mutine

Sortie VF le 8 février 2018

Présentation de l'éditeur : chez Hugo Roman, collection Blanche

Dissimulée derrière son masque de soie, la mystérieuse Mutine, propriétaire avec son mari du club " The Silence ", permet aux clients de l'Alcôve de réaliser leurs fantasmes les plus secrets et les plus inavouables. Passée maître dans l'art de la double vie, Mutine jongle parfaitement entre son rôle de mère, son poste à responsabilité le jour et ce rôle d'hôtesse des plaisirs la nuit. Mais à la mort de l'homme de sa vie, cet équilibre parfait vole en éclats. Mutine va devoir apprendre à surmonter son deuil et à se reconstruire malgré le manque de l'être aimé. Pour cela, elle pourra compter sur son meilleur ami bisexuel : Manu. Grâce à son humour, son affection et une bonne dose d'audace, il va permettre à son amie d'ouvrir les yeux sur celle qu'elle est réellement.

L'avis d'Izabulle:

Mutine mène une double vie. Elle a un travail bien sous tout rapport la journée, et le soir elle est Mutine, propriétaire d'un club BDSM. Depuis le décès de son époux, deux ans plus tôt, seul Manu son comptable et collaborateur le plus proche dans le club, la connaît sous ses deux visages.

Mutine est complètement dévastée par la perte de son mari. Ils étaient un couple très fusionnel et avaient créé ensemble le club The silence. Même si elle a su trouver la force pour revenir au club et reprendre son rôle d'organisatrice de séances hot pour ses clients, elle n'y prend plus de plaisir. Chaque séance est une épreuve, s'enfuyant presque parfois pour ne pas craquer devant les clients.

Alors que je ne suis pas une adepte des romances BDSM, cette histoire je pense, était faite pour moi. Cela commence par le prologue, où Mutine échange avec son époux, pour finalement nous faire subtilement comprendre qu'il n'est plus là. L'écriture de l'auteur est douce, subtile, poétique. Elle arrive à nous décrire un lieu où des pratiques peu conventionnelles ont lieu avec respect, ouverture d'esprit, et paradoxalement beaucoup de douceur.
D'ailleurs, le roman ne décrit véritablement aucune scène avec des châtiments corporels. Le tout est pourtant très hot, avec du bondage, des massages, des scènes d'amour à plusieurs, hétéro et bi. Les scènes sexuelles sont surtout extrêmement sensuelles et sans aucune vulgarité.

A chaque "séance" entre Mutine et ses clients, j'ai craint le pire, fermé un œil, redoutant d'être trop bousculée par ce que j'allais y découvrir. Mais systématiquement, l'auteur me surprenait, soit en s'arrêtant à la limite de ce que j'aurais voulu lire, ou en prenant un chemin différent de celui pressenti.

Le rythme est assez lent pour cette histoire ne relatant pas un scénario, mais plutôt le cheminement de Mutine dans son deuil et l'acceptation de ses désirs charnels sans culpabilité. Mutine est un personnage auquel on s'attache, car finalement malgré sa vie très particulière, elle est avant tout une femme et une mère.

Si j'ai été totalement envoutée par ce roman, je n'ai pu m'empêcher de remarquer le contraste entre la légèreté que l'auteur a voulu donner à son sujet, et l'existence dans son histoire de relations sexuelles tarifées. Cette incohérence m'empêchant, je pense, de lâcher prise totalement.

Mutine est pour moi une très belle découverte. Un roman touchant, qui ne peut laisser personne insensible. Alexia Deafly est une auteur que je suivrai !!!