the curse

Sortie VF le 16 février 2017
Présentation de l'éditeur : chez Lumen
Fille du plus célèbre général d'un empire conquérant, Kestrel n'a que deux choix devant elle : s'enrôler dans l'armée ou se marier. Mais à dix-sept ans à peine, elle n'est pas prête à se fermer ainsi tous les horizons. Un jour, au marché, elle cède à une impulsion et acquiert pour une petite fortune un esclave rebelle à qui elle espère éviter la mort. Bientôt, toute la ville ne parle plus que de son coup de folie. Kestrel vient de succomber à la " malédiction du vainqueur " : celui qui remporte une enchère achète forcément pour un prix trop élevé l'objet de sa convoitise. Elle ignore encore qu'elle est loin, bien loin, d'avoir fini de payer son geste. Joueuse hors pair, stratège confirmée, elle a la réputation de toujours savoir quand on lui ment. Elle croit donc deviner une partie du passé tourmenté de l'esclave, Arin, et comprend qu'il n'est pas qui il paraît... Mais ce qu'elle soupçonne n'est qu'une infime partie de la vérité, une vérité qui pourrait bien lui coûter la vie, à elle et à tout son entourage. Gagner sera-t-il pour elle la pire des malédictions ? Jeux de pouvoir, coups de bluff et pièges insidieux : dans un monde nouveau, né de l'imagination d'une auteure unanimement saluée pour son talent, deux jeunes gens que tout oppose se livrent à une partie de poker menteur qui pourrait bien décider de la destinée de tout un peuple.

L'avis d'Izabulle:

Kestrel 17 ans fait partie de l'élite Valorienne. Alors que ses journées se déroulent au rythme des invitations mondaines, des rumeurs et moments volés avec son piano, elle n'arrive à se résoudre à faire un choix. Dans six mois, elle devra choisir entre entrer dans l'armée où se marier.  Évidemment, son père, qui est le général des armées, aimerait la voir suivre ses pas, mais Kestrel sait qu'elle ne se satisfera d'aucune des deux voies offertes...
A l'occasion d'un tour en ville, elle se retrouve malgré elle au marché aux esclaves, et paie le prix fort pour un jeune esclave de 19 ans , prétendument forgeron et chanteur. Forgeron (tel est son nom d'esclave) se montre particulièrement indocile et intelligent pour un esclave Herranis. Et petit à petit, ces deux jeunes gens que tout oppose se rapprochent.

Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas lu une dystopie historique dans laquelle justement le domaine moyenâgeux était aussi réel. De la plume extrêmement soutenue de l'auteur, aux métaphores nombreuses mêlant suspense et mystère dans les dialogues, je ne me suis jamais sentie à ce point happée par un univers aussi original. L'écriture à la 3ème personne ne m'a pas le moins du monde dérangée, alors que mes habitudes de lecture sont principalement à la 1ere personne.
Nos deux protagonistes, Kestrel et Arin (Forgeron), sont des personnages très attachants, avec une profondeur et palette d'émotions très diverses. C'est un régal d'osciller entre les pensés de l'un et de l'autre, et de les voir au quotidien se battre contre leurs sentiments avec beaucoup de fierté et de retenue.

La romance n'est pas, à proprement parler, le cœur même de l'histoire, mais s'entrelace parfaitement, ou plutôt je dirai cruellement, avec le jeu de guerre politique et territorial du royaume. Je suis allée de découverte en découverte avec ce roman, comprenant finalement que l'auteur savait parfaitement à l'avance où elle souhaitait nous emmener.

Il m'arrive souvent d'avoir des coups de cœur pour des dystopies, mais celui-ci est un peu particulier. C'est précisément de l'auteur et de son écriture dont je suis tombée amoureuse ! The crime, le second tome sortira le 21 septembre 2017, et je serai là au rendez-vous.

Je tiens à remercier le blog "Songe d'une nuit d'été" grâce à qui j'ai pu découvrir ce livre via leur concours.