avis film cinquante nuances plus sombres

Sortie en salles le 8 février 2017

Film dramatique, érotique de James Foley

Avec Dakota Johson, Jamie Dornan, etc...

Synopsis :

C’est un Christian blessé qui tente de reconquérir Anastasia. Cette dernière exige un nouveau contrat avant de lui laisser une seconde chance. Mais une ombre surgie du passé de Christian plane sur les deux amants, déterminée à détruire un quelconque espoir de vie commune.

Mon avis :

Invitées par Universal, nous nous sommes rendues hier soir, mardi 7 février, à l'avant-première du film Cinquante Nuances Plus Sombres, sur les Champs Elysées. La projection était suivie d'une soirée assez incroyable dans un endroit tenu secret jusqu'au dernier moment (je vous en parlerai dans un autre article).

Nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre, car le film n'avait été projeté qu'une seule fois à la Première de Los Angeles, le film sortant d'abord en France (aujourd'hui 8 février) avant sa sortie mondiale (10 février).

En ce qui me concerne et d'un avis général sur le film, je reste très mitigée, car il est bourré de défauts. Même si les acteurs sont beaucoup plus à l'aise ensemble à l'écran et bien plus complices que dans le premier volet, ce n'est pas encore suffisant. Certes, ils sont très beaux tous les deux et c'est ce qui est constamment mis en valeur. On voit Dakota avec de jolies tenues, bien aprêtée et Christian montre ses muscles (et ses fesses ! ) dès que l'occasion se présente. Il la regarde beaucoup et Dakota fait de même.

On sent bien que EL James a veillé sur ses petits chouchous, avec des scènes qui dégoulinent de romantisme, frôlant plus d'une fois la miévrerie, Jamie Dornan (Christian) étant bien plus à l'aise quand il tient une barre d'écartement qu'un bouquet de fleurs.

On retrouve donc Anastasia prête à donner une nouvelle chance à Christian. Les rôles semblent inversés dans ce second volet et c'est Ana qui est en demande et réclame toujours plus, même d'aller dans la Chambre Rouge. C'est Christian qui semble freiner des quatre fers pour ne pas aller trop vite, même s'il fait tout ce qu'il peut pour l'exciter !

En ce qui concerne les scènes érotiques, il m'a manqué les magnifiques plans-photo de Sam Taylor-Johnson (réalisatrice du premier volet) et la palette de couleurs qu'elle avait su capter, ici on a un côté moins esthétique. Le film comporte de nombreuses scènes passionnées, on voit aussi très souvent le couple en train de s'embrasser, se déshabiller et se caresser. Il n'y aura au final que deux scènes un peu plus hot, qui auraient tout de même à elles-seules mérité une interdiction aux moins de 16 ans. Des scènes coupées encore plus osées devraient (paraît-il) figurer dans le DVD.

Le film reste fidèle au livre dans les grandes lignes même s'il manque pas mal d'infos qui ne seront pas difficiles à déchiffrer pour ceux qui n'ont pas lu le second roman.

On n'aura malheureusement qu'un mini aperçu de l'enfance de Christian (dommage !), pas de séances chez son psy (dommage aussi !), une disparition (je reste floue pour ne pas spoiler) à la vitesse du son (c'est même comique) et dans l'ensemble un déroulement du film très haché, passant d'une scène à l'autre sans réellement de transition, le montage laissant beaucoup à désirer. Cela a le mérite de ne pas nous ennuyer, vu qu'il n'y a aucun temps mort.

Enfin un Bande Originale très présente et toujours aussi agréable, avec deux trois chansons joliment placées à des moments clé du film. Un score (thème musical) de Danny Elfman très doux, illustré par de belles images mais l'ensemble n'aura pas suffi à me convaincre, même si j'ai passé un très bon moment. 

N'oubliez pas de rester après le générique de fin pour un petit aperçu du troisième volet Cinquante Nuances Plus Claires qui sortira l'année prochaine. 

Les inconditionnels de EL James, l'auteure de la Trilogie Cinquante Nuances, seront eux comblés, on y voit clairement sa patte.