Josh et Hazel

 Sortie VF le 6 juin 2019

Présentation de l'éditeur : chez Hugo New Romance

Juste amis. Juste amis. Juste amis. 
À force de le répéter, ça va bien finir par être vrai.

Hazel sait qu'elle n'est pas facile à vivre – et franchement, la plupart des hommes ne sont pas prêts à relever le défi. Si son armée d'animaux domestiques et son goût prononcé pour l'absurde ne les font pas fuir, son absence de filtre la conduit systématiquement à dire ce qu'il ne faut pas dans les moments délicats. Tant pis pour eux. Hazel est une belle personne. 
Josh connaît Hazel depuis la fac, à un moment où son allégresse loufoque était totalement incompatible avec son caractère à lui, calme et dans la retenue. Depuis le premier soir où ils se sont rencontrés – quand elle lui a avoué de but en blanc qu'elle " serait honorée de (lui) offrir (son) corps " – jusqu'au jour où elle lui vomit avec grâce sur les chaussures, Josh a toujours pensé qu'Hazel relevait plus du spectacle que de l'être humain. Cependant, dix ans plus tard, après une relation houleuse avec une fille qui l'a trompé, sortir avec Hazel est une vraie bouffée d'air frais. 
Non que Josh et Hazel sortent ensemble. Du moins, pas ensemble ensemble. Parce qu'organiser en duo une série de " double dates " de plus en plus terribles, signifie bien qu'il n'y a rien entre eux... n'est-ce pas ?

L'avis d'Evenusia : 

Hazel est un personnage qu’on ne risque pas d’oublier de si tôt. Elle a ce côté farfelu qu'ont certaines personnes et qui les rend uniques, on peut à la fois les adorer et les détester. Hazel est une excentrique, que cela soit par ses tenues multicolores, son manque de filtre quand elle parle, ou ses attitudes qui peuvent parfois embarrasser, une chose est sûre, elle est comme ça, et elle ne changera jamais, pour personne, même pour plaire à un garçon. C’est dans sa nature, elle est joyeuse et toujours souriante, c’est le rayon de soleil dans cette histoire et c’est également cela qu’elle va devenir pour Josh.

Hazel et Josh se sont connus pendant leurs études et les quelques fois où ils se sont croisés, cela a toujours été dans des situations un peu gênantes comme celle où lors d’une soirée un peu alcoolisée, Hazel a vomi sur les chaussures de Josh. A l'époque, Hazel avait une grande admiration pour Josh... mais de loin, car elle savait qu’il n’était pas pour elle. Elle était loin de se douter que des années plus tard elle le retrouverait.

Emily est la meilleure amie d’Hazel, elle fait partie de ses proches, de ceux qui la connaissent très bien. Qu’elle n’est donc pas la surprise d’Hazel quand elle découvre que le frère d’Emily n’est autre que Josh, LE Josh qui ne l’a vue que dans des situations embarrassantes.

Josh est devenu kiné et vit une relation à distance avec une fille depuis plusieurs mois. Quand il apprend que sa petite amie le trompe, sa soeur Emily y voit là le moyen de lui mettre Hazel dans les pattes, pour qu'il sorte un peu, et égaye ses soirées monotones. Hazel, toujours persuadée qu'elle n'est pas une femme pour lui, décide alors que Josh, à l'image d'Emily, deviendra son meilleur ami.

La bonne humeur d’Hazel est communicative et Josh ne pouvait pas trouver quelqu’un de plus éloigné de son caractère taciturne, que ce tourbillon d’énergie. Curieusement Josh va vite apprécier cette jeune femme qui a décidé de le sortir de son apathie et perturber sa petite vie morne et bien rangée. Mais il la regarde toujours avec bienveillance, l'accepte comme elle est, sans jamais vouloir la changer. Peut-être parce que sa propre famille, nombreuse, est, elle aussi, assez atypique, avec ses coutumes asiatiques, la nourriture à foison, et leur vie bruyante. 

Toute cette histoire semble du déjà vu et revu, et pourtant on ne s'ennuie pas une seconde. Hazel est tellement différente des héroïnes belles et parfaites que l’on voit d’habitude, c'est cette différence qui la rend unique, on s’y attache par la force des choses. On la découvre à travers les yeux de Josh, et son regatd la rend encore plus unique. Comment ne pas l'aimer, c’est une véritable tornade, avec ses animaux aux noms curieux, ses affaires qui traînent, et sa cuisine immangeable, elle laisse un vide dès qu’elle n’est plus là.

J’ai passé un excellent moment avec ces deux là, les pensées et réparties d’Hazel sont hilarantes et si Josh paraît plus insipide à ses côtés c’est parce qu’il est totalement effacé par le personnage d'Hazel. 

C’est une histoire drôle, émouvante et couinante à souhait, un slow burn dont les sentiments prennent de l’intensité au fur et à mesure. Je me suis régalée.

Et pour ceux et celles qui se poseraient la question, ce roman n'est aucunement une suite de Roomies