rien qu'un soupir

Sortie VF le 24 juin 2016

Résumé de l'éditeur : chez Milady

Inséparables depuis toujours, Grayson et Kennedy se sont juré une amitié éternelle jusqu’au jour où ils brisent le pacte. L’ami d’enfance est devenu un jeune homme beau et musclé avec lequel Kennedy passe une nuit torride. Elle commet une grave erreur en lui avouant ses sentiments. Se sentant incapable de la rendre heureuse, il prend la fuite et devient champion de free fight. Des années plus tard, quand il retrouve Kennedy, par hasard, lors d’un combat à Vegas, il est bien décidé à ne plus jamais la laisser partir. Mais de sombres secrets ne risquent-ils pas de mettre fin à leur idylle ?

L'Avis d'Izabulle:

Kennedy, jeune décoratrice d'intérieur talentueuse, a le cœur brisé et depuis maintenant 6 ans. Sa meilleure amie Sarah, pense arriver à la débrider en l'emmenant à un combat de free fight, où elle côtoiera plein de jeunes mâles sexy. Sarah pense que son amie est fan de free fight car elle regarde tous les matchs à la télé... En réalité, c'est surtout le boxeur Grayson Legend qu'elle suit et épie à travers son téléviseur, le même qui est responsable de son désert amoureux depuis bien longtemps.

Lorsque Grayson croise le regard de Kennedy dans les gradins, il se jette littéralement sur elle et l'emmène tel un homme possessif dans sa chambre d'hôtel. Ils passent alors une nuit torride, souhaitant rattraper ces années perdues,  jusqu'à ce que le père de Grayson fasse irruption et révèle les pires secrets de Kennedy...

Ce début de roman est, étrangement, très ressemblant au début d'un autre roman, "Fight for love". Une jeune femme qui, suite à un combat, est presque enlevée par le boxeur vedette, sous les yeux des spectateurs. Cela m'a fait sourire, car même si le début du roman est très addictif, ce type de scénario déjà vu freine donc le passage des diverses émotions.

Ce roman a tendance à mon sens à pencher d'avantage du côté érotique que New Adult, car malgré effectivement les enfances chaotiques de nos héros et d'un drame social très fort pour Kennedy, les scènes sexuelles sont assez nombreuses et crues et révèlent en soit l'ambiance générale du roman.

Les lecteurs n'aimant pas tomber dans le dramatique sauront, je pense, apprécier cet équilibre entre scènes érotiques et l'histoire émotionnelle vécue par notre couple. Par ma part, je reste sur ma faim. L'auteur aborde des sujets qui ne sont pas anodins tels que la maltraitance, l'abandon et il semble que cela ne puisse apporter un réel intérêt que si les sujets sont réellement approfondis et détaillés. Ces sujets sont ici d'avantage placardés dans l'histoire, pour justifier certains choix de nos personnages une fois adultes ou pour tout simplement construire un scénario autour de leur histoire d'amour.

Je regrette, par exemple, qu'il n'y ait pas plus de flash-back sur l'enfance commune de notre couple. En effet, ces derniers répètent plus d'une fois qu'ils se connaissent depuis l'enfance, qu'ils étaient avant tout les meilleurs amis du monde, mais cela devient peu réaliste, car non étayé dans l'histoire par des évènements marquants de leur enfance.

Les personnages secondaires sont assez présents et cela constitue le point fort de cette romance permettant au couple de ne pas être trop dans l'introspection mais d'échanger avec l'extérieur. Sarah, la meilleur amie de Kennedy, est une petite boule d'énergie et apporte un aspect solaire au récit. Sarah vit une histoire avec Lynx, un compagnon boxeur de Grayson. Je serai ravie de découvrir leur histoire, si l'auteur faisait le choix de nous la livrer.

Rien qu'un soupir est une romance érotique simple, avec une écriture fluide et qui se lit très rapidement. L'histoire entourant notre couple est assez sombre et triste, mais pour ma part les émotions n'étaient pas au rendez-vous.