Les chroniques d'Evenusia

21 avril 2017

The Gravity of Us de Brittainy C. Cherry

gravity-ebook

Sortie VO le 12 avril 2017

Résumé de l'éditeur : (traduction Evenusia, on copie, on crédite svp !)

Graham Russel et moi n'étions pas faits l'un pour l'autre. J'étais une bulle d'émotions ; il était totalement apathique. Je rêvais alors qu'il vivait dans des cauchemars. Je pleurais alors qu'il n'avait pas de larmes. Malgré son coeur gelé et mon envie de fuir, quelquefois nous partagions de brefs instants. Des instants où nos yeux se trouvaient, et où on voyait nos propres secrets. Des instants où ses lèvres goûtaient mes peurs, et je respirais ses douleurs. Des instants où on se demandait ce que ce serait d'échanger nos rôles. Ces instants nous laissaient en suspens, mais quand la réalité nous rattrapait, la gravité nous forçait à descendre. Graham Russel n'était pas un homme qui savait aimer, et je n'étais pas une femme qui savait non plus. Pourtant si j'avais la chance de tomber de nouveau amoureuse, je tomberais pour lui, pour toujours. Même si nous étions destinés à nous écraser au sol. 

Mon avis : 

Lucille et Graham se rencontrent à l'enterrement du père de Graham, auteur reconnu et adulé par des milliers de fans qui sont venus lui témoigner un dernier hommage. Loin d'être anéanti en ce moment douloureux, Graham est totalement hermétique à la tristesse qui l'entoure. À l'opposé de Lucille, cet homme est d'une noirceur extrême. Comme son père, il est lui aussi, un auteur renommé, mais il fait peu d'apparitions, s'enferme dans le travai, et n'en sort que pour le strict nécessaire. Sa vie avec sa femme Jane, avocate, est complètement convenue, réglée, et sans surprises ce qui arrange leur carrière à tous les deux, Jane étant de la même trempe que son mari. Mais un élément va venir perturber les rouages bien huilés du quotidien de Graham, et il va se retrouver coincé avec Lucille, n'ayant d'autre moyen que de faire appel à elle pour qu'elle vienne l'aider. 

Graham va se retrouver en position de faiblesse et Lucille va s'engoufrer dans cette brèche sans se laisser influencer par le mauvais caractère, les mauvaises manières et le manque de tact de Graham qui frôle l'inadmissible. 

Lucile va réussir à amener un peu de lumière dans les ténèbres de Graham. Lucille est un personnage solaire, qui dégage une lumière incroyablement contagieuse. Un brin hippie, elle déborde d'émotions qu'elle laisse naturellement éclater. Elle aime la terre et les fleurs, avec lesquelles elle a un lien particulier. Elle possède d'ailleurs une boutique de fleurs qu'elle gère avec l'une de ses soeurs. Avec son côté baba-cool, elle essaye de toujours voir le positif en chacun, même dans les moments les plus douloureux. 

Quatrieme et dernier tome de la saga The Elements, dont chaque roman peut être lu indépendamment, celui-ci se rapporte à la terre. Et une fois de plus la magie opère, et je suis fascinée par les mots de l'auteure, sa façon de nous atteindre, et surtout ses personnages qui nous touchent profondément. Brittainy Cherry sait nous émouvoir dans le rire, comme dans les larmes. 

Il y aura peu de scènes intimes dans ce tome qui laisse une énorme place aux sentiments et aux émotions. L'auteure nous délivre un condensé d'amour sous toutes ses formes : celui que l'on trouve au sein de la famille, de ses enfants, près de ses amis, dans les moments de joie mais aussi de tristesse. 

Ne manquez pas ce petit bijou taillé dans les émotions.

Posté par evenusia à 14:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


19 avril 2017

Un peu plus que des amis de Michael Kun et Susan Mullen

un peu plus que des amis

 

Sortie VF le 12 avril 2017

Présentation de l'éditeur : chez Casterman
Si vous êtes romantique, plein d'humour et d'espoir, si vous adorez l'idée d'un garçon et d'une fille qui s'écrivent des lettres en vrai, si vous aimez les grandes disputes et les belles réconciliations, si vous êtes fan de votre meilleur ami et qu'il est fan de vous...
Alors jetez-vous sur ce roman, il a été écrit pour vous.
L'avis d'Izabulle:
Scott et Catherine ont 18 ans et sont amis  depuis l'enfance. Alors qu'ils sont séparés suite au départ de Catherine dans une Fac très éloignée de leur ville natale, une relation épistolaire s'installe à raison de plusieurs lettres par semaine. L'histoire se situe dans les années 80, où les échanges téléphoniques sont moins facilités que de nos jours avec l'existence du téléphone portable.

