Si c'est la fin du monde

Sortie VF le 7 janvier 2016
Résumé de l'Editeur: chez Nathan
Alors que la fin de la terminale approche pour Peter, Anita, Andy et Eliza, une météorite apparait dans le ciel : elle a deux chances sur trois de percuter et faire exploser la Terre deux mois plus tard. Tout à coup, l'avenir n'a plus la même importance... L'anarchie s'installe peu à peu : violence et pillages se multiplient, beaucoup arrêtent de travailler, la nourriture commence à manquer. Les quatre adolescents doivent décider maintenant ce qu'ils feront du reste de leur vie, et peut-être, paradoxalement, en profiter pour être enfin libres et heureux, même pour peu de temps...
L'avis d'Izabulle:
Peter est une star du basketball et accessoirement le petit ami de la plus belle fille du lycée. Toutefois, son professeur d'histoire a réussi à lui faire perdre toutes ses certitudes quant à ce qu'il croyait établi et tracé d'avance. Il ne sait pas encore qu'une météorite est destinée, dans 2 mois, à tous les détruire et pourtant, déjà, il sent un changement s'opérer en lui.
Eliza, passionnée de photo, est également une passionnée de Peter. Depuis ce jour où il l'a embrassée dans le labo photo, sa vie est devenue un enfer. Parce qu'elle n'est pas la petite amie de Peter, elle est devenue la fille facile du lycée, qui rend les petits amis infidèles. Elle est la première à s'apercevoir que cette lueur dans le ciel est inamicale et elle commence, à partir de ce moment, un compte à rebours, un compte à rebours sur sa vie.
Andy est le musicien rebelle. Un artiste complètement paumé, sans figure parentale et très influençable. Il s'agit du personnage le plus surprenant et intéressant de notre groupe car il est loin d'être lisse et nous surprendra. Andy ne cesse d'exprimer qu'il se fout de la vie et que cette météorite ne changera rien à sa manière de la mener. Et bien, il saura nous démontrer combien il est finalement amoureux de cette vie et à quel point il est enclin à la défendre.
Nous finissons avec Anita, enfant modèle, unique, excellente et qui excelle aussi dans sa docilité envers ses parents et leurs exigences scolaires. Malgré le fait que son année de terminale n'en soit qu'à ses débuts, elle a déjà son entrée à la prestigieuse université de Princeton. Son avenir est programmé, balisé. Elle aime dire qu'elle est un "investissement" pour son père, qui la voit comme un projet financier pour lequel il n'envisage aucun échec. Et pourtant, Anita aime s'enfermer dans son placard pour chanter et il parait même qu'elle chante bien.
"Si c'est la fin du monde" raconte l'histoire de Peter, Eliza, Andy et Anita. Notre quatuor est la voix de ce roman. La narration est à la 3ème personne, mais chaque chapitre porte sur un personnage diffèrent. Les premiers chapitres vont nous permettre de découvrir chacun dans son environnement, ses craintes et ses espérances. J'ai vraiment apprécié cette première partie qui m'a permise de rencontrer des personnages singuliers et finalement complémentaires. La personnalité et l'histoire de chaque personnage sont parfaitement présentées et approfondies. Et puis, progressivement nous découvrons les interférences qui se tissent entre eux. D'anciennes relations ressurgissent ou même des amitiés improbables se crééent.
J'ai trouvé la  dernière partie du roman moins prenante, avec un rythme plus lent, comme si nous attendions nous-mêmes la mort. Nous connaissons maintenant bien nos personnages et ces derniers se démènent pour leurs survies ou juste pour réaliser leurs rêves. J'avoue avoir été peu touchée par les difficultés qui pouvaient apparaître sur le chemin de nos héros, leurs préoccupations étant parfois bien loin de la survie...
Je pense finalement que ce livre est plutôt destiné  à un public adolescent et qu'un lectorat plus adulte peut ne pas se retrouver dans les enjeux abordés dans le roman. J'ai notamment trouvé le roman assez soft au regard des scènes de violence et d'apocalypse auxquelles on s'attend dans ce genre de circonstances.
La fin du livre demeure ouverte et peut ne pas satisfaire certains qui aiment les romans dont la boucle est bouclée.
Pour conclure, je dirai que "Si c'est la fin du monde" est un très bon livre pour un public adolescent et que l'écriture est clairement le point fort de l'auteur qui a  une plume  poétique et très agréable.