Nom de Code Evie

 Sortie VF le 24 mai 2017

Présentation de l'éditeur : chez Dreamland

Evie se sent mal dans sa peau, pas vraiment à sa place. Différente. Elle rêve d'un autre monde, une réalité alternative où s'évader. Et c'est justement le cadeau que lui laisse son père avant de mourir. Il a créé l'application "E.Scape", un espace virtuel dans lequel Evie peut s'évader. Dans cet univers où elle peut enfin laisser sa personnalité s'exprimer, sa vie va changer à tout jamais. Mais "E.Scape" est-il le monde parfait dont la jeune fille a toujours rêvé ? Ou est-ce un endroit peuplé de monstres qui vont l'obliger à affronter ses plus grandes peurs ? Pour Evie, le voyage, terrifiant, ne fait que commencer…

L'avis de Tory :

Evie est la définition même de l'outsider. Elle subit chaque jour les moqueries de ses camarades du lycée, est la seule à n'être jamais invitée aux fêtes, et à ne pas avoir d'amis. Elle vit seule avec son père malade, qui crée des logiciels informatiques.

Evie se sent seule et pour s'échapper de son monde elle se réfugie dans son frigo, quand tout va mal.

Mais alors qu'Evie pense que tout est déjà au plus bas, son père décède. Elle est obligée d'aller vivre chez sa cousine, qui est dans la même école, et la plupart du temps à l’origine des critiques à son égard.

Un soir, Evie ouvre l’ordinateur de son père et découvre un message qui lui est adresé. Elle est alors subitement projetée dans un autre monde, programmé par son père pour elle, dans lequel elle pourrait enfin se sentir à sa place... Mais à quel prix ? Car aucun univers n’est parfait…

Nous sommes, tout au long de ce comic-book, dans les pensées d’Evie, cette adolescente qui a l'impression que la vie est contre elle. Projetée dans ce nouveau monde, elle nous emporte dans ses aventures et ce nouvel univers dont nous en sortons totalement conquis.

Les dessins sont superbes et méritent qu'on s'y attarde, surtout qu'il y a pas mal de planches en pleine page, qui permettent de les admirer et d'en apprécier tous les détails. L'histoire est addictive, au point qu'on ne voit pas les pages défiler et vient enrichir les visuels de l'histoire.

Un grand bravo au Youtubeur  Joe Sugg (@ThatcherJoe) qui a réalisé son rêve avec beaucoup de talent !