée et prête à raconter plein d'histoires rocambolesques à tout bout de champs. Il n'en reste pas moins un véritable gentleman. Il comprend la réticence de notre héroïne, Reese, et s'il lui a clairement déclaré son attirance, il sait faire preuve de patience et d'attentions sans jamais la brusquer.

La rencontre du couple et toute l’histoire qui va en découler vaut vraiment le détour ainsi que tous les échanges qu’ils vont avoir entre eux. Les dialogues sont piquants et témoignent de la vivacité d’esprit de notre héros.

Le fait qu’ils ne vont pas tout de suite se sauter dessus et vont prendre le temps de mieux se connaître, va décupler l’intérêt qu’ils ont l’un pour l’autre... et le nôtre aussi bien évidemment ! Tant d’attente va déchaîner l’électricité qui crépite entre eux, les conduire à des échanges, des regards insistants, des propositions, des négociations et j’en passe ! Tout ceci pour finir en apothéose. Les scènes hot sont trèèèèès hot et notre héros semble parfait sur tous les points. Ce ne sera évidemment pas le cas. Mais il s’agit là d’une faille que je vous laisse découvrir.

Ce roman autoédité est actuellement n° 1 du New York Times alors qu’il n’est publié par aucune maison d’édition c’est vous dire le succès qu’il rencontre.

J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman. C'est drôle, couinant, léger et pas trop drama mais quand même un peu (juste ce qu'il faut hein?). Bref il faut le lire !!! 

Je ne doute pas un instant qu’un éditeur bien avisé va rapidement s’atteler à l’achat des droits pour que nous puissions l’avoir en VF très rapidement.

A bon entendeur...  

Posté par evenusia à 23:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Te laisser partir de Clare Mackintosh

 te laisser partir

Sortie VF le 3 février 2016

Présentation de l’éditeur : chez Marabout

Une mère accablée par la mort de son enfant. Un capitaine de police déterminé à lui faire justice, jonglant entre tensions familiales et obligations professionnelles. Une femme fuyant son passé, résolue à construire une nouvelle vie. Ce premier roman magistral écrit par une ex-commandant des forces de police britanniques est un thriller psychologique d'une rare intensité, aux rebondissements à couper le souffle.

L’avis de Linagalatée :

Anya, jeune mère célibataire est allée récupérer son fils Jacob à la sortie de l’école. Ils rient tous les deux courant sous la pluie. Soudain une voiture, Jacob percute le pare-brise, vole et retombe sur la chaussée mouillée, sans vie.

Ray Stevens dirige la brigade criminelle de Bristol, il vient d’être appelé sur les lieux de l’accident. Le chauffard a pris la fuite et personne n’a relevé le numéro de la plaque. 

Une enquête longue et infructueuse va déboucher sur le classement sans suite de cette affaire. Mais c’est sans compter sur l’acharnement de Kate, jeune recrue de Ray. Elle veut retrouver ce meurtrier et ainsi tenter de soulager le chagrin d’Anya.

Un an après, le chauffard court toujours et Anya a disparu de la circulation. 

Quelle histoire ! La chagrin de cette mère qui a vu son enfant mourir sous ses yeux. Cette femme qui s’est volontairement coupée du monde et est partie vivre dans un village reculé de Cornouailles, pour tenter d’apaiser sa souffrance.

Un thriller époustouflant, plein de rebondissements, une écriture dynamique qui imprime à la lecture un rythme soutenu.

On se laisse séduire par le caractère doux et sans histoire de cette femme solitaire et dont les nuits sont peuplées de cauchemars, la pluie, un enfant qui s’écrase contre le pare-brise, le sang, toujours les mêmes éternels éléments, qui la réveillent en sursaut, hurlant et en sueur.

Ray et Kate, une équipe très soudée, vont tout mettre en œuvre pour tenter de trouver une réponse au chagrin de cette mère.

Pour un premier roman, c’est une vraie réussite, un suspense tel que vous en resterez pantois, et une histoire tellement douloureuse et bouleversante, taîtée de main de maître par Clare Mackintosh, dont on attend le prochain roman avec impatience.

