101 choses à faire avant de mourir

Sortie VF le 20 décembre 2017

Présentation de l'éditeur : Mxm Bookmark 

« Apprendre le surf. Adopter un chien. Rencontrer Bill Gates. Taguer un mur. Dormir dans une maison hantée. Voir la grande muraille de Chine...»

Ce sont les rêves d’un adolescent, coincé dans un lit d’hôpital, mourant. Des rêves qu’il fait sans vraiment y croire. Dernier sursaut d’espoir auquel s’accrocher. Dernières volontés si demain venait l’emporter.

Hadrian Mianovich – Mia – lit une lettre qu’il a écrite, des années plus tôt. Une lettre adressée à l’homme qu’il est devenu. Une lettre et une liste, oubliées depuis qu’il est en rémission de la maladie d’Hodgkin. D’un coup, ce sont les aspirations du gamin malade qu’il était qui viennent rythmer sa vie d’aujourd’hui.

De simples choses – presque anodines, presque rien – aux plus incroyables. Aux plus belles.

" Tomber amoureux... "

L'avis de Linagalatée :

Ce premier tome contient le roman court 101 choses à faire avant de mourir, ainsi que deux nouvelles : Birdie et La lettre.

(300 pages)

101 choses à faire avant de mourir :

Hadrian Mianovitch, que tous ses amis appellent Mia, a passé sa vie à lutter contre la maladie d’Hodgkin. De chimiothérapie en radiothérapie, de quelques temps de rémission à un retour encore plus en force de la maladie, on pourrait répéter cette séquence à volonté. Douze ans, douze ans de sa vie à lutter jour après jour, quand parfois, même les médecins n’y croyaient plus, Hadrian, lui, continuait d’y croire. Ses médecins lui avaient conseillé, pour avoir des objectifs concrets, autres que « guérir », de faire une liste de toutes les choses qu’il aimerait faire… plus tard.

Aujourd’hui cela fait cinq ans qu’il est en rémission, on dirait bien qu’à force d’y croire, c’est Hadrian qui a été déclaré vainqueur de ce terrible combat. La victoire de l’outsider. Et c’est le moment qu’a choisi Lynn, sa petite sœur, pour ressortir cette liste, accompagnée d’une lettre que Mia s’était écrit à lui-même pour quand il serait adulte, s’il y arrivait.

Il est maintenant documentaliste dans un lycée difficile, mais il aime que les jeunes viennent s’asseoir à sa table, et même si ce n’est pas pour parler, leur parole est difficile à obtenir, au moins ils viennent dans un endroit dans lequel ils se sentent en confiance. Parce que même les psy ne font pas long feu ici, les élèves parviennent à les démotiver à peine après qu’ils aient commencé.

Mais ça c’était avant l’arrivée de Jace Logan, le nouveau psychologue de Lincoln, aux manières quelque peu directives.

Birdie :

Des petites filles disparaissent à une allure inquiétante et on les retrouve très rapidement, toutes mortes étranglées. Cela ressemble fort aux actes d’un tueur en série, saut qu’il n’y a aucune similitude, ni physique, ni d’âge, ni d’ethnie, ni de région. Le seul point commun est que justement elles n’ont rien en commun.

Les agents Cassandre Weller et Shawn Redd, sont complètement dans l’impasse. Aucun indice, aucun témoin, aucun piste, et une nouvelle petite fille vient de disparaître.

Pour tenter de stopper ce cycle infernal, Weller  va tenter de faire appel à son ami d’enfance Jessie Wellington, lui seul peut l’aider. Mais encore faut-il que Birdie accepte de le revoir, de lui parler et de l’aider. Leur au-revoir a été pour le moins tendu et sans dialogue ni explication.

Weller va devoir mettre beaucoup d’eau dans son vin et Birdie va prendre un malin plaisir à ne pas lui faciliter les choses, mais de cette association peut apparaître la solution à cette énigme, même si Jessie va devoir visualiser des actes tellement horribles, qu’il n’est pas certain qu’il puisse s’en remettre un jour.

Quelques instants de toi : Entre 8 et 28 ans Jude et Kyle ont tout partagé. Les pensées les plus intimes, leurs peines les plus profondes, les moments les plus douloureux mais les plus drôles aussi, leur évolution sur des chemins différents.

On a beau tout partager, la vie oblige parfois à faire des choix qui feront forcément des dommages collatéraux. Jude et Kyle s’étaient juré qu’eux ne seraient jamais ni ces dommages, ni ceux qui les auront causés. Mais la vie, décide, et quand les chemins se croisent à nouveau, ils ne sont plus forcément sur le même plan, et finalement ne se croisent pas comme ils l’auraient aimé. Mais si on y croit assez fort, si on sait qu’on est sur la bonne route, alors on peut faire une entorse aux décisions de la vie et lui faire un beau pied de nez.

Une histoire et deux nouvelles qui ont ceci en commun : la souffrance, l’erreur, le pardon, l’amour. Les héros de ces trois histoires ont du faire des choix dans leurs vies d’adolescents et, arrivés à l’âge adulte, chacun a dû regarder derrière lui, reconnaître avoir besoin de celui qu’il avait laissé sur le bord de la route.

Mais il y a deux choses qui sont difficiles à faire, c’est demander pardon à un être que l’on a profondément blessé, et parvenir à regagner sa confiance, cette confiance que l’on a trahie et piétinée.

Ces trois personnages « coupables » de ces actes sont remplis de remords, mais pas de regrets. Ils ne seraient pas devenus ce qu’ils sont, s’ils n’étaient pas partis. Demander pardon, mais d’une façon intelligente, sans trop en faire, ni paraître désabusé. Montrer enfin le plus grand respect pour l’autre. Reconnaître ses erreurs, encaisser les reproches. Attendre patiemment que l’autre accepte le retour.

Les trois autres personnages sont tout aussi remplis de sentiments intelligents, Ils écoutent, tentent de comprendre, font des reproches bien sûr, envisagent au loin le profil du pardon.

Six personnages pleins d’amour, de compréhension, mais également de souffrance, d’envie de vengeance, d’envie de faire mal à l’autre à son tour.

Des sentiments humains, des sentiments de la vie, des sentiments violents, qui pourraient faire que les liens ne se renouent jamais, que les mots restent non-dits, que le pardon ne vienne pas.

De très beaux personnages qui nous montrent qu’une erreur peut être pardonnée, si elle est expliquée, disséquée, si elle est livrée à sa juste valeur, et non minimisée pour amoindrir sa faute.

Des personnages magnifiques, d’une intelligence rare, celle de l’amour plus fort que tout. Merci Madame Lily Haime, de nous les faire connaître au travers de vos pages, et de leur donner vie au travers de vos histoires.