Ces romans épistolaires sont toujours pour moi un risque, car soit j'y adhère totalement, soit je souffre du début à la fin de ma lecture. Toutefois, souvent les premières pages donnent le ton, et j'ai su dans le cas présent que j'allais passer un très bon moment.

Les échanges entre Catherine et Scott sont intéressants car bien écrits, et abordent des sujets profonds. J'ai beaucoup ri, surtout à la lecture des missives de Scott, où celui-ci adore asticoter Catherine, et lui faire croire qu'il a diffusé telle ou telle rumeur la concernant dans leur ville natale.

Je ne sais si les deux auteurs se sont attribués chacun un personnage pour écrire, mais  j'ai totalement adhéré aux personnalités de Scott et Catherine qui sont très différentes, et qui restent cohérentes tout au long du roman.

Scott, qui est un musicien en devenir, envoie régulièrement ses ébauches de paroles à Catherine. C'est un point intéressant pour les amoureux de la musique, même si je n'ai malheureusement pas été touchée par cette facette du roman, ne trouvant pas les paroles des chansons suffisamment poétiques à mon goût. Toutefois, s'agissant d'une traduction et ne lissant pas l'anglais, je n'ai pu du coup évaluer les paroles en VO.
Une autre petite déception fait que ce roman n'est pas un coup de cœur malgré un très bon potentiel, fût la fin du roman, que  j'ai trouvé précipitée et manquant d'émotion alors que le corps du roman en regorge.

En bref, un roman original par sa forme, rafraîchissant par son humour et émotionnel par sa qualité d'écriture.

Posté par evenusia à 09:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 avril 2017

Close up #3 Insaisissable Steve de Jane Devreaux

close up 3

Sortie VF le 13 avril 2017
Présentation de l'éditeur : chez Hugo Roman, collection New Romance
Steve, le meilleur ami de Josh, n'est pas que le garçon que l'on croit, fêtard, hableur et amateur de tout ce qui porte jupon. Cette panoplie de coureur lui est très utile pour cacher des cicatrices profondes venues de son enfance. De plus le coeur de Steve est accroché à celle qu'il ne peut toucher, la petite amie de Josh, Marcy. Alors quand celle-ci débarque chez lui en lui demandant de l'aide, il ne peut qu'aquiescer. Mais la demande de Marcy est troublante... et peut remettre en cause l'amitié des deux garçons. Comment Steve va-t-il garder son plus vieux pote tout en séduisant Marcy ? Est-ce que Marcy pourra adoucir les plaies de Steve et lui redonner confiance en lui ? 

L'avis d'Izabulle:

Le monde de Marcy est en train de s'écrouler. Son petit ami Josh la trompe, puis la quitte juste après avoir dérobé sa virginité et sa mère sombre dans une dépression causée par les relations extra conjugales de son père. Étonnamment, c'est auprès de Steve (l'obsédé du lycée) qu'elle trouve du réconfort, étant le seul à lui tendre la main et lui proposant un pacte troublant. Effectivement, Steve accepte de l'aider à récupérer Josh en contribuant à son éducation sexuelle, mais nous devinons aisément que cela ne va pas  se dérouler aussi facilement.

J'ai immédiatement retrouvé le plaisir de lecture de la plume de Jane Devreaux, avec dans ce tome réservé à Marcy et Steve des scènes sexuelles très très hot. Jane Devreaux est particulièrement habile dans cet exercice, nous narrant des scènes érotiques sans aucune vulgarité, mais extrêmement sensuelles. Nous voyons notamment Marcy évoluer au contact de Steve et la  tension sexuelle présente est très agréable.

J'avoue avoir été moins embarquée dans l'histoire de ce couple, dont le déroulé est moins surprenant que pour l'histoire de Sandre. Mais bon, il est aussi difficile pour les personnages secondaires de rivaliser avec la volcanique Sandre !!  D'ailleurs, pour mon plus grand plaisir, Sandre est présente dans ce 3ème tome et continue de jouer les chipies rebelles.

