on se reverra

Sortie VF le 18 Avril 2018

Présentation de l’éditeur : chez Milady, collectin Milady Romans

Les souvenirs, c’est comme les cadavres : tôt ou tard, ils refont surface.

Qui est cet homme assis sur la plage en pleine tempête, sur le lieu d’un crime commis vingt ans plus tôt ? Il n’a pas de nom, pas de manteau, et a perdu la mémoire. Alice prend l’inconnu sous son aile et décide de l’héberger, sans savoir qu’il va bouleverser sa vie à jamais.

Au même moment, dans la banlieue de Londres, Lily attend en vain le retour de l’homme qu’elle vient d’épouser et dont la police tarde à signaler la disparition. Parviendra-t-elle à retrouver celui pour qui elle a tout abandonné ?

Un roman haletant au suspense maîtrisé.

L'avis de Linagalatée :

Alice Lake est mère de 3 enfants et mène une drôle de vie, pas vraiment bohème, mais pas non plus femme d’intérieur. Elle a quitté Londres pour s’installer au bord de la mer, à Ridinghouse Bay, et pour vivre elle loue un petit studio à l’extérieur de sa maison, et fait des petits objets ou tableaux avec de vieilles cartes routières ou maritimes. Elle vit également avec ses trois chiens, et le passage quasi quotidien de sa meilleure amie, Derry, qui tente toujours de lui remettre les pieds sur terre, car Alice a le chic pour se mettre dans des situations inextricables.

Quand elle remarque cet homme assis depuis des heures sur la plage, trempé jusqu’aux os, elle décide de l’héberger. Il ne se souvient de rien, ni de son nom, ni de comment il a échoué là, ni d’où il vient. Sa fille la plus jeune, Romaine, décide de l’appeler Franck.

Il sera donc Franck, à défaut de se rappeler d’un autre nom.

A quelques heures de là, tout près de Londres, vivent Carl et Lily Monrose, jeunes mariés. Ils sont rentrés de lune de miel une dizaine de jours plus tôt, mais ce soir pas de nouvelles de Carl. Tous les soirs il répète le même rituel, il quitte son travail, prend le train et rentre vite auprès de sa jeune épouse. Inquiète, elle a déjà prévenu la police, mais la disparition ne peut, pour un adulte, être constatée que vingt-quatre heures plus tard.

Alors Lily attend, en tentant d’appeler sur le portable de Carl, mais autant la veille au soir, ça sonnait, autant aujourd’hui elle est directement dirigée sur la messagerie.

Il lui est forcément arrivé quelque chose de grave, jamais son Carl, ne la laisserait ainsi sans nouvelles.

De son côté, Franck commence à se souvenir de quelques bribes de son histoire, mais ce ne sont que quelques flashs incohérents et désordonnés.

Quelle histoire ! Après quelques explications, ces situations pourraient très bien nous arriver à tous, que ce soit du côté d’Alice et Franck, ou de celui de Carl et Lily, l’auteure nous entraîne dans un dédale de souvenirs.

Ceux de Franck, mais aussi ceux de Lily. Elle est très jeune, 21 ans, alors que Carl en a plus de 40, et est originaire d’Ukraine. Elle ne connaît rien de la vie de Carl, avant elle. Elle lui connaît un seul ami, Russ. C’est vers lui qu’elle va se tourner pour trouver de l’aide.

Elle est courageuse cette jeune femme, elle vit dans une ville qu’elle ne connaît pas, avec un homme qu’elle ne connaît quasiment pas, et se retrouve seule du jour au lendemain. La police, après avoir fouillé la maison et retrouvé le passeport de Carl, lui fait des révélations qui vont la laisser anéantie. Mais, elle continue de chercher son mari, tente de suivre le peu de traces qu’elle trouve, elle n’abandonne pas.

Alice, tombe peu à peu sous le charme de Franck, mais ne peut rien envisager. Il ne sait pas s’il est marié ou non, mais il a quand même le pressentiment, d’avoir fait quelque chose de mal, peut être de grave.

Elle est très courageuse, un peu inconsciente, et prend parfois des décisions sur un coup de tête, au grand dam de ses enfants et de Derry. Elle est tenace, elle va réellement épauler un Franck, fragilisé et inquiet. Elle va aller avec lui au bout de ses recherches, de ses angoisses, de ses frayeurs.

L’auteure aurait pu choisir la facilité, avec ce sujet. Avec d’une part un homme amnésique, et d’autre part un disparu, elle aurait pu en faire un seul et unique personnage, mais non, la réalité est beaucoup plus complexe, beaucoup plus travaillée. Les explications viennent petit à petit, nous donnant parfois l’impression de savoir, d’avoir deviné. Mais ne vous y fiez pas, l’auteure vous mènera par le bout du nez, vous noiera dans ses explications et vous donnera du fil à retordre.

Vous serez plongé au cœur de ce drame. Vous n’aurez de cesse de vouloir connaître la fin, mais il vous faudra toute la patience du monde. On ne retrouve pas la mémoire comme ça, d’un claquement de doigts, et dans cette histoire c’est le lecteur qui souffre le plus.

Un excellent roman avec une belle plume et des personnages très attachants. A lire absolument.