les bottes rouges

Sortie VF le 1er mai 2015

Résumé de l'éditeur : chez EDB

« J’ai envie d’oublier que mon frère est mort, que personne ne me regarde plus de la même façon.

Je sais que ce type a le pouvoir de me faire tout oublier. Et j’ai envie de lui. Tout simplement. »

Dans cette romance contemporaine sensuelle, Angie nous raconte son expérience du deuil et nous entraîne dans son cheminement personnel qui la conduit dans les bras de Valentin.

Il l’aide à pleurer.

Elle lui apprend à aimer.

Mon avis : 

Dans ce roman dont le sujet principal est la reconstruction après le décès d'un proche, l'auteure manie avec habileté et sans jamais tomber dans le pathos, des personnages et un environnement très proches de la réalité malgré quelques petits clichés. 

Angie met ses études et sa vie entre parenthèses afin d'être proche de ses amis et de sa famille. Elle tente de surmonter la mort de son frère décédé dans un accident de moto où elle conduisait. Elle emménage tout d’abord avec ses parents mais le retour aux sources s’avère difficile et elle a vite fait de déménager avec ses deux inséparables amis de toujours, Josselin et Anita. Avec leur aide, elle va tenter tant bien que mal d'aller de l'avant. 

Si le roman est assez bavard et que son rythme est dans l'ensemble assez lent, j’ai beaucoup aimé cette histoire et je ne me suis pas ennuyée. J’ai apprécié la langue bien pendue de l’héroïne, toute en pudeur dans sa douleur. Mais le ton général n’est pas larmoyant, il est même parfois drôle, surtout lors des quelques flash-back sur le passé d’Angie où elle décrit sa jeunesse, son adolescence, ses liens avec sa famille, ses amis. Ce sont des tranches de vie, émouvantes, humoristiques, bourrées d'anecdotes et de références aux années 80/90, à l'image d'un copain qui vous raconterait son histoire. On ne peut donc pas vraiment parler de romance même si elle est parsemée tout au long du roman. La relation avec Valentin n'est pas suffisamment développée, ne prenant de l'importance qu'à la toute fin du récit. 

Une plume incisive, un langage parlé parfaitement maîtrisé qui ne tombe pas dans le vulgaire, une auteure à suivre.