Posté par evenusia à 08:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31 juillet 2016

Everything Everything de Nicola Yoon

 

everything everything

Sortie VF le 6 avril 2016

Résumé de l'éditeur : chez Bayard Jeunesse

Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de "maladie de l'enfant-bulle". En gros, je suis allergique au monde. Je viens d'avoir dix-huit ans, et je n'ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l'observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

L'avis d'Izabulle:

Madeline est atteinte de la maladie de DICS. IL s'agit d'une maladie immunitaire l'obligeant à vivre cloitrée chez elle dans un environnement totalement hermétique et aseptisé. Madeline ne côtoie au quotidien que sa mère et son infirmière et pourtant sa vie est bien réglée, organisée et Madeline n'est pas particulièrement attristée par la situation. Son infirmière lui dit pourtant qu'elle avait fait une dépression à l'âge de huit, son désir de jouer avec les enfants dans la rue devenant de plus en plus fort.

Olly, un jeune homme de 17 ans, emménage à côté d'elle. Des regards au travers de cette fenêtre qui ne s'ouvre pas, puis des sourires. Une adresse email échangée via une pancarte, puis des email, beaucoup d'email. Cette ouverture vers l'extérieur Madeline en redemande, elle en devient accro, devenant accro à Olly, au point d'être prête à mettre sa vie en danger.

Le résumé de ce livre m'a attiré au 1er abord, me rappelant ce film "l'enfant bulle" des années 80 avec John Travolta. Nous sommes ici effectivement assez proche de cette histoire, belle et injuste à la foi. Je suis moi aussi tombée amoureuse de ce jeune couple qui malgré leur jeune âge, est impressionnant de maturité et sensibilité. Olly évolue psychologiquement au contact de Madeline et ne pourra se résoudre à vivre sans elle, malgré les obstacles se dressant entre eux.

Outre cette histoire d'amour magnifique, l'auteur a réalisé un vrai travail d'illustration de son œuvre.

20160714_231710

20160714_231754

Illustrations réalisées par son époux. Le fait d'associer certaines paroles ou pensées avec des dessins ont rendu les événements de l'histoire encore plus riches en émotion et m'ont donné envie de chérir et protéger ce bel ouvrage.

20160714_231546

20160714_231849

Every thing Every thing est une belle petite pépite qui dans un premier temps ne se partage pas et se vit intérieurement, intensément ...

Posté par evenusia à 17:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Marked Men Tome 6 - Asa de Jay Crownover

Marked Men 6 Asa

Pas de sortie VF pour le moment

Résumé : traduction Evenusia (On copie, on crédite svp)

Royal Hasting s'est sentie flic tout au long de sa vie d'adulte. Alors quand un appel tourne mal et se termine avec son partenaire à l'hoîtal, elle se retrouve suspendue, jusqu'à nouvel ordre. Avec trop de temps à tuer et une lourde charge de culpabilité à assumer, elle cherche le réconfort dans l'oubli - sous la forme d'un barman aux yeux d'ambre avec un casier judiciaire long comme le bras. 

Asa Cross a passé la moitié de sa vie du mauvais côté de la loi, mais avoir cotoyé la mort de près lui a permis de reconstuire à la fois sa vie et ses relations. 

Mais être bon est plus difficile qu'il n'y paraît - surtout quand être mauvais semble aussi bon que Royal à l'air de le croire. Sur le papier, le flic et l'escroc semblent voués à se briser le coeur, mais quand l'amour vous emporte, comment pouvez-vous le rejeter?

Mon avis : 

Je termine ce sixième et dernier tome de la série des Marked Men avec l'impression de quitter des proches. L'auteure a créé une famille avec de belles valeurs. Quel que soit le tome de cette série, on y retrouve toujours de l’amour, de l’amitié, de la confiance et du respect. J’ai aimé tous les héros qui la composent, même si bien sûr, j’ai mes préférences. Certains sont plus attirants que d’autres mais Jay Crownover fait toujours en sorte que l’on se sente proche de chacun deux, qu’on comprenne leurs gestes et leurs choix.

Avec l’histoire d’Asa il sera surtout question de seconde chance et de nouveau départ. 

Nous avons fait la connaissance d'Asa dans le tome 2 consacré à Jet et Ayden. Asa est le frère d'Ayden et comme elle, il a fait pas mal de choses par le passé qui ne sont pas très reluisantes. Mais après avoir frôlé la mort, il a décidé de se tenir éloigné des ennuis. Il travaille maintenant dans le bar tenu par Rome (voir le tome 3) et s'il ne cherche pas réellement à se racheter une conduite, il essaie de rester du bon côté de la loi, autant pour que sa sœur soit fière de lui, que pour Rome, une des rares personnes à  lui avoir fait confiance. 

