Phrom thep

Sortie VF le 29 décembre 2016

Présentation de l'éditeur : Chez CreateSpace Independent Publishing Platform.

Quand il s’est envolé pour la Thaïlande, Alain n’imaginait pas rencontrer Wannapa. Voilà peut-être le signe qu’il attendait… Seulement, la jolie Thaïe semble écrasée par son passé. Qui est cet inconnu qui la poursuit ? D’où viennent ses étranges cicatrices ? Pourquoi est-elle en proie à des angoisses, de plus en plus envahissantes ? Qui est vraiment la femme qu’Alain veut épouser ? Du temple de Phrom Thep aux frontières du Myanmar, il va remonter le fil du passé ; et découvrir, dans toute son horreur… la vérité.

L'avis de Linagalatée :

Alain, photographe de profession, aime à voyager et partager son temps entre la France et toutes les destinations de la planète, mais surtout la Thaïlande, où, au fil du temps, il s’est forgé de véritables amitiés. Il a pour habitude de louer une villa chez Vincent, son ami de longue date, et c’est là que cette fois encore, il posera ses valises.

Lek est ce qu’on pourrait qualifier de drogué pervers, et à la solde de son frère Sung. Sung et Lek sont redevables l’un envers l’autre de beaucoup d’horreurs. Tout d’abord Sung fournit son frère en crack d’une qualité plus que douteuse, et Lek, défoncé du matin au soir, exécute pour le compte de Sung, les plus basses besognes, allant jusqu’au meurtre, sans aucun état d’âme.

La route d’Alain et de Lek va se croiser au travers du destin d’une femme, Wannapa, propriétaire de son petit salon de coiffure à Phrom Thep. L’un a l’ordre de lui faire peur et de la faire souffrir, mais de la ramener vivante, et l’autre va en tomber éperdument amoureux.

Je ne sais par où commencer tant ce roman m’a laissée indifférente. Les personnages principaux, Alain et Wannara, ne sont pas particulièrement attachants, et l’on n’en sait pas assez sur eux pour pouvoir se les imaginer.  Wannara ment pour protéger son passé, dont on ne sait quasiment rien jusqu’au deux tiers de la lecture. Elle a des agissements parfois incompréhensibles, mais dont on n'a aucune explication. Bref, une suite d’agissements narrés d’une manière monotone.

Alain et Wannara à Throm Thep, Alain et Wannara à Paris, Alain se démène comme un fou pour obtenir un visa pour Wannara, mais jamais aucune explication sur l’attachement de l’un envers l’autre. Alain aime Wannara, mais elle l’aime-t-il ? Eh bien on ne sait pas trop !

Je me suis ennuyée, vraiment. Je me suis fait violence pour terminer ma lecture, me disant qu’il allait bien se produire quelque chose !

Et, effectivement après deux tiers d’une lecture lente et pénible : enfin de l’action !

Oui, mais non ! Situations improbables, découvertes tarabiscotées, scénarios alambiqués, tout est raconté à la va-vite ! 

Bon résumons, ce roman aurait pu être une magnifique histoire d’amour passionnel, mais non !

Ce roman aurait pu être un thriller comme indiqué sur la couverture, mais non !

Ce roman aurait pu être l’histoire simple d’un homme et d’une femme, d’origines différentes, de cultures différentes, de vies difficiles mais s’aidant mutuellement et s’épaulant pour panser leurs blessures ensemble, mais même pas !

Je suis d’autant plus peinée, qu’à part deux faits importants, le reste du roman, serait une histoire vraie, et se voudrait un plaidoyer, ou tout du moins une prise de conscience pour servir de vitrine à la protection les femmes violées, et les enfants maltraités en Thaïlande, mais là non plus, je n’ai pas été convaincue.

Je ne sais pas si le fait de ne pas connaître la Thaïlande est un frein à la compréhension de cette histoire, en tous cas, elle ne m’a pas touchée.

Une suite est annoncée pour 2018.