maybe not

Sortie VF le 10 mars 2016 chez Hugo New Romance

Résumé de l'éditeur : chez Hugo New Romance

Quand il a l'opportunité de s'installer en colocation avec une jolie blonde, Warren accepte sans hésiter. Ce pourrait être une expérience excitante... 

Mais peut-être pas.

Surtout quand cette coloc est Bridgette, une fille un peu froide et très têtue. Rapidement, la tension est tellement palpable que ces deux-là ont du mal à rester dans la même pièce. Mais Warren a une théorie : quand on est capable de tant de haine pour une personne, on peut facilement transformer ces sentiments en passion. Et il a bien l'intention de le tester sur Bridgette. Réussira-t-il à réchauffer son coeur et lui apprendre à aimer ?

Peut-être. Mais peut-être pas.

Mon avis : 

Voilà une petite novella inattendue et qui ravira ceux qui ont déjà lu Maybe Someday, que pour ma part j'avais adoré !!! Ce court roman d'une centaine de pages met en scène un couple que nous avions déjà eu l'occasion d'apercevoir, à savoir le très hilarant Warren, colocataire de Ridge et l'insupportable Bridgette. L'intéraction entre ces deux là était plus que bizarre dans le roman Maybe Someday mais l'auteure ne les ayant pas du tout mis au devant de l'histoire, on n'en savait pas plus à part le fait que Bridgette criait beaucoup et que Warren passait son temps à faire des farces et à regarder du porno à la télé. Nous allons donc avoir une explication à tout cela. 

Le frère de Ridge installe Bridgette dans leur appartement en tant que nouvelle colocataire, sans vraiment demander l'avis des autres. Warren n'y voit là aucun inconvénient sauf le fait de devoir partager sa salle de bain avec cette bombe sexuelle. Et la cohabitation est loin d'être sereine car Bridgette est... difficile. Si Warren est complètement sous le charme de Bridgette, cela ne semble pas être le cas pour elle. Et elle met toute sa volonté à lui prouver le contraire. Une force qui est loin de déplaire à Warren qui, loin de se décourager, voit là une façon comme une autre de se protéger des autres. Warren est malin et surtout très patient. Il va, par tous les moyens, tenter de percer la carapace qui conduit au coeur de Bridgette. 

Autant j'adore le personnage de Warren, drôle et naturel autant j'ai eu beaucoup de mal avec Bridgette. C'est vraiment la "bitch" par exellence. Elle ne fait rien pour être agréable, n'a jamais de mots gentils ni d'attitude sympathique. Même l'explication de son passé ne m'a pas attendrie. Mais Warren la trouve très à son goût et il s'est promis qu'il l'aurait et ma foi, il est tenace. Mais ça ne sera pas sans mal car leur attirance est telle que c'est tout d'abord le sexe qui va primer dans leur relation et là aussi Bridgette veut avoir le dessus...

Ce qui est certain c'est que l'auteure a définitivement intégré les scènes torrides dans ses romans. Et celui-ci ne fait pas exception. Elles sont bien plus présentes que dans le roman initial, Maybe Someday

J'avoue qu'étant fan de Colleen Hoover, ce que j'appréhendais le plus c'était qu'un drame intervienne au milieu de tout cet humour. Et là j'ai, une fois de plus, été surprise car le ton reste léger du début à la fin. Bien sûr on sent que l'histoire de Bridgette est tout sauf simple mais l'auteure ne s'est pas attardée dessus. Et ça fait du bien ! 

La novella démarre un peu avant l'installation de Sidney dans l'appartement et quelques scènes de Maybe Someday viennent s'imbriquer dans l'histoire sans toutefois gêner la compréhension si vous n'avez pas lu le roman initial.

A lire pour un vrai moment de détente avec quelques fou-rires garantis à la clé !  

Sortie VF le 10 mars 2016 chez Hugo New Romance

Précommande VF