lapin

Sortie VF le 4 novembre 2015

Résumé de l'éditeuréditions Gautier-Languereau et Marabout

Le livre pour enfant, Le Lapin qui veut s'endormir, se définit comme une méthode novatrice pour aider les enfants à s’endormir.

Traduit en plusieurs langues, ce livre révolutionnaire a aidé des milliers de parents dans le monde entier à mettre leurs enfants au lit le soir. Avec l’aide de la PNL et une structure particulière de l’histoire, les enfants s’endorment facilement - avant même que le livre ne soit terminé. 

Le livre, qui est unique en son genre, est recommandé par des psychologues et des thérapeutes comme étant une bonne méthode pour aider son enfant à trouver le sommeil. 

Avis de Block : 

Les premières lignes en caractère gras de la première page, annoncent la couleur : "Attention ! Ne jamais lire ce livre à haute voix près d'une personne en train de conduire un véhicule". Vos enfants vont voir ce qu'ils vont voir ! Le Lapin qui veut s'endormir, c'est ZE méthode qui assommerait le chauffeur routier le plus aguerri et qui va avoir raison de l'excitation de vos trolls réticents, qui trouvent plus amusant de sauter sur leur lit que de se glisser sous la couette. 
Mon cobaye étant âgé de 18 mois - et préférant encore les imagiers aux longs textes - je n'ai pas pu éprouver concrètement l'efficacité de cette méthode empruntant notamment aux techniques de relaxation et d'hypnose (cf. la répétition fatigante du " s'endormir, là, tout de suite"...). Mais l'ouvrage a fait l'objet de suffisamment de commentaires sur Internet, dans de nombreux pays, pour se convaincre de son pouvoir soporifique, au moins auprès de certains enfants.
Il reste que tout l'intérêt de ce livre du soir est aussi ce qui fait sa principale faiblesse : une lecture laborieuse, répétitive, ennuyeuse, un texte long, froid et dépourvu du moindre enjeu narratif, des dessins peu nombreux et ternes... Tout ceci est volontaire et vise à assoupir l'enfant. Mais dans cette recherche clinique d'efficacité, le plaisir de lecture (pour le parent comme pour l'enfant), l'imagination et les émotions, sont sacrifiés.
Vu le succès spectaculaire du Lapin qui veut s'endormir, d'autres livres de ce genre devraient suivre. Espérons qu'ils parviendront à réinjecter un peu de ludisme et de rêverie dans cette méthode un peu austère.