Je voudrai aussi saluer la générosité de l'auteur de nous offrir pas moins de deux très longs épilogues, nous permettant notamment d'assister au mariage de Sandre et Josh. Ce passage est un pur moment d'émotion, avis aux petits cœurs d'artichaut !

Alors que cela fait à peine deux mois que j'ai découvert cette saga, un attachement très particulier me lie à ses personnages et j'en viens à en vouloir encore plus et découvrir plus intimement d'autres personnages secondaires comme Bobby, Tara et Colin ou même Elsa et Jérémy. Aussi, si une suite est envisagée, je sais que je serai déjà au rendez-vous  !

Posté par evenusia à 15:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Brisé de Nicola Haken

Brisé

Sortie VF le 8 mars 2017

Présentation de l'éditeur : chez MxM Bookmark Romance

Quand Theodore Davenport entreprend d’échanger son boulot sans intérêt pour une véritable carrière, il franchit les portes de Holden House Publishing avec enthousiasme et détermination, bien décidé à réussir. Il prend ses aises dans son nouveau job, se fait de nouveaux amis, et rêve d’atteindre les sommets de la hiérarchie.
Son plan suit son cours, jusqu’au jour où il rencontre James Holden, P.-D.G. de Holden House.

James Holden n’arrive pas à oublier sa rencontre avec l’homme timide qu’il a croisé dans les toilettes d’une boîte de nuit la semaine précédente, et quand il découvre que celui qui hante ses rêves n’est autre que l’un de ses employés, il ne peut s’empêcher de lui courir après.
Juste pour s’amuser... c’est ce que James se dit. Il ne peut se permettre de développer des sentiments pour quelqu’un qui ne les lui rendrait jamais, en tout cas pas une fois qu’il apprendrait qui il est réellement. James croit que personne ne mérite le fardeau d’être attaché à lui. C’est un homme compliqué. Blessé. Difficile. Exigeant.

Brisé.

Mon avis : 

Voilà une histoire émouvante qui ne prend pas le chemin de la facilité. Théodore vient de trouver un emploi chez Holding House, une maison d'édition. Même si ce n'est pas un poste très important, il est ravi de pouvoir travailler dans ce milieu qu'il affectionne tout particulièrement, étant lui même un jeune auteur indépendant. 

Lors d'une soirée avec ses nouveaux collègues, et alors qu'il a bu, il a une aventure avec un homme qu'il avait déjà croisé auparavant et qu'il a surnommé David Gandy. Ce n'est pas du tout son genre d'avoir des aventures d'un soir, et surtout pas pas dans les toilettes d'une boîte de nuit. Mais il est totalement fasciné par le charme de cet homme qui lui coupe tous ses moyens et, pour une fois, il va céder. 

Mais il ne va pas tarder à regretter sa faiblesse, car malheureusement cet homme qui a su le séduire d'un simple coup d'oeil, n'est autre que James Holden, le patron de sa nouvelle boîte. Celui dont il a beaucoup entendu parler, qui a une réputation sulfureuse et qui semble avoir couché avec tous les assistants de la société.

Déçu et honteux d'avoir cédé à ses avances, Théo décide d'ignorer James. Il veut oublier ce dérapage qui ne lui ressemble pas et malgré son attirance pour James, il refuse de retomber dans le bras de son patron.

Les refus de Théo deviennent alors pour James un genre de défi. Il se plait à titiller Théo, l'agacer, et fait exprès de se retrouver le plus souvent possible en travers de son chemin, d'être un patron aimable et serviable avec lui, dans l'espoir que celui-ci cède enfin.

Mais Théo n'est pas comme ses autres amants, il est timide, ne couche pas avec le premier venu et regrette ce qu'il s'est passé entre eux. Un étrange lien et une certaine complicité se mettent bientôt en place entre le deux hommes. 

James est un personnage compliqué, très secret, et qui ne se livre jamais. Il est bourré d'une énergie qu'il a du mal à contenir, un peu comme une bombe à retardement dont on ne sait pas quel sera le déclancheur. C'est aussi un être extrêmement solitaire, et sa rencontre avec Théo, la façon dont celui-ci le regarde, le regarde vraiment, lui donne de l'espoir. Celui que lui aussi pourrait peut-être un jour avoir une vie heureuse, loin de toutes ses obsessions. 

L'auteure aborde avec beaucoup de sensibilité et de réalisme des thèmes difficiles, sans rien nous épargner. On est un peu chamboulés par l'histoire de James et de tout ce qu'il endure au quotidien. Son extrême solitude est poignante et prend aux tripes. 

