Salamanca

Sortie VF le 29 août 2017

Présentation de l’éditeur :

Une ancienne route abandonnée, au cœur d’une inquiétante forêt... Le seul murmure du vent pour rompre le silence et la solitude la plus absolue… Une ville à la consonance étrange, perdue au milieu de nulle part… Que feriez-vous si vous n’aviez aucun souvenir de la façon dont vous avez atterri en un tel endroit ? Que feriez-vous si le seul choix qui se présentait à vous était de vous rendre dans cette petite ville isolée ? Que feriez-vous si vous découvriez ce que cache réellement cette ville ? Ce qui s’y dissimule dans l’ombre ? Seriez-vous alors capable de résister au déferlement de folie et de terreur ? Et surtout, seriez-vous capable de faire face à l’effroyable vérité ? Quels que soient les choix que vous serez amené à faire, prenez bien garde à ce qu’aucun d’entre eux ne vous mène à SALAMANCA… 

L'avis de Linagalatée :

Andrew Leyton est un acteur un peu en perte de vitesse. Si ça se trouve, il était en route pour Minneapolis, il a rendez-vous pour un rôle. Sauf qu’un pneu de sa voiture a éclaté en le propulsant contre une souche d’arbre, il s’est certainement fait un traumatisme crânien, parce que pour l’instant, il ne se souvient absolument plus de rien ! Enfin, si, il se souvient de certaines choses, on est le 9 novembre, il sait qui il est. Ah non on ne peut pas être le 9 novembre, il n’aurait pas pu faire 2000 kilomètres depuis ce matin seulement ! Non, il devait se tromper, il avait du partir le 8 ! Quoi qu’il en soit, pas une voiture n’est passée depuis qu’il est revenu à lui, il ne lui reste plus qu’à continuer à pied jusqu’à trouver un village avec un garage ou simplement une dépanneuse pour sortir la voiture du fossé. Enfin un panneau Minneapolis 55 miles, Salamanca 4 miles, ce sera Salamanca dans un premier temps, faute de mieux.

Tessa Riggs est une heureuse femme au foyer, Elle vient de donner naissance à sa petite Emma, son premier enfant, et savoure pleinement ces moments où elle s’émerveille de tout. Pourquoi se réveille t’elle trempée, en chemise de nuit, pieds nus dans ce champs, au bord de cette nationale ? Ca, elle ne s’en souvient pas ! Il fait nuit, elle a peur et est pétrie de froid. Pas une voiture ne passe et elle va donc se résoudre à continuer à pied jusqu’à trouver une maison, un village, quelqu’un qui pourra l’héberger pour la nuit. Elle n’a ni papiers ni argent. Elle parvient à un panneau routier Minneapolis 55 miles, Salamanca 4 miles, ce sera Salamanca, elle a les pieds en sang, et pourrait difficilement aller plus loin.

Stanley Sanders est le patron du River Dance, le petit restaurant de Salamanca. C’est là que se retrouvent Andrew et Tessa, Christopher et son épouse, Eleanor Mallory, eux aussi ont fini la route à pied après s’être réveillés dans un bus complètement vide au bord de la nationale, eux non plus ne savent pas comment ils ont atterri là, mais au moins ils sont ensemble.

Un terrible orage a endommagé les lignes téléphoniques et il faut attendre que la compagnie vienne les remettre en état.

J’ai commencé ce roman en n’ayant aucune idée d’où il allait me mener. La quatrième de couv a l’air très énigmatique, on sent qu’il va se passer des choses, peut-être même bizarres, mais on ne sait pas trop où on va.

On est en rase campagne, les habitants de Salamanca ont un parler et des manières pour le moins rustiques et pas forcément super accueillants ! Mais bon, une bonne nuit à l’unique hôtel de Salamanca et chacun pourra reprendre sa vie et connaître la vérité sur son arrivée dans cette petite ville.

Sauf que la nuit n’est pas très bonne, il y a des bruits bizarres dans ce vieil hôtel, des souffles, des grincements, des soupirs !

Alexis Arend, auteur de Josh, que j’avais adoré, m’a complètement bluffée avec cette histoire. J’ai dévoré les pages les unes après les autres, pour connaître la suite. Oui, il se passe plein de choses, la tension monte crescendo, on va faire la connaissance d’autres personnages, tous plus énigmatiques les uns que les autres, plus ou moins dangereux, plus ou moins honnêtes, mais où est la vérité exactement ? Bien malin qui saurait le dire.

J’ai adoré cette lecture, dans un registre différent de Josh, mais vraiment, Alexis Arend a l’art et la manière de vous balader comme il le veut, et franchement des balades comme celles-ci, je veux bien en faire encore quelques-unes avec lui.

Ne passez surtout pas à côté de cet auteur, il va vous faire vivre des émotions de fou !