Avec sa voix grave, son fort accent du sud, son bagout et son sourire en coin, Asa est un charmeur irrésistible et Royal ne demande qu’à succomber. Mais voilà, elle est le flic qui lui a mis les menottes au cours d'une arrestation pour laquelle il n’était même pas coupable. Ils ne seront jamais du même côté de la loi et il est hors de question pour lui qu’il cède aux avances de la jeune femme, même s’il est totalement subjugué par sa beauté. Elle mérite quelqu’un de bien et il est loin d’être cette personne.

Pourtant Royal est tenace et elle compte bien le pousser dans ses retranchements jusqu'à ce qu'il lui cède. 

Asa est un personnage avec de grandes faiblesses. Il a joué un rôle toute sa vie, a triché, menti, volé. C’est un véritable escroc. L'auteure va beaucoup insister sur ce point et sur le fait qu'Asa se sent toujours sur le fil du rasoir et peut basculer du mauvais côté à tout moment. Il sait qu'un jour ou l'autre il devra payer pour tout ce qu'il a fait. C'est un peu pénible à la longue et on voudrait qu’il prenne conscience qu’il n’est plus cet escroc. Alors que tout son entourage croit en lui, à sa rédemption et lui a pardonné son passé, Asa ne peut oublier la mauvaise personne qu’il a été. L'idée fera son chemin… mais ce sera long. 

Royal ne fait pas exception. Elle le soutient et essaie tant bien que mal de lui faire comprendre qu'il a le droit d'aimer et d'être aimé, mais que pour cela il faut qu'il s'accepte tel qu'il est. Pour un homme qui n’a jamais aimé personne et qui n’a pas le mode d’emploi, la leçon est dure à comprendre.

Asa est un homme qui a peur d’avoir des rêves et des espoirs. Il a tout à apprendre de la vie et il  n’en revient pas que celle-ci soit désormais remplie de personnes prêtes à l'accueillir et à ui montrer ce qu’est une vraie famille, des amis et surtout l’amour.

On verra dans ce tome tous les couples précédents, le mariage de Rome et Cora et aussi les Marked Men et leurs déboires avec les bébés ainsi que de nouveaux personnages qui feront partie d'une deuxième série, The Saints of Denver. 

Posté par evenusia à 16:59 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Rock Chick Tome 2 : A la rescousse de Kristen Ashley

rock chick 2

Sortie VF le 28 octobre 2016

Résumé de l'éditeur : chez Milady Romance

La suite d'une série dans lequel se croisent une libraire, un détective, un vétéran du Vietnam, un toxicomane, une drag queen et un sac de diamants. 

Posté par evenusia à 14:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

30 juillet 2016

Rock Addiction de Nalini Singh

Rock addiction

Sortie VF le 7 septembre 2016

Résumé de l'éditeur : chez J'ai Lu

Suite à un scandale qui a profondément marqué son enfance, Molly Webster cherche par tous les moyens à mener une vie ordinaire. Elle fait cependant la rencontre de Zachary Fox, un chanteur de rock tatoué, avec lequel elle passe une nuit torride.

Posté par evenusia à 14:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Frères ennemis de Pauline Libersart

Frères ennemis Pauline Libersart

Sortie VF le 8 juillet 2016

Résumé de l'éditeur : chez BlackMoon Romance

En conflit avec sa famille depuis des années, Alexandre s’est construit une vie solitaire et sans attaches. Incidemment, il apprend que son frère Adrien vit en couple avec Anaïs, leur amie d’enfance. Pour Alex, le coup est terrible : amoureux d’elle depuis des années, la jeune femme l’a quitté après une brève histoire passionnée… Comment son frère a-t-il pu le trahir ainsi ?

Lorsqu’un dramatique accident laisse Adrien dans le coma, Alex décide d’oublier sa rancœur et se précipite à son chevet sans se douter que sa présence va faire imploser la chape de secrets qui plombe sa famille, poussant un garçon inquiet à sortir de son placard, et une femme trahie à révéler ses secrets.

L'avis d'Izabulle : 

Alexandre est amoureux d'Anaïs depuis ses 15 ans. Malgré une relation de seulement 3 semaines, Alexandre n'a jamais pu donner son cœur à une autre femme. Persuadé que sa vie sera éternellement solitaire et remplie d'images de ces pays en guerre qu'il  côtoie dans le cadre de son travail de reporter, il ne se doutait pas qu'une rencontre avec Anaïs cinq ans plus tard allait tout faire émerger à la surface.

