l'homme enragé

sortie numérique le 18 juin 2013

Résumé de l'éditeur : aux Editions numériques La Bourdonnaye

Markus Faranti, adjudant-chef traumatisé par une série d'expériences professionnelles et personnelles douloureuses, ne parvient pas à se départir d'une violence incontrôlable.

Le jour où dépassant les limites, il insulte une de ses jeunes collègues, il ignore que son dérapage va lui permettre de remonter la pente. 

Mon avis

Markus revient d'une mission traumatisante en Afghanistan et découvre que sa femme est partie, lassée de constamment attendre ses retours de mission. Refusant toute aide psychologique, celui-ci bouillone d'une haine cumulée à la fois par son expérience douloureuse et l'abandon de sa femme. Il déverse l'explosion de cette fureur sur Claire, une jeune femme qui travaille sous ses ordres. Pourtant c'est une véritable attirance à la limite de l'obsession qu'il ressent pour elle mais la peur d'essuyer un refus ou même pire de laisser sa violence s'emparer de lui lors d'un acte intime avec elle, le paralyse dans son approche et se transforme en un comportement à la limite du tolérable. 

Ce qui interpelle tout d'abord dans cette histoire, c'est le milieu militaire dans lequel elle se déroule et que l'auteure à l'air de maîtriser parfaitement. L'ambiance donnée est originale, innovante et forcément masculine même si la touche de féminité est également présente. On rentre dans le quotidien plein de rigueur des militaires, c'est plaisant à suivre, intéressant et très bien expliqué, petit lexique à l'appui à la fin du livre, pour ceux qui se seraient perdus en chemin. 

Le personnage de Markus est attachant : c'est un homme qui est revenu du combat brisé d'avoir assisté impuissant à des horreurs. Claire répond tout d'abord avec virulence à ses propos agressifs puis quand elle apprend le contexte dans lequel évolue cet homme blessé, se prend à essayer de lui trouver des circonstances et à le comprendre. 

Le format court de cette nouvelle ne permet pas à l'auteure de s'attarder sur une approche que l'on aurait voulu plus lente et qui aurait mérité quelques pages supplémentaires. Il aurait été intéressant de suivre Markus dans son processus de "guérison" auprès de Claire. De même l'attirance de la jeune femme, puis les sentiments arrivent un peu soudainement. Malgré cela, la tension sexuelle est omniprésente entre nos deux personnages dont les joutes verbales font des étincelles et la joie de leur entourage. 

Le style de l'auteure est agréable même s'il est parfois un peu déroutant alternant un vocabulaire cru et familier avec des propos doux et romantiques. Mais c'est également le cas de la personnalité de notre héros que l'on espère retrouver dans les prochains écrits de Juliette Di Cen. 

Il existe un premier tome, Apprivoise-Moi, d'un format encore plus court, qui vous permettra de faire connaissance avec cette auteure de romance dont je guetterai désormais les sorties avec impatience.  

Merci au Boudoir Ecarlate pour cette recommandation de lecture.