killing kate

Sortie VF le 21 Février 2018

Présentation de l’éditeur : chez Pygmalion

De retour de vacances, vous vous rendez compte qu’un tueur sévit dans votre ville et que toutes ses victimes vous ressemblent. 

Ça pourrait être une simple coïncidence ou une mauvaise blague, mais c’est ce que vit Kate, jeune avocate de vingt-huit ans, quand elle rentre. 

Habituée au calme des rues de Stockton Heath, elle ne se sent plus en sécurité. Très vite, elle est convaincue qu’on l’espionne, qu’elle est suivie. 

Est-elle le jouet de son imagination ou la prochaine sur la liste ? La vérité est parfois bien plus sinistre…

L'avis de Linagalatée :

Kate a 26 ans, est avocate, et sort depuis dix ans avec Phil, mais elle vient de mettre un terme à cette relation alors qu’ils vivaient ensemble et qu’elle s’apprête à partir en vacances en Turquie avec ses meilleures amies May et Gemma.

La réaction de Phil est à la hauteur de sa douleur, il devient fou, l’épie en cachette, quand autour d’eux dans leur petite ville de Stockton Heath, déjà deux crimes atroces ont été commis, et les deux victimes ressemblent étrangement à Kate.

Qui peut bien être ce malade sanguinaire et que peut-il bien vouloir à Kate ?

Cependant, elle recommence à sortir, rencontrer de nouveaux hommes, dont un d’ailleurs qu’elle avait rencontré pendant ses vacances en Turquie, et qui finalement, n’habite pas très loin de chez elle. Mais tenaillée par la peur d’être la prochaine victime de « l’Etrangleur », elle retourne vivre chez ses parents, et Phil qui n’arrête pas de la harceler et de boire plus que de raison tous les soirs, jusqu’à ne plus se souvenir de ce qu’il fait.

Alex Lake est le pseudonyme d’un auteur britannique, dont Killing Kate est le second titre. Le premier est After Anna, que j’avais adoré.

Celui-ci est de la même trempe, qui vous prend aux tripes et ne vous lâche plus.

Kate, May et Gemma sont soudées comme les doigts de la main. Elles ont les unes envers les autres des réactions fusionnelles, et laisseraient tout tomber pour venir au secours de celle d’entre elles, qui en aurait besoin.

Leur relation est ainsi forte, que May et Gemma sont prêtes à tout pour changer les idées de Kate suite aux deux meurtres déjà commis. Elles se relayent auprès d’elle, l’appellent régulièrement, tentent de la rassurer.

L’attitude de Phil est très déconcertante, il s’alcoolise de plus en plus pour soulager sa peine, suit et espionne Kate, pour pouvoir encore un peu vivre dans ses traces, mais avec la menace qui plane, Phil va devenir très rapidement un suspect plus que crédible.

C’est un roman surprenant à plus d’un titre. D’abord ce meurtrier, qui est-il et que veux t’il à Kate ? Le fait que ses victimes lui ressemblent tellement est quand même un fait perturbant.

Et les trois filles ont un secret, bien gardé. Enfin, c’est ce qu’elles pensaient.

J’ai adoré ce roman, je ne veux malheureusement vous en dire plus, parce que je veux absolument que vous découvriez les tenants et les aboutissants par vous-même.

La seule chose que je puisse vous dire, c’est que les personnages, que ce soit Kate, May, Gemma, Phil, Gus, Mike, Beth, sont très attachants et ont chacun un caractère bien campé.

Ah, il y a des personnages que vous ne connaissez pas et dont je vous ai parlé ?  Hum, hum, je crois qu’il va vraiment falloir que vous lisiez ce roman, sinon vous ne saurez pas, et ne comptez pas sur moi pour dire un mot de plus.

Un grand merci aux Editions Pygmalion, qui ont vraiment le truc pour nous dégoter des auteurs, dont les romans, une fois entre nos mains, ne nous laissent aucun répit.

Une chose est sûre j’attends le prochain Alex Lake avec impatience.