71-3X4f5IxL

Sortie VF le 29 avril 2017

Présentation de l’éditeur : chez Flammarion jeunesse 

«Teddy s’assit, le sac rouge cadenassé, bien posé sur le siège à côté de lui. Interdit d’ouvrir et d’ausculter ce bagage, il connaissait la règle. Un mulet transporte son chargement sans se préoccuper de ce qu’on lui a posé sur le dos. 

Il était 14 h 23 quand il prit place dans le wagon du train à destination de Toulouse. Celui-ci s’arrêterait à Bordeaux à 17 h 42. 

À peine plus de trois heures. Une affaire vite pliée.» 

Mais ce qui semblait tranquille devient très vite un enfer... Quand le hasard se met à nous jouer des tours, il ne sert à rien de chercher à lui échapper.

L’avis de Linagalatée :

Teddy Baule n’a pas encore tout à fait 15 ans, mais il n’en est pas à son premier « voyage ». Il transporte un sac d’un point A à un point B, sans savoir ce qu’il y a dedans, et ça lui rapporte 150 €, de l’argent facile. Aujourd’hui il doit prendre le 14h32 pour Bordeaux avec son chargement.

Dimitri Mendez s’est sauvé du foyer dans lequel il vit, ce matin, non sans avoir volé l’argent de l’activité du jour. Il vient de voler une tablette à la Fnac et s’apprête à piquer un sprint dès que la sonnerie retentira. Ce sprint va l’amener à la gare, le premier départ annoncé était le 14h32 « Toulouse ». Le chef de quai siffle déjà le départ, il a juste le temps de sauter dans le wagon.

Mathilde Avril vient de se faire larguer par Damien, par une simple lettre. Il lui a préféré Solène avec laquelle il vit, Mathilde n’était que sa maîtresse, et elle le croyait quand il lui disait que c’était elle qu’il aimait. Solène est contrôleuse de train, elle est dans le 14h32, et c’est également dans ce train que Mathilde va monter.

Ousmane et Grégoire suivent à distance Teddy, juste histoire de s’assurer qu’il suit bien les consignes de Monsieur Gabor. C’est le dernier voyage qu’ils font ensemble, la prochaine fois Grégoire devra filocher Teddy tout seul. Ils sont évidemment dans le train de 14h32.

Ce sont 5 des voyageurs de ce wagon. Ils vont partager sans le savoir le même destin.

Un format très original pour ce roman. En marge l’heure est indiquée, on vit les évènements en direct, et la lecture se fait en à peu près 3 heures, comme si nous étions nous-même passager de ce train.

Pas de temps mort, j’ai lu ce roman d’une seule traite, c’est dynamique et bien écrit.

Chaque chapitre laisse l’expression à un protagoniste, ses réflexions, ses projets, ses observations sur les autres voyageurs.

Et puis, forcément, un événement se produit, qui va effectivement changer le cours des choses. Je me suis laissée surprendre, j’avais prévu un autre scénario.

J’ai beaucoup aimé ce roman, je le trouve agréable à lire, et il peut tout à fait convenir à un jeune lectorat, comme à une personne qui n’apprécie pas trop la lecture, parce qu’il se lit vite, qu’il n’y a pas de temps mort et que l’on se laisse vite embarquer dans l’histoire.

Chaque personnage a une histoire personnelle, et bien que leur caractère ne soit pas, vu le format, très décrit, on a l’impression de les connaître suffisamment pour les faire exister.

Une belle surprise que ce petit roman qui a tout d’un grand.