Théo, lui, est un héros touchant et gentil, son soutien et son amour est inconditionnel. Il ne baisse jamais les bras, il sera là, avec James, dans tous les instants, même les plus difficiles. Ses sentiments sont profonds et sa foi en l'homme qu'il aime, inébranlable. Il sera le pilier dont James aura besoin pour aller de l'avant. 

Rien n'est adouci dans cette magnifique histoire que je vous conseille fortement, amateurs de M/M ou pas, ces deux personnages méritent votre attention, car ils sauront vous toucher et vous émouvoir comme peu de héros savent le faire.  

Posté par evenusia à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 avril 2017

La promesse de Mia Sheridan

La promesse Mia Sheridan

Sortie VF le 13 avril 2017

Présentation de l'éditeur : chez Hugo Roman, collection New Romance

Quand Kira croise Grayson à la banque, elle pense avoir trouvé la solution à son problème : il est visiblement à la recherche d'argent et elle est prête à partager celui dont elle héritera si elle se marie. Il ne lui reste plus qu'à faire sa proposition, un peu inhabituelle. Grayson a promis qu'il restaurerait le vignoble familial situé en Californie. Pour cela, il a besoin de fonds. Il va accepter avec réticence la proposition de Kira. 

Apparemment, ils partagent bien peu de choses. Ils ont également des préjugés l'un sur l'autre. 
Mais, au cours d'un été, au milieu des vignes, ils vont apprendre à se découvrir, à s'apprivoiser, à découvrir que leur rencontre va peut-être leur permettre de trouver bien plus qu'un avantage financier.

Mon avis : 

Les romans de Mia Sheridan ne me déçoivent jamais. Son style, doux et tendre, séduit inmanquablement. Les héros de cette histoire sont un peu magiques puisqu'ils se surnomment eux mêmes "la petite sorcière" et "le dragon". Elle, est gentiment machiavélique, se mettant toujours dans des situations un peu rocambolesques et lui, tel un dragon, se met en rogne et, s'il ne crache pas du feu, son caractère est des plus difficiles à maîtriser.

Grayson a hérité, à la mort de son père, du vignoble familial qui, faute de moyens, tombe en décrépitude. Avec un passé difficile, la banque refuse de lui prêter les fonds nécessaire à remettre d'aplomb le vignoble.

Croisée à la banque, Kira, qu'il ne connaît pas, lui fait une proposition qui pourrait bien les satisfaire tous les deux. Elle a besoin de se marier afin de pouvoir toucher le leg de sa grand-mère, et se défaire ainsi de l'emprise de son père. Elle est prête à partager la somme avec Grayson. 

Ce "faux-mariage", ne devra durer que quelques mois, le temps d'empocher l'argent qu'ils se partageront et puis, il partiront chacun de leur côté. 

Grayson et Kira ont des a prioris l'un sur l'autre. Il la prend pour une petite snob gâtée qui ne peut vivre sans argent et elle le prend pour un gros macho sans scrupules. 

Le thème du "mariage obligé" pour toucher un héritage a déjà maintes fois été abordé dans la romance. C'est le style de Mia qui change tout et on suit avidement le rapprochement de ces deux héros tellement différents qui ne semblent même pas se plaire à première vue.

Même s'il ne s'agit pas d'une histoire fantastique, l'auteure crée une ambiance de conte de fées, avec des gentils et des méchants, une dose de malédiction, une pincée de magie, un lieu de rêve et la petite morale qui fait du bien. 

La romance se construit peu à peu et se déroule quasiment en huit clos, au sein de ce vignoble californien, qui donne un ambiance si particulière. Entre le caractère impulsif et joyeux de Kira et celui rabat-joie de Grayson, on assiste a des échanges piquants et des défis plein d'humour qui font de ce roman une jolie pépite. 


12 avril 2017

Ne te fie à personne de Vincent Villeminot [La brigade de l'ombre #2]

Ne te fie à personne

 

Sortie VF le 5 avril 2017

Présentation de l’éditeur : chez Casterman

Le type tressaillit en sentant le métal froid des menottes.
- Capitaine Jobert... Brigade des goules.

Elle vit les épaules se raidir, il commença à trembler. 
- Tu comprends de quoi je te parle ? 
- Je... Je... 

