love game 4

Sortie VF le 14 janvier 2016

Résumé de l'éditeur : chez Hugo Roman, collectio New Romance

Dans ce quatrième et dernier volume de la série Love Game, on retrouve nos héros, Kate et Drew, une semaine avant leur mariage. C'est Drew le beau gosse, amoureux comme jamais, qui reprend le fil du récit, sur ce ton délicieusement irrévérencieux et follement drôle qui fait craquer toutes les filles... Tout semble aller pour le mieux dans le meilleur des mondes. L'attirance sexuelle du jeune couple est toujours aussi irrépressible. Leur complicité est encore renforcée depuis la naissance de James, leur bébé d'amour, aussi adorable qu'épuisant... On devrait se diriger en pente douce vers un happy end, le long d'un chemin semé de roses. Mais ce serait sans compter sur les copains de nos amants terribles. Cette joyeuse bande leur a concocté une petite virée à Las Vegas, histoire que Drew et Kate enterrent leurs vies de garçon et de jeune fille en beauté. Mais à Sin city, la ville du péché, entre le calme feutré d'une villa grand-luxe du Bellagio et l'ambiance trépidante des boites de nuit du Strip, une série d'évènements imprévus va tout remettre en question... 

Mon avis : 

Drew... Drew... Drew... Si vous ne le connaissez pas encore c'est une erreur que vous devez vite réparer. Mais je vous conseille de lire au moins le premier tome de la série Love Game - Tangled pour faire connaissance avec lui ainsi qu'avec Kate, celle qui lui a fait perdre un peu de son arrogance, je dis bien un peu car il lui en reste encore beaucoup!

On retrouve Drew en pleins préparatifs de mariage avec Kate. Ils vivent ensemble depuis plusieurs années, ont eu le petit James qui a maintenant deux ans et est le centre de leur univers, et s'apprêtent donc à sauter le pas. Mais avant, il va falloir passer l'épreuve de leurs respectifs enterrements de vie de jeune fille et de garçon. Sachant la jalousie et possessivité de nos deux héros, ça ne va pas être simple 

J'ai adoré avoir un tome entièrement du point de vie de Drew. Il est toujours aussi charmeur, drôle et direct à tel point que l'on pourrait croire que l'auteure s'est glissée dans la peau d'un homme. Il nous raconte sans aucun filtre et dans le désordre tous les travers des hommes, leur obsession pour le sexe bien sûr, mais aussi tout plein de petites choses qui font de lui un héros attachant malgré son côté suffisant : sa fidélité envers ses potes, son adoration pour Kate, son aversion pour Dee, sa jalousie pour Billy, sa tendresse pour sa nièce et son fils. 

Bref ce dernier tome est un pur régal. Et c'est avec un gros pincement au cœur que je quitte malheureusement Drew, ce goujat au grand cœur qui m'a fait passer de très bons moments. 

Chronique de Love Game 1

Chronique de Love Game 2

Chronique de Love Game 3

Chronique de Love Game 3.5