dear aaron

 

Sortie VO 10 juin 2017 - Pas de VF pour le moment

Résumé de l’éditeur :

Ruby Santos savait exactement dans quoi elle s'engageait lorsqu'elle s'était inscrite pour entretenir une correspondance avec un soldat à l'étranger. 

Le règlement était simple : une lettre ou un courriel par semaine, le temps de son déploiement. Les colis étaient optionnels. Elle l'avait déjà fait. Elle pensait savoir ce qui l'attendait. 

Ce qu'elle n'attendait pas c'est tomber amoureuse du garçon. 

L’avis de Tory :

Ruby est une habituée du programme de correspondance de lettres et de mails avec des soldats. Le concept est simple échanger de simples mots, pour les aider à se sentir moins seuls. On lui attribue un soldat nommé Aaron, à qui elle envoie plusieurs dizaines de messages, sans obtenir de réponse. Mais dès que celui-ci se décide enfin à lui envoyer un premier mail, il sera suivi de nombreux autres et ce sera la naissance d'une grande amitié. 

Ruby ressemble à l’archétype d’une vieille fille : elle vit encore chez ses parents, peut compter sur les doigts d’une main ses relations, et sa mère la couve comme une enfant. 

Pourtant c’est un personnage drôle et attachant. Ruby exerce le métier de couturière, et elle est obsédée par les costumes dans les films, c'est une vraie passion. Son côté pleurnichard agace un peu, mais on apprécie le fait qu’elle reconnaisse ses défauts et qu’elle ne les ignore pas.

C’est à travers ses échanges avec Aaron qui nous allons découvrir les personnalités et les histoires de nos deux héros.

Aaron est déployé à l’étranger pour une mission dans l’armée. La vie de soldat n’est pas évidente pour lui, c’est pourquoi il s'est inscrit au programme de correspondance. J’ai beaucoup apprécié son personnage. Il est calme, mystérieux, adorable et ne juge jamais (Il vous fera couiner à coup sûr!). Il a aussi beaucoup d'humour et certains messages ne manqueront pas de vous faire mourir de rire.

L'histoire est racontée en partie à travers des messages et des emails entre Aaron et Ruby, mais on ne s'en lasse pas et Mariana Zapatta arrive une fois de plus à créer l’effet addictif du « page turner ».

La tension entre les deux personnages dépasse le virtuel et on se projette totalement dans leur histoire. On ne souhaite qu’une seule chose, c’est que ces deux-là se rencontrent !

L’auteure arrive, à travers ces échanges épisolaires, à créer un environnement. Comme d'habitude avec cette auteure, l'histoire de nos deux héros évolue très lentement et on assiste doucement à la transformation de la relation entre Ruby et Aaron. C'est toujours aussi agréable et prenant, on s'attache aux personnage et on redemande. 

Un New Adult qui se dévore facilement et que vous n’arriverez pas à lâcher.