gibraltar

En salles le 11 septembre 2013

Synopsis :

« Toujours mentir. Jamais trahir. »

Afin de mettre sa famille à l’abri du besoin, Marc Duval, un français expatrié à Gibraltar, devient agent d’infiltration pour le compte des douanes françaises.

De petits trafics en cargaisons troubles, il gagne progressivement la confiance de Claudio Lanfredi, un puissant importateur de cocaïne associé aux cartels Colombiens. Cette immersion en eau profonde dans l’univers des narcotrafiquants lui fait courir des risques de plus en plus importants. Mais à mesure que Marc gravit les échelons du cartel, il découvre aussi le luxe et l’argent facile… En permanence sur le fil du rasoir, seuls ses mensonges le maintiennent encore en vie. Lorsque les douanes anglaises rentrent dans la partie pour arrêter Lanfredi, le jeu devient encore plus dangereux et sa famille risque d’en payer le prix.

L'avis de Swann :

Basé sur une histoire vraie, Gibraltar nous plonge au cœur des années 80 ou l'on découvre le personnage de Marc Duval (Gilles Lelouche) tenancier de bar. N'arrivant pas à couvrir ses dettes et souhaitant subvenir aux besoins de sa famille il se retrouve par le biais d'un ami à devenir ce que l'on appelle un ''aviseur'' (sorte d'indic pour les douanes françaises). De fil en aiguille et à force de fréquenter les passeurs de drogue, il se retrouve pris rapidement dans une spirale infernale qui le mènera à jouer un double jeu et à transporter de la drogue mais surtout à travailler pour le compte de Claudio Lanfredi un des plus grands importateur de drogue et proche des narco trafiquants colombiens. Marc va mettre en danger sa vie mais aussi celle de sa famille. Au fil de l'histoire, ses mensonges, sa façon d'agir vont en faire la cible des douanes anglaises, françaises et des différents trafiquants.

Avec un générique très intelligent Gibraltar vous plonge au cœur de l'histoire des les premières minutes du film mais rapidement on sent que l'on va s'ennuyer et même si Gilles Lelouche fait son possible pour tenir la baraque,on ne ressent pas la pression de son personnage et on a du mal à croire à cette histoire. Pour ne rien arranger le personnage du flic français tenu par Tahar Rahim n'est pas crédible. L'acteur semble aussi perdu que son personnage et c'est bien la première fois qu'il donne l'impression de ne pas maitriser son sujet. On retiendra quand même la lumière et la façon dont le réalisateur Julien Leclerc soigne ses plans en extérieur. Au final Gibraltar n'est ni un mauvais ni un bon film mais son problème c'est qu'a trop chercher à provoquer la tension c'est l'ennui qui prime.

 
Merci à SND pour cette avant-première !