Il se mit à pleurer, comme un môme. 
- C'est la première fois ? demanda Diane. 
- J'ai... j'ai blessé quelqu'un ? 

Elle éprouva soudain un profond sentiment de pitié et de colère mêlées. 
« Blessé ? si tu savais... Tu n'imagines même pas. » 

L'avis de Linagalatée :

Les choses ont quelque peu changé au sein de la « Brigade des goules », Léon Markowicz sombre de plus en plus dans l’alcool, et laisse la direction de la brigade à son fidèle Bosco. Toujours secondé de Jobert appelée Diane de Moitié, et Toussaint Fermeture, surnommé Jimy Hendrix.

Les attaques de goules continuent de plus en plus violentes, elles ne laissent plus aucune chance à leur victime.

Mais rapidement d’autres meurtres sont recensés et ce n’est pas la brigade des goules qui en a l’exclusivité, même si des goules paraissent directement concernées.  Elle va mener une enquête parallèle à celle de la Criminelle, mais n’ayant que peu eu accès aux scènes de crimes, les choses se révèlent très vite compliquées.

Fleur et Adélaïde, les filles de Markowicz, vivent, elles aussi, des moments très sombres. Fleur est amoureuse, comme on peut l’être à 17 ans, et Adélaïde, sa cadette de 7 ans, devient de plus en plus taciturne et attirée par la mort et tout ce qui s’y rapporte. Mais une fois de plus Léon a baissé les bras quant à l’éducation de ses filles, si bien qu’elles n’osent plus lui parler ni l’une ni l’autre.

Jusqu’à quand la situation va t’elle continuer de se dégrader ? Quand tous sont au bord de la rupture, on peut craindre le pire.

C’est avec un grand plaisir que j’ai retrouvé cette équipe que nous avons déjà rencontrée dans « La prochaine fois ce sera toi », on retrouve les protagonistes, avec leurs carences et leurs blessures. La vie a continué pour eux, traînant son lot de tristesse et de coups durs.

Si, dans le précédent tome, on s’était un peu plus attachés à Léon et Jobert, celui-ci met en avant Bosco et Hendrix, et on découvre du coup, des personnages tout aussi intéressants, au passé chargé, mais eux aussi, pleins de foi en l’avenir.

Bosco en père protecteur envers les filles de Léon, et Hendrix, en homme sage et un peu (beaucoup) tourné vers le vaudou, il nous ferait presque un peu peur avec ses incantations et les herbes qu’il brûle. Mais, on dirait bien que parfois, on pourrait vraiment y croire, tant le doute est permis.

Les personnages vont se retrouver dans une situation complexe, avec ces nouveaux meurtres, et chacun va devoir composer avec ses armes pour parvenir à glaner quelques informations leur permettant d’avancer dans leur enquête.

Mais surtout, surtout, vous allez être témoins de révélations complètement inattendues, de situations incroyables, qui vont vous faire ouvrir grand les yeux et la bouche, et vous retrouver en apnée plus d’une fois.

Un scénario hallucinant, inutile de vous dire que j’ai autant adoré ce second tome que le premier. J’en reprendrai bien une troisième part, mais malheureusement la fin ne laisse pas la porte ouverte à une éventuelle suite, mais Vincent Villeminot, est suffisamment retors, pervers et génial, que finalement tout est possible, s’il le veut bien.

Posté par evenusia à 22:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Beautiful Burn [Les Frères Maddox #4] de Jamie McGuire

Beautiful Burn

Sortie VF le 17 mai 2017

Présentation de l'éditeur : chez J'ai Lu

Depuis qu'Ellie Edson vient de terminer ses études, elle mène une vie sans saveur et cherche le réconfort dans des excès en tous genres. Jusqu'au jour où elle fait la rencontre de l'arrogant Tyler Maddox, une créature de la nuit qui mène une existence sans attaches.

Posté par evenusia à 21:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Résultats Concours : 1 exemplaire de Irrésistible (Lucky Harbor Tome 1) de Jill Shalvis à gagner

CE CONCOURS EST TERMINE

Merci pour vos participations. La gagnante est 

LALITOTE

J'attends tes coordonnées pour t'envoyer le roman. Pour les autres ne vous éloignez pas trop et à très vite pour de nouveaux concours ! 

