ne compte que sur les tiens

Sortie VF le 11 octobre 2017

 Présentation de l’éditeur : chez Casterman

Adé, la première fois, avait entendu les coups sourds de la goule se jetant avec fureur, de tout son poids, contre la porte. Depuis, elle s'arrangeait pour ne plus rien savoir, pour feindre d'ignorer. Elle se mettait des bouchons d'oreille, écoutait de la musique très fort dans sa chambre. Elle essayait de ne penser à rien pendant sept heures, d'oublier qu'une fois par mois, derrière une porte renforcée de sa propre maison, il y avait une créature susceptible de la déchirer, la massacrer, lui arracher un membre avant de fouailler, à coups de dents, son thorax et son abdomen. Et que cette créature était son père.

********ATTENTION SPOILERS SUR LES TOMES PRECEDENTS*******

L'avis de Linagalatée :

Après le carnage de la fin du tome 2, Markowicz, Jobert et Toussaint se sont vus débarqués de la police. C’est fini pour eux la « Brigade des Goules ». La direction a été reprise par Bosco, fidèle bras droit de Marko.

Diane de Moitié et Jimy se sont rapprochés et sillonnent les routes ensemble à moto, vivant au jour le jour.

Markowicz, a fui loin de la capitale et a retrouvé ses racines corses avec ses filles Adélaïde et Fleur. Ils vivent dans une maison sommaire au milieu de la forêt. Il est en plein sevrage alcoolique et a pris des mesures particulières pour pouvoir se barricader dans sa chambre, quand survient une crise. Régulièrement une fois par mois, Bosco rend visite à la petite famille, histoire de parler et de voir comment ça va.

Aucune goule n’a été recensée en Corse et il n’existe de fait, aucune structure permettant de les accueillir.

Mais un événement tragique va redistribuer les cartes, et de nouveaux joueurs vont faire leur apparition. Jouera bien qui jouera le dernier !

Ce troisième et dernier tome de la série de « La Brigade de l’Ombre » est encore différent des deux autres.

On est en Corse, et finies les enquêtes et la traque des goules. Mais la vie ne va pas être si tranquille. Markowicz a enfreint une règle avec la complicité de Bosco encore en poste, et l’agression d’Antonin, le petit ami de Fleur, va faire se resserrer les rangs du clan ! Ils n’ont plus peur, ils se protègent les uns les autres, Marko s’est rapproché de ses filles, même si les conversations sont encore tendues.

On découvre un nouveau Marko, plus humain peut-être, en tout cas plus responsable.

Adélaïde a grandit et comprend beaucoup de choses. Elle s’exprime toujours avec autant de tournures désuètes mais tellement drôles. Elle suit sa scolarité à la maison alors que Fleur est à la fac, et ne rentre que le week-end.

On dirait presque une vie familiale normale et posée, il n’en est rien, les blessures sont toujours à fleur de peau, et ne demandent qu’à ressurgir à la moindre occasion.

Et l’occasion va se présenter, c’est surtout Antonin qui en fera les frais, mais Fleur ne sortira pas indemne non plus. Marko et Adé font corps autour des leurs avec l’aide de Jimy et Diane.

Des rebondissements, des personnages qui s’affirment, surtout celui d’Adé, des situations tendues, et de la violence encore, parce qu’il semblerait bien que la vie de Marko en soit entourée.

Un père en colère peut-il être plus fort qu’une goule enragée ou bien l’inverse ?

J’ai autant apprécié ce troisième tome, même si, aux premières pages, j’ai pensé que ça manquait de punch, mais très très vite, ma lecture m’a prouvé que je m’étais bien trompée, et qu’une fois encore j’allais être plongée dans une histoire qui me tiendrait en haleine jusqu’à la fin.