big rock Lauren Blackely

Sortie VF le 8 février 2017

Présentation de l'éditeur : chez Eden

Riche, beau gosse et... gâté par la nature ! Spencer a tout ce qu'il faut pour réussir dans la vie. Le jour, il tient un bar branché avec Charlotte, sa meilleure amie. La nuit, il fait défiler les filles dans son lit, alimentant les titres de la presse people.

Mais sa réputation de play-boy frivole finit par faire de l'ombre à l'entreprise de son père. Pour rassurer des investisseurs sur son comportement, Spencer présente Charlotte comme sa fiancée. Son amie accepte de jouer le jeu, le temps d'une semaine. Mais très vite, les choses dérapent et le faux couple n'est plus si faux que ça...

À la fin de cette étrange semaine, Charlotte et Spencer devront quitter leurs costumes d'amants. Pourront-ils, alors, redevenir de simples amis ?

Mon avis : 

Les romans qui laissent la parole au héros masculin sont d'autant plus réussis quand l'auteur leur donne en Plus cet humour un peu arrogant et sr d'eux. Spencer fait partie de ces hommes, sûrs d'eux, qui savent l'effet qu'ils ont sur les femmes et s'en vantent sans aucun scrupule. Dragueur invétéré, une femme différente chaque soir, il n'a qu'un seul but, prendre le plaisir là où il est, et faire en sorte que ses conquêtes en aient autant. 

Heureux en affaires, il a gagné suffisament d'argent pour ouvrir le Bar chic dont il rêvait, avec Charlotte, son associée et amie depuis l'université. Ils se connaissent comme se connaissent les très bons amis, avec leurs qualités et leurs défauts, leurs petites manies, etc... Ils sont toujours prêts, l'un et l'autre, à se sortir d'une mauvaise situation.

Jouer le fiancé de Charlotte est un rôle que Spencer a l'habitude d'endosser pour éloigner un peu les clients émêchés, qui ne souhaitent pas repartir tous seuls, et qui approchent Charlotte de trop près. Il était donc normal que Charlotte accepte à son tour de jouer les fiancées de Spencer, afin qu'il puisse, le temps d'une semaine, donner l'image d'un garçon bien sous tous rapports auprès des associés de son père. 

Le début du roman est hilarant et démarre avec un monologue du héros qui s'extasie sur ses attributs masculins. Ce n'est pas très fin, mais assez drôle. Les fausses fiançailles vont, dès le premier baiser entre Charlotte et Spencer, prendre une tournure que les deux héros n'avaient pas prévue. Ce sera beaucoup plus torride, surtout que Charlotte n'a pas eu de partenaire depuis qu'elle a rompu avec son ex qu'elle avait surpris en fâcheuse posture.

Évidemment Spencer va rapidement s'empresser de combler ce manque et de fil en aiguille il va se faire prendre à son propre jeu. Si la première partie est vraiment basée sur l'humour, la suite est plus attendue, mais c'est vraiment mignon de voir Spencer découvrir qu'il est en train de tomber amoureux de Charlotte, et  drôle de le voir s'interroger sur les nouvelles réactions qu'il éprouve.

Pour une fois nous n'aurons pas du tout le point de vue féminin, mais Charlotte est néanmois un héroïne très attachante. De personnalité tres entière, elle déteste le mensonge et propose pour cette nouvelle et prétendue relation, d'instaurer quelques règles majeures, à ne transgresser sous aucun prétexte. Règles qu'ils vont s'efforcer de ne pas respecter dès leur première sortie.

Même si l'histoire reste classique, vous passerez un excellent moment avec ce couple d'amis qui se transforme en amants le temps d'une semaine. 

Le prochain tome portera sur la soeur de Spencer et son meilleur ami à qui il a d'ores et déjà interdit de l'approcher. Ca promet !