_________________________________________

En partenariat avec Milady 

je vous propose de jouer pour tenter de gagner, 

Du 15 au 22 mars 2017

1 exemplaire de IRRESISTIBLE (Lucky Harbor 1) de Jill Shalvis

irrésistible

Résumé et avis : ICI

Pour jouer c'est très simple :

- Laissez un commentaire sous cet article en répondant aux questions ci-dessous : 

- Avez-vous déjà lu  la série Lucky Harbor de Jill Shalvis ?  Si oui quel est votre tome préféré ? Sinon citez une saga chez Milady que vous lisez régulièrement.   

- Likez la Page FB des Chroniques d'Evenusia : ICI .  

(n'oubliez pas de laisser votre adresse email dans la case prévue à cet effet quand vous laissez votre commentaire sous cet article)

 ___________________________________

Règlement : Le concours se déroulera du 15 au 22 mars minuit. Une seule participation par foyer (même nom, même adresse). Il ne sera pas tenu compte des réponses incomplètes. Votre commentaire vaut acceptation du règlement. Je tirerai au sort le gagnant parmi les bonnes réponses et je mettrai le nom et/ou pseudo des gagnants sur le blog. J'enverrai directement le lot gagné par la Poste. Le blog "Les Chroniques d'Evenusia" ne pourra être tenu responsable de la perte, le retard, la détérioration ou le vol éventuel du lot gagné. Ce concours est ouvert à la France, Belgique et la Suisse. 

Posté par evenusia à 17:05 - - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags :

11 avril 2017

La nuit des cannibales de Gabriel Katz

71xN+O-YZ7L

Sortie VF le 16 mars 2017

Présentation de l’éditeur : chez Pygmalion

«Le réveil, déjà... Il est sept heures. Bizarre, j’aurais juré l’avoir réglé sur huit. Sous ma main, la table de nuit est plus basse que d’habitude. La radio gueule un truc qui ressemble à Madonna ou Lady Gaga, bref ce n’est pas France Info. Je me lève dans le noir et me demande d’où vient cette infâme odeur de pieds. Je n’ai jamais senti des pieds de ma vie, et même si j’ai assez bu pour me réveiller dans un lit qui n’est pas le mien, ça n’a jamais fait puer personne. L’interrupteur, enfin, me tombe sous les doigts. J’allume. 

Je regarde mon bras... qui n’est pas mon bras. Mon nez me paraît pointu, mes pommettes aussi. Putain, je ne suis pas moi.» 
Lorsque Maxime de Retz, homme d’affaires de 43 ans, se réveille dans le corps d’un ado, la situation est pour le moins embarrassante. Mais, quand on essaie de l’assassiner, là, tout part carrément en vrille.

L'avis de Linagalatée :

Maxime de Retz a 43 ans, et est directeur d’une agence de mannequins. Beaucoup de choses lui sourient dans la vie : une situation financière plus que confortable, un boulot loin d’être désagréable, et un physique qui, sans être celui d’un jeune premier, fait de lui, quand même, plutôt un bel homme.

Euh non, ce n’est pas ça !

Maxime de Retz, se réveille ce matin, dans un environnement qu’il ne reconnaît pas. Pas la bonne heure de réveil, pas la bonne odeur dans la pièce, pas la bonne station de radio. Normal, Maxime est devenu, en une nuit, Aubert Mazel, 15 ans, lycéen, habitant Neuilly.

Mais qu’est-ce qu’il s’est passé ?

Maxime a bien conscience d’être Maxime, sauf qu’il ne l’est pas, il est Aubert, adolescent bougon, pas très à cheval sur l’hygiène et à la garde-robe plus que limite !

Passée la première surprise, il est bien obligé de jouer le jeu, auprès de « ses » parents, de « son frère » et de sa « sœur », s’il ne veut pas finir enfermé, parce que « ses » parents le prennent sans aucun doute pour Aubert. Mais il faut aller au lycée, et là ça se complique : dans quelle salle sont les cours, qui sont ses potes ? Autant de questions qui demeurent sans réponses.

Cependant, Maxime-Aubert sent bien qu’il n’est pas le seul dans ce cas. Au moins deux autres, qu’il a repérés, ont l’air aussi paumés que lui...

Dès le début de la lecture, on se demande bien où tout cela va nous mener. Eh bien, c’est très distrayant, et loin d’être grotesque ! On sourit beaucoup, on rit même à certaines répliques décalées, et surtout, surtout, on est tenus en haleine par cette histoire dont on voudrait bien avoir une explication.

