adorateur

Sortie VF le 7 juillet 2017

Presentation de l'editeur : chez Milady Romance

Il fixe les règles ; elle les enfreint.

Ses premiers pas dans l'existence n'ont pas été tout roses, mais Mélanie a appris à se battre pour se bâtir un avenir. Réchappée de l'enfer, elle a démarré une nouvelle vie tranquille sans histoires. Seulement, chaque nuit, elle rêve de Painter Brooks, un biker, que son coeur ne parvient pas à oublier. Tout a commencé de la plus innocente des façons : quelques lettres envoyées à un homme seul en prison. Amicales. Inoffensives. Sans aucun danger... jusqu'à ce que libéré, Painter rentre à la maison. Mélanie découvre alors que l'innocence n'a pas sa place chez les Reapers.

L'avis de Twix :

Mélanie n'aurait jamais dû revenir ici.

Lorsqu'elle pénètre dans le club house d'un Motorcycle Club (MC) accompagnée d'un biker étranger au club, forcément ça sent l'embrouille.

D'autant que son ex est là, et ce n'est vraiment pas le moment de trainer dans les parages ! En apercevant la jeune femme, Painter est hors de lui. Comment son ex et mère de sa fille, ose se pointer ici accompagnée de ce mec, un bras autour de sa taille ?

Painter aime toujours autant Melanie, et même s'il est champion côté conneries, il aimerait être le numéro 1 pour elle. Mais est ce trop tard ?

Décidément, chaque tome nous offre des ressentis différents, tant par les personnages, que par leurs histoires. 

Le premier tome m'avait relativement déçue, et heureusement, j'ai poursuivi la lecture de cette série. Série qui par la suite ne m'a pas fait regretter mon obstination. 

Il faut aimer le milieu motard et particulièrement ces bikers et leurs clubs si particuliers, avec leurs lois et leurs règles propres pour apprécier. Pour les nons initiés comme moi (pourtant, je suis motarde), on entre vite dans le vif du sujet, et on assimile assez rapidement leur fonctionnement !

Le début du récit, et particulièrement les lettres de Painter envoyées de prison à Mel, sont assez crues. Cela pourrait éventuellement choquer quelques âmes sensibles !

Des retours en arrière peuvent aussi déboussoler, mais c'est très fluide et on s'y retrouve facilement.

Une histoire d'amour où nous avons une jeune femme qui connaît de loin le club de bikers, et qui tombe sous le charme sexy mais brut de décoffrage de Painter.

Ah Painter, cet homme est déstabilisant, mais à sa façon il est attachant. Il vit parmi les motards et n'a pas un passé des plus glorieux, d'où les passages en prison. Mais en grattant sous la carapace, on découvre quelqu'un qui a trouvé son âme sœur en la personne de Mel et qui n'en démordra pas... jusqu'au bout !

Tout au long du récit, ces deux-là vont se chercher, se trouver, s'éloigner, tout cela ponctué d'évènements les touchant directement eux ou leurs proches. 
Car s'il s'agit d'une romance -évidemment- c'est assez brut, on partage aussi la vie du club, et on retrouve les personnages rencontrés dans les tomes précédents.

J'espère qu'il y aura une suite, car Joanna Wylde nous fait découvrir un monde complexe et qui au final nous apporte des lectures addictives, mais réservées à un public averti.