J'ai eu quelques difficultés à entrer dans le roman au départ, m'attendant à un rythme plus moderne et des détails plus précis des différentes relations amoureuses racontées par l'auteur. La narration externe m'a également  perturbée, ayant du mal à m'adapter aux changements de point de vue de tous ces personnages. Car, en plus de notre pseudo couple séparé depuis cinq ans, nous avons, Adrien le frère d'Alexandre (accessoirement devenu le nouveau petit copain de son ex), Denis le colocataire d'Adrien et Anaïs, les parents d'Alexandre et Adrien (dont la mère est follement bien psycho rigide)...

Vous me suivez toujours ? 😃

En effet, l'auteur ne nous décrit pas ici uniquement la relation amoureuse d'Alexandre et Anaïs, mais je me risquerai à dire plutôt quatre relations amoureuses différentes. Ce qui permet à l'auteur de nous proposer un roman très surprenant, avec plusieurs rebondissements que je n 'avais pas du tout vu venir.

Contrairement au résumé qui est plutôt sombre, j'ai trouvé ce roman très léger et surtout très drôle, l'auteur n'hésitant pas à jouer sur les "prêt à penser" communautaire, sexuel et politique. Le personnage d'Alexandre est d'ailleurs celui que j'ai préféré, étant très libre de paroles et n'hésitant pas à remuer et malmener tout ce petit monde qui l'entoure et qui, pour le coup, sont eux très stéréotypés.

Nous avons droit à plusieurs scènes érotiques très hot dans le roman, certaines hétérosexuelles et d'autres homosexuelles (M/M). Pour ma part et sans m'en douter, je me suis confrontée pour la première fois à une romance en partie M/M et je n'ai pas été dérangée par cela, car intégrée dans une histoire d'amour très romantique.

Malgré un début un peu compliqué, je me suis finalement totalement laissée emporter par cette romance, qui m'a surprise jusqu'à la fin et créant chez moi un attachement tout particulier avec ses personnages.

Les racines du sang de Natacha Célestrémé

les racines du sang

Sortie VF le 4 mai 2016

Présentation de l’éditeur : chez Albin Michel

Un homme est retrouvé assassiné d un coup de couteau à la jugulaire dans le parking sous-terrain de l immeuble où vit sa maitresse. Une rose est enfoncée dans la plaie et du sucre est découvert dans la gorge de la victime... Assez vite, un deuxième puis un troisième cas apparaissent, présentant le même modus operandi. S agit-il d une vengeance familiale, professionnelle ou la signature d un tueur en série ?

De l Afrique au prise avec Ebola, en passant par des magouilles de laboratoires, de manipulations et de guerre des polices, on s aventure avec délectation dans un enchevêtrement de pistes, formidablement rythmées, et l on retrouve l attachant major Yoann Clivel, avec ses zones d ombre et son passé douloureux qui s ouvre enfin à ses perceptions extrasensorielles.

L’avis de Linagalatée :

Yoann Clivel, dit le basque, est policier, et vient d’être appelé pour un meurtre dans un parking parisien. Juste le temps d’appeler son binôme, Christian Berckman, et les voilà partis retrouver la victime, Roger Bural, riche patron d’un laboratoire pharmaceutique, qui avait à plusieurs reprises imaginé sa mort, mais certainement pas égorgé de la sorte, une rose nacrée dans la plaie ! Ce n’est que le premier d’une longue série mais les indices sont minces, quasi inexistants !

De son escapade africaine, pour les besoins de l’enquête, il va rapporter des certitudes sur lui-même et parvenir à faire la paix avec ses démons.

Ah mais quel personnage attachant, il respecte la hiérarchie, un p’tit peu. Electron libre, un p’tit peu aussi, il n’a pas son pareil pour vous scotcher. Logique, imparable, un homme avec ses faiblesses et ses regrets, un p’tit peu médium aussi. Vous allez l’adorer dès les premières pages, et je pense que si vous lisez les romans dans l’ordre (le testament des abeilles – le voile des apparences), cet attachement sera encore plus fort.

Une façon d’écrire un peu surannée, pleine de poésie par moments, puis à d’autres un vrai vieux polar. Il ne manquerait plus que le détective en imper et chapeau, fumant cigarette sur cigarette, caché dans une porte cochère.

Ce roman est le troisième à retracer les aventures de Yoann Clivel, et cette lecture ne m’a donné qu’une envie, pressante, furieuse, impérative, vite lire les deux premiers, pour me faire une idée encore plus précise et me rapprocher un peu plus de ce héros si ordinaire.

Les 3 romans peuvent trouver leur place dans votre valise, pas très épais, mais quel contenu !

Avis du Tome 1 : Le testament des abeilles

Avis du Tome 2 : Le voile des apparences

Posté par evenusia à 14:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,