Etoile de Brume Lily R

Sortie VF le 

Présentation de l'éditeur : collection Infinity

Elle s’appelle Brume, un prénom étrange que sa grand-mère lui a donné. Brume... comme la couleur de ses yeux et de toutes ces pensées dans lesquelles elle se perd.

Elle s’appelle Brume, cette jeune femme particulière, cette jeune femme malade. Elle avance sur le campus de Berkeley en rêvant d’être comme tout le monde. Il lui arrive parfois de le croire durant quelques heures. Jusqu’à ce que l’alarme de son téléphone se déclenche, lui rappelant son traitement à prendre.

Elle s’appelle Brume... Indécise et insoumise Brume... Elle partage son temps entre ses cours de philosophie, ses toiles inachevées, sa grand-mère et son cousin Finn, gardiens de ses secrets, et ses amis qui la comprennent sans vraiment la connaître.

Un jour, elle rencontre Jensen et avec lui l’espoir d’un bonheur qu’elle a longtemps cru lui être interdit. De ses faiblesses, il construira ses forces. De ses peurs, il tissera ses certitudes. De ses errances, il créera son refuge. De ses cris, il inventera ses silences.

Avec lui, elle n’aura plus jamais ni à se taire ni à se cacher.

L'avis d'Izabulle:

Brume a 19 ans, elle est étudiante en philosophie à l'université de Berkley et elle est maniaco-dépressive. Dans son entourage amical, seul son cousin (également étudiant à Berkley) connaît sa maladie. Pour tous les autres, elle tente le plus possible d'être normale, ne la voyant tout au plus comme une artiste un peu excentrique. En effet, Brume peint. Elle peut peindre une nuit entière, puisqu'elle n'a besoin que de quelques heures de sommeil par nuit. Brume excelle en tout car elle dispose d'une intelligence de haut niveau, permettant aisément de dissimuler aux yeux des autres ses manies. Puis elle fait la rencontre de Jensen, le jeune assistant de sa tante, éminente professeur de philosophie à Berkley. Il prépare une thèse sur la notion de la bipolarité au sein de la société et rencontre dans ce cadre Brume, présentée par sa tante comme un parent d'un malade. Toutefois, étonnamment, Brume brise tout de suite le tabou avec Jensen et lui révèle sa maladie, alors même que ses plus proches amis depuis des années l'ignore.

Si je me plonge toujours avec plaisir et excitation dans un nouveau Roman de Lily Haime (dont le pseudo est ici Lily R. Davis), j'avouerai que celui-ci m'a agréablement surpris car quelque peu différent, notamment de ses romances M/M. Je rassure tout de suite les fans de l'auteur, la plume de Lily Haime est toujours parfaite, poétique, soutenue et aérienne. Je dirai même que je l'ai trouvé sublimée par le style un peu différent pris ici, d'avantage axé sur l'analyse, l'introspection, le dépouillement psychologique et des envolées philosophiques magnifiques ! Contrairement aux quelques romances M/M que j'ai pu lire de l'auteur, ce roman ne présente pas de scènes sexuelles explicites. Il y a de nombreuses scènes d'amour, mais qui ne sont pas détaillées.

Je ne sais si l'auteur a elle-même dans son entourage une personne atteinte de cette pathologique psychiatrique, mais elle a choisi en tout cas un sujet difficile à manier et elle s'en sort plus que parfaitement. Tout est absolument crédible, que ce soit dans les symptômes présentés par l'héroïne, aux séances avec le psychiatre de Brume et surtout les songes de celle-ci, qui nous emmènent dans un tourbillon de sensations et d'empathie.

Je suis tombée autant amoureuse de Brume que de Jensen. Jensen est un homme formidable et d'une beauté originale. Métis à la peau brune, yeux ocres et dreadlocks. Ses origines norvégiennes ne collent pas avec son physique et lui confèrent cette force tranquille. Il est un iceberg brûlant, qui va littéralement forcer les cadenas de Brume et ne plus jamais la laisser partir. L'auteur a su parfaitement faire rebondir sa romance sans qu'elle ne tombe dans l'angélisme ou le gnangnan, en nous montrant la part la plus noire de Brume, mais aussi de Jensen. A chaque fois que j'ai cru que l'auteur était arrivée au bout d'un cycle et allait à la conclusion de son histoire, celle-ci était relancée pour un nouvel événement, donnant encore plus de relief et de complexité à ses personnages. Il faut dire que ce roman fait cinq cent soixante pages et que l'auteur nous offre tout de l'histoire d'amour de Brume et Jensen, avec générosité et allant au bout de ses idées.

Brume et Jensen sont mes nouveaux Roméo et Juliette. Si vous avez aimé "Tous nos jours parfaits" de Jennifer Niven, ou "Prélude : Daisy et Eric" de Susane Laqueur, courez acheter "Etoile de Brume".

Je vous promets un magnifique voyage, une histoire d'amour hors du commun et un énorme coup de cœur à la fin.