Un_raccourci_dans_le_temps

Sortie en salles le 14 mars 2018

Film fantastique d'Ava Duvernay

Distribué par Walt Disney Company 

Synopsis :

Comme la plupart des collégiens, Meg Murry manque d’assurance et tente de trouver sa place. Très intelligente (ses parents sont des scientifiques mondialement connus), elle possède - tout comme son petit frère Charles Wallace - un don rare qu’elle ne n’a pas encore exploité. La disparition inexpliquée de son père va l’amener à faire la connaissance de trois guides – Mme Quidam, Mme Qui, Mme Quiproquo– venues sur Terre pour l’aider à le retrouver. Accompagnés de Calvin, un camarade de classe, ils trouvent au cours de leur quête un raccourci spatiotemporel les entraînant vers des mondes insoupçonnés sur lesquels règne un personnage maléfique…

L'avis de Linagalatée :

Nés de parents scientifiques renommés, mais un peu « farfelus », Meg et Charles-Wallace, semblent eux aussi très intelligents, et comme leurs parents, un peu marginaux.

Meg est très introvertie et maladroite, et a du mal à se lier aux autres adolescents de son âge. Charles-Wallace, est lui, tout le contraire de sa sœur ainée. Il aurait tendance à parler à tout le monde.

Depuis que leur père a disparu, la tristesse règne dans la maison des Murry, nul ne sait s’ils le reverront un jour, il aurait disparu dans le cadre de ses recherches de voyages dans l’espace-temps.

un-raccourci-dans-le-temps-disney-nous-entraine

Mais Charles-Wallace, s’est trouvé des alliées de choix, dans les personnes de Mesdames Qui, Quidam et Quiproquo, trois fées généreuses, qui vont leur venir en aide.

Se joindra également au groupe, Calvin, un camarade de classe de Meg, mais qu’elle connaît peu, et qui ne saurait pas bien expliquer pourquoi il est là.

wrinkleintime2018pre8

Ils vont traverser d’autres mondes grâce à la compraction, raccourci spatiotemporel, que Monsieur Murry, aurait lui-même utilisée.

Merci aux Editions Hachette et aux Studios Disney de nous avoir permis de voir ce film en avant-première, avant même sa sortie aux Etats-Unis, le 7 mars 2018, et en France le 14 mars.

J’avais adoré le livre de Madeleine L’Engle, qui, malheureusement, n’a pu voir son roman édité de son vivant, puisqu’il a été écrit il y a une cinquantaine d’années, les éditeurs l’ayant jugé trop avant-gardiste.

J’ai été subjuguée par le film, les acteurs sont parfaitement à leur place dans leurs rôles respectifs, Meg, en adolescente complexée et timide, Calvin en beau gosse, preux chevalier prêt à défendre la veuve et l’orphelin, et Charles-Wallace en enfant pétillant, plein de malice et de vie, mais malgré son jeune âge, déjà bien la tête sur les épaules.

J’ai été, les adjectifs vont bientôt me manquer, complètement époustouflée par le jeu d’acteur de Deric McCabe, qui joue le rôle de Charles-Wallace, qui à, même pas 10 ans, à déjà 2 ans de métiers derrière lui. On peut déjà parier qu’il va devenir la coqueluche de Hollywood.

Le film est, à deux trois détails près sans grande importance, très fidèle au roman, mais… en mieux, parce qu’enfin on peut mettre des visages sur les fées, et quels visages, superbement maquillés et décorés de pierres précieuses pour celui d’Oprah Winfrey.

On peut enfin apercevoir les autres mondes que l’on s’était imaginés en lecture, mais … en beaucoup plus beaux que ce qu’on aurait pu rêver.

Les images sont éclatantes de couleur, et les paysages vraiment magnifiques.

capture-a-wrinkle-in-time-13

La bande originale ne fait pas pâle figure, elle est superbe. Ecrite par Ramin Djawadi (Game of Thrones, Iron Man), et chantée par Sade, Sia, Demi Lovato, pour ne citer qu’elles.

Si vous avez conservé votre âme d’enfant ou si vous voulez la retrouver, allez voir cette superbe adaptation.

Casting :

Meg Murry : Storm Reid

Charles-Wallace Murry : Deric McCabe

Dr Kate Murry : Gugu Mbatha-Raw

Dr Alex Murry : Chris Pine

Madame Qui : Mindy Kaling

Madame Quidam : Oprah Winfrey

Madame Quiproquo : Reese Witherspoon