Les situations se compliquent, deviennent tendues. Le personnage de Max-Aubert est vraiment très drôle, imaginez un adulte de 43 ans avec ses certitudes, ses façons de penser, sa maturité, dans le corps d’un ado de 15 ans, pas super à l’aise dans ses baskets. Un ado de 15 ans, qui aimerait les beaux costumes, le luxe, les belles voitures. Une situation pas forcément très courante.

Et, il est très attachant, Max-Aubert. Ado rebelle, mais adulte assumé. Violent parce que les situations l’y obligent, ou par goût, ou par intérêt, allez savoir !

On les surnomme les cannibales, parce qu’ils prennent possession d’un corps qui ne leur appartient pas au départ, mais attention à la nuit, parce que la nuit, d’autres priorités deviennent les leurs, et leurs plus bas instincts se réveillent et se révèlent.

J’ai beaucoup aimé cette lecture que j’ai trouvé originale et très divertissante. Il y a du suspense, du comique, de l’inattendu, de la violence (un p’tit peu), et un final, waow !!! Bref tous les ingrédients qui en font un très bon roman, pour les adolescents, comme pour les adultes.

Un petit bémol, pour ma part, vous me direz ce que vous en pensez quand vous l’aurez lu, car je ne peux pas en parler sans spoiler, mais… il me faudrait une suite !

J’attends avec impatience vos réflexions !

Posté par evenusia à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Twist [Dive Bar #2] de Kylie Scott

Dive Bar 2 Twist

Sortie VF le 5 avril 2017

Résumé de l'éditeur : chez Collection Emoi

En voulant clôturer le compte sur un site de rencontres que son frère a laissé tomber, Joe Collins, barman du Dive bar, découvre les messages d'Alex Park. Intrigué, il contacte la jeune femme et peu à peu se confie à elle.

Mon avis : 

Nous connaissons désormais le Dive Bar qui a vu décoller le succès du groupe de rock Stage Dive. C'est un endroit chaleureux où tous les personnages viennent se croiser. Certains y travaillent, d'autres y font des apparitions, viennent boire ou simplement retrouver leurs amis. Il y a Neill récemment divorcée de Pat, son grand amour de jeunesse, mais enceinte d'Éric, avec qui elle tient le Bar, son frère Joe sera le héros de ce tome.  

Alex débarque dans cette ambiance festive pensant faire une surprise à celui avec qui elle discute sur internet depuis des mois, et qu'elle pense être Éric, le beaugosse tatoué qui se trouve derrière le Bar. Elle va vite déchanter en constatant qu'Eric ne la connait absolument pas, et que celui à qui elle a confié ses pensées via email n'est autre que son frère, Joe, un genre de géant bûcheron barbu et chevelu, autant le dire... pas vraiment son style. 

Déçue, se sentant une fois de plus trahie par quelqu'un en qui elle pensait avoir confiance, elle refuse d'écouter les explications de Joe. Mais celui-ci va être tenace, et lui proposer de rester quelques jours, histoire de devenir amis, à défaut d'autre chose. 

Joe est le personnage masculin genre gros ours qui a envie de faire plaisir à tout le monde et qu'on a envie de câliner. C'est le héros gentil par excellence, mais qui est souvent indécis et ne veux faire de mal à personne. Alex est un peu aussi comme ca, sauf que pour ne pas avoir à prendre de décisions, elle préfère ne côtoyer personne. Elle sort peu, n'a qu'une seule amie et refuse que ses aventures se prolongent au-delà d'un soir.  

Autant dire que ces deux là ont du souci à se faire pour nouer une relation de confiance, surtout après les mensonges de Joe. 

Les romans de Kylie Scott sont toujours une petite bouffée de tendresse et l'assurance de passer un bon moment dans une atmosphère familiale un peu loufoque. 

Dommage que l'auteure n'ait pas approfondi certains thèmes difficiles, évoqués dans le roman, ainsi qu'elle avait pu le faire dans sa série Stage Dive

La relation du couple, en dehors des scènes intimes, qui semblent être au cœur de leur histoire, est également très survolée. Entre Joe qui ne sait pas prendre de décisions et Alex qui ne prends pas les bonnes, leur histoire piétine un peu. 

Heureusement l'humour est là pour tout faire passer et on a hâte de retrouver la famille farfelue du Dive Bar et de continuer à suivre leurs mésaventures. 

Posté par evenusia à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,