Danser au rythme des saisons

Sortie VF le 11 janvier 2019

Présentation de l'éditeur : chez Spinelle Editions

Arrivée à l'automne de sa vie, Françoise se remémore, ses bonheurs, ses peines. Souvenir familial, sur quatre générations de femmes, liées par un secret de famille et souvenir d'un amour qui la conduira au bout du monde ! Mais le chemin de la passion et de la liberté sera semé d'embûches : pertes, revers, désillusions... Tabou, deuil, divorce, maladie, psychologie mais aussi amour, amitié, courage, positivisme, espérance... transforment ce récit littéraire en roman sociologique, teinté d'événements historiques en filigrane et d'une promesse d'évasion et de dépaysement, sur fond de nature australienne et autres îles du Pacifique.

L'avis de Xylara : 

J'ai été tout de suite séduite par le résumé, le titre qui nous invite à l'évasion, et la couverture joliment réalisée. Je me suis très vite demandé s'il s'agissait d'un roman ou d'un récit autobiographique ? Et honnêtement, je me pose encore la question, une fois après avoir refermé ce livre.

Nous découvrons Rebecca et son mari Patrick qui quittent la France vers l'Australie, partant pour un dépaysement total. C'est là-bas qu'elle va faire la connaissance de Françoise avec qui elle va se lier d'amitié.

Sa nouvelle amie va lui raconter sa vie...

C'est à partir de là que le récit devient quelque peu confus : l'auteure fait des allers et retours entre Rebecca et Francoise, mais on a du mal à définir qui parle, et j'ai été perdue à de nombreuses reprises. Cette construction m'a compliqué la compréhension de l'histoire.

Quel dommage parce que j'ai beaucoup apprécié de découvrir la vie riche en événements de cette femme. Elle a vécu tout un tas d'émotions très fortes : déception, désillusion, tristesse, colère, indignation, appréhension, désespoir et résignation...

À travers Rebecca nous allons suivre cette femme qui narre avec émotion et sincérité ce que fut sa vie. On découvre un personnage incroyable, à qui rien n'a été épargné, avec un parcours parsemé de petits bonheurs, mais hélas aussi de grands drames.

On sent que l'auteure a pas mal 'bourlingué', vu et vécu certainement beaucoup de choses qui sont loin de nos petites vies paisibles, et qu'à notre niveau on n'imagine même pas !

Le dernier point qui m'a interpelée, c'est de trouver l'épilogue au début du livre et le prologue... à la fin ! Il y a probablement une bonne raison à cela, mais personnellement je n'en ai pas saisi la subtilité. 

Pour conclure, une lecture que j'ai trouvé confuse malgré un récit riche en évènements. 

 

Ce roman a fait l'objet d'un service presse aimablement offert par l'auteure en échange d'une chronique.