Onde de Choc

Sortie VF le 29 mars 2017

Présentation de l'éditeur : chez JC Lattès

Lucie a vingt ans. Après une tentative de suicide avortée, elle échoue à Majorque, en huis clos avec son ancien beau-frère, Marcus, de dix ans son aîné. Quitté par la grande sœur de Lucie, enceinte de lui, Marcus est parti pour se remettre de sa rupture, et Lucie l'a suivi, dans l'espoir de se sauver. Alors leurs deux détresses s'allient et s'entremêlent, pour le pire.

L'avis d'Izabulle:

Lucie a 20 ans et se trouve sur le rebord de sa fenêtre en proie à des pulsions morbides. Finalement, elle fait machine arrière, mais dans un état second, elle dérape sur le sol de son appartement et se casse le pied. C'est Marcus, son ex-beau-frère, fraîchement séparé de sa sœur, qui va la prendre en charge, et l'emmener en vacances avec lui. Alors que Marcus représentait pour elle jusque là un substitut de modèle paternel, Lucie va découvrir qu'il suscite chez elle des pensées déplacées et bien plus qu'amicales.

Cette histoire n'est pas une romance, et l'écriture de l'auteur n'a cessée de m'étonner au cours de ma lecture.

L'auteur nous plonge dans les pensées de Lucie. Celles-ci sont sombres, et parsemées de métaphores, tantôt cyniques, tantôt sexuelles. Le roman gravite presque exclusivement sur l'évolution psychologique de Lucie durant quelques semaines. J'ai eu l'impression de suivre cette jeune femme dépressive et suicidaire, réalisant son auto-analyse et thérapie.

La première moitié du roman m'a bien embarquée, par cette écriture très belle, poétique, et remplie de métaphores, plus belles les unes que les autres. Et puis, je suis arrivée à un moment de ma lecture où j'aurais apprécié qu'un renouveau, un rebondissement, un changement d'angle arrive. En effet, le peu de dialogues et d'interactions avec d'autres personnages ont fini par provoquer chez moi un sentiment d'enfermement dans ma lecture, me transformant presque moi-même en lectrice dépressive.

Je pense que ce livre sera un vrai  plaisir pour les amoureux de la littérature anglaise, dont de nombreux extraits et références apparaissent. Les amoureux de la langue française ne seront pas en reste car nous ressentons clairement l'amour de l'auteur pour notre belle langue et surtout son don pour jouer avec les mots.

Pour ma  part,  je suis tombée sous le charme de cette fabuleuse couverture, mais qui ne traduit pas forcément, selon moi, l'esprit général du livre.