Les trois talents 1

Sortie VF le 12 octobre 2017

Présentation de l'éditeur : chez Blanche, collection New Romance 

Quand les rivalités attisent le désir...

Brillante et ambitieuse étudiante en journalisme, Élisabeth est stagiaire pour le quotidien Azur matin.

Face à elle, un redoutable rival, Alexander Welles.

Et quoi de mieux pour tenir sa concurrente que d'avoir les preuves qu'Élisabeth utilise son ordinateur pour se rendre sur des sites de rencontres ?

Alexander va exercer un chantage sur Élisabeth : soit elle passe la nuit avec lui, soit il révèle son secret. Il va entraîner Élisabeth dans des jeux érotiques qui répondent aux fantasmes enfouis de la jeune femme qui se donne sans retenue aucune.

Tombera-t-elle amoureuse de son rival et maître chanteur ? Devra-t-elle choisir entre la réussite et l'amour... ?

Mon avis : 

Elisabeth intégre, en tant que stagiaire journaliste, le quotidien Azur matin. Elle veut absolument décrocher la bourse Perdini qui permettra, à l'un d'entre eux, d'aller à New York, pendant un an, travailler au sein d'un grand journal. Mais elle n'est pas la seule, et même si elle est parmi les plus brillantes, il y a aussi Alexander Weiss, son binôme chez Azur Matin, qui est bien décidé lui aussi à l'obtenir. Et tous les coups sont permis. 

Depuis qu'elle a découvert le site de rencontres en ligne, Fetlife, Beth tchate avec homme, London Angel, avec lequel elle ose des conversations et des expériences qu'elle n'a jamais eues avec personne. Malheureusement, Alexander la prend en photo en flagrant délit au bureau alors qu'elle est connectée sur Fetlife. Il lui propose en échange de son silence, de passer une nuit avec lui, une seule, et il supprimera les photos compromettantes. 

Lex ne lui plait pas, enfin c'est ce qu'elle croit...

Je tourne les dernières pages de ce premier tome et je suis complètement conquise, par le style, les personnages, l'histoire, tout. 

Je l'avoue, je suis très fan de cette auteure et j'avais adoré ses romances érotiques précédentes : Légendes du Manoir, La rééducation sentimentale, etc... Elle sait nous raconter des histoires en éparpillant des indices pour finalement nous amèner, sans vraiment nous en apercevoir, là où elle veut. Les pièces du puzzle se mettent lentement en place, c'est original et intelligent.

Emma Cavalier met dans cette trilogie ses thèmes de prédilection, récurrents dans ses écrits, même si ici ils restent plus soft que dans ses romans précédents (Le Manoir), domination et soumission, avec toujours la présence assez fascinante des cordes. Le déroulement de l'intrigue est finement amené, elle maîtrise son sujet et on se laisse peu à peu envoûter, à l'image de Beth, par le charme de Lex. 

Ses héros possèdent tous les deux un fort potentiel charismatique. Beth est l'image parfaite de la journaliste, curieuse et ambitieuse. Elle assume ses choix jusqu'au bout, n'a pas peur de d'aller toujours plus loin dans ce qu'elle entreprend. 

Lex est un personnage très secret et au premier abord assez antipathique. Cette rivalité qui les oppose restera très présente tout au long du roman mais malgré cela, Lex va se révéler peu à peu, et notre impression va changer au fur et à mesure qu'Emma va apprendre à le découvrir. On le sent toutefois très versatile, tantôt arrogant et dominateur, tantôt généreux et attentif aux désirs de Beth.

Mais bien sûr tout cela serait bien plus simple s'il n'y avait pas cette bourse Perdini, si Beth acceptait d'être sa petite amie, et si de son côté Lex acceptait de coucher avec elle... 

La fin de ce premier tome nous laisse avec une foule d'interrogations et j'ai hâte de pouvoir me plonger dans la suite des aventures de Lex et Beth.