l'archipel 1

Sortie VF le 7 février 2018

Présentation de l’éditeur : chez Casterman

Je m'appelle Yann Rodin. Il y a onze mois, j'entrais en seconde. Aujourd'hui, je vis dans l'Archipel, la pire prison qui existe au monde.

Yann est la victime d'un business très lucratif : l'échange d'identités. Son malheur : être le sosie de Sacha Pavlovitch, le fils d'un puissant trafiquant d'armes franco-russe, qui a acheté sa tranquilité moyennant quelques millions de dollars. Tandis que Yann clame son innocence, Sacha se fait passer pour lui et découvre une vie paisible, sur une île paradisiaque du Sud de la France. Une affaire parfaitement rodée. Du moins en apparence...

L'avis de Linagalatée :

Yann Rodin et Sacha Pavlovitch ont en commun le fait d’être des sosies parfaits, et d’avoir tous les deux 16 ans.

Yann est un jeune homme tranquille. Sacha, en digne fils de son père Anton Pavlovitch recherché par toutes les polices du monde, est également un trafiquant d’armes, déjà fiché par Interpol.

Anton veut mettre son fils au vert quelques temps, quoi de mieux que la prison pour cela ?  Sauf que ce n’est pas Sacha qui ira, ce sera Yann, et Sacha prendra tranquillement la place de Yann.

Anton a versé des millions pour cet échange d’identités. Qu’importe que Yann crie son innocence et au complot.

Mais que va faire chacun dans la peau de l’autre ?

Quelle horreur, vous vous imaginez être le parfait sosie d’un dangereux criminel ? Payer pour ses crimes ? Etre au centre d’une machination monstrueuse ?

C’est ce qui va arriver à Yann, lui si calme et tranquille, au caractère si doux. C’est un personnage très attachant, d’une bonté infinie mais plein de ressources.

Sacha, n’a aucun scrupule à penser qu’un jeune adulte, de son âge, va goûter aux affres de la prison, dans ce qu’elle a de plus sordide. Une prison futuriste isolée sur un groupe d’îlots complètement inaccessibles, rochers volcaniques au milieu de nulle part, et d’où toute tentative d’évasion est illusoire.

Il va apprendre la vie de Yann par cœur, pour prendre sa place, sans se trahir. Mais la vie de Yann est loin d’être aussi trépidante que l’était la sienne. Combien de temps va-t-il le supporter et surtout va-t-il parvenir à ne pas se trahir ? Au moins, une chose est sûre, il a le temps de réfléchir, et ne dit-on pas que de la réflexion jaillit la lumière?

Un roman non stop, sans temps morts, violent. J’ai adoré, c’est sombre, noir, complètement immoral.

C’est un premier tome, on y découvre les personnages, mais déjà le décor est planté et le ton est donné.

Une course folle, trépidante, pleine de rebondissements. Prévoyez la nuit ou tout au moins une bonne partie, car cela m’étonnerait fort que vous puissiez poser ce roman.

Ne s’adresse pas forcément à un lectorat très jeune, c’est assez violent quand même.