saga

 Sortie le 15 mars 2013

Scénario:  Brian K. Vaughan– Dessin: Fiona Staples

Résumé de l'éditeur : chez Urban Comics, collection Urban Indies :

Un univers sans limite, peuplé de tous les possibles. Une planète, Clivage, perdue dans la lumière froide d’une galaxie mourante. Sur ce monde en guerre, la vie vient d’éclore. Deux amants que tout oppose, Alana et Marko, donnent naissance à Hazel, un symbole d’espoir pour leurs peuples respectifs. L’espoir, une idée fragile qui devra s’extraire du chaos de Clivage pour grandir, s’épanouir et conquérir l’immensité du cosmos.

L'avis de Block

Deux planètes en conflit, la cavale de deux amants qui n'auraient jamais dû s'aimer, un bébé métisse objet de convoitises, des tueurs à la poursuite de cette famille incongrue... la trame de Saga pourrait paraître un peu sage, à l'image de sa couverture et de son titre. Mais ne vous y fiez surtout pas : la nouvelle série de Brian Vaughan - auteur prolifique, scénariste de quelques épisodes de la série Lost, mais surtout connu en France pour son très bon comics Y, Le dernier homme - est explosive.

Saga

Le talent de Vaughan réside d'abord dans sa capacité à nous immerger immédiatement dans un univers cohérent et pourtant totalement barré, mélange de space-opéra et d'héroïc-fantasy, truffé de surprises et de bonnes idées, où la technologie de pointe côtoie la magie et la sorcellerie. Saga est porté par un imaginaire débridé qui n'est pas sans rappeler la folie des meilleurs heures du maître Jodorowsky ! Mais ce space-opéra offre en outre un petit supplément d'âme grâce à une galerie de personnages travaillés et très attachants ainsi qu'à des dialogues ciselés et percutants.

Saga1

A ceci s'ajoute une mise en musique efficace de l'histoire, qui repose sur la recette d'une série télévisée : rebondissements et cliffhangers viennent rythmer ce récit enlevé auquel la canadienne Fiona Staples prête son excellent coup de crayon. Son trait est vif, les personnages sont expressifs et la palette de couleur est superbe. Pour pinailler, on pourra juste regretter le niveau de finition de l'encrage, qui aurait pu être plus poussé.

Dès son premier tome, Saga s'impose donc comme une série originale et intelligente. Si les tomes suivants maintiennent ce niveau de qualité, ce comics devrait ni plus ni moins se hisser rapidement au rang de nouveau classique du genre.