intuitions

Présentation de l’éditeur : chez Michel Lafon

Jem voit des nombres flotter au-dessus des personnes qu'elle croise : la date de leur mort. Ce don la pousse à s'isoler. Jusqu'au jour où elle rencontre Spider... Alors qu'ils se promènent ensemble, un phénomène étrange se produit : pourquoi tous les passants ont-ils le même nombre ? Pris de panique, Jem et son ami prennent la fuite. Ils seront les seuls survivants de l'attentat qui va suivre, mais aussi les seuls suspects. Mais comment Jem peut-elle expliquer les raisons de sa fugue, et surtout, comment ignorer la terrible vérité qu'elle peut lire en Spider ? Que faire d'un don quand il est maudit ?

L’avis de Linagalatée :

Jemma a sept ans lorsque sa vie bascule. Sa maman décède d’une overdose et Jem comprend la funeste signification des chiffres qu’elle voit sur les gens, c’est la date de leur mort. Ce qu’elle trouvait amusant depuis toute petite ne l’amuse soudain plus du tout. Elle va être placée chez Karen et sa vie n’a plus de sens, elle ne veut pas regarder les gens pour ne pas voir leurs chiffres. Elle s’isole, sèche les cours, devient une adolescente difficile.

Elle a aujourd’hui 15 ans et rien n’a changé, sauf qu’elle s’est fait un ami en la personne de Spider, lui aussi est un écorché de la vie, élevé par sa grand-mère Val, une excentrique d’après lui. Mais la première fois que Jem voit Val, elle comprend qu’elle aussi est différente et qu’elles vont se comprendre.

Jem et Spider se promènent dans Londres quand soudain Jem remarque que beaucoup de personnes autour d’eux, portent les mêmes chiffres. Ca ne peut pas être une coïncidence, il va forcément se passer quelque chose. Elle décide Spider à s’éloigner avec elle. Quelques instants plus tard, une explosion retentit, la Grande Roue de Londres n’a plus sa forme initiale, quelques nacelles sont éventrées et de nombreux cadavres gisent au sol. Ils s’enfuient et deviennent les deux ados les plus recherchés d’Angleterre.

Quel horrible don que celui de Jem ! On comprend parfaitement son besoin de s’isoler de tout le monde et surtout ne jamais avouer son secret, mais ça va être bien difficile maintenant, il va falloir qu’elle s’explique, surtout auprès de Spider et Val qui se doutent bien de quelque chose.

La fin de Spider est proche elle le sait depuis longtemps, ainsi ces derniers jours de fuite, elle va en faire leurs jours, pour que Spider parte heureux. Ils vont devoir se cacher, prendre beaucoup de risques.

Rachel Ward nous dépeint une Jem toute en révolte intérieure, n’oublions pas qu’elle est en pleine adolescence, quinze ans, ce qui n’est déjà pas une période facile à vivre, mais en plus porteuse de ce don, ça devient mission impossible. Elle a cependant de par son vécu, une grande expérience de la vie et continue de refuser de révéler les chiffres de chacun, cela leur ferait trop de mal. Elle ne peut rien pour eux.

Spider, quant à lui, est complètement insouciant, fou-fou, un peu roublard, mais complètement sous le charme de Jem qu’il appelle « mon pote ».

Un premier tome tout en tendresse, surprenant, plein de suspense, pour un public adolescent/jeune adulte. Les deux héros ne sont plus des enfants certes, mais pas encore des adultes, ce qui explique certaines attitudes que l’on pourrait juger de puériles quand on ne se souvient plus qu’on a aussi eu leur âge.

Je me suis complètement laissée embarquer par cette histoire vraiment très originale et c’est avec une grande impatience que j’attaque le tome 2 Intuitions Chaos, qui a l’air lui aussi, très prometteur.