Mais sinon tout va bien

 

Sortie VF le 2 mai 2019

Présentation de l'éditeur : chez Harper Collins France

À force de jouer les tragédiens, il a tenté le destin.

Déjà, s’appeler Georges quand on a la trentaine, c’est partir avec un sacré handicap. Mais aujourd’hui, c’est bien le dernier souci de ce père célibataire au bord de la crise de nerfs. Car tout fout le camp. D’abord, sa carrière  : s’exhiber en slip kangourou pour une publicité n’est pas exactement ce qu’il avait en tête en embrassant le métier de comédien. Mais pour payer ses factures et conserver l’école de théâtre léguée par ses parents, il n’a pas le choix. Ensuite, il y a Henrik, son fils adoré, surdoué mais exigeant, qui fait fuir tous ses professeurs. Enfin, Georges n'a que quelques mois pour monter Phèdreavec une poignée d’amateurs et une prof incontrôlable. Bilan  : c’est la cata. Et quand une nouvelle élève, aussi talentueuse que fascinante, et une préceptrice punk aux cheveux bleus, surgie de nulle part, mettent leur grain de sel dans ce monumental bazar, Georges commence à se demander si les dieux n’auraient pas une dent contre lui.

L'avis de Xylara

Si vous pensez que parfois la malchance vous poursuit, lisez ce roman !

Georges, papa célibataire, voit les ennuis s'accumuler les uns après les autres. 

Mais laissez-moi vous le présenter un peu : jeune trentenaire un peu à la ramasse, il élève seul son fils, Henrik, enfant surdoué de 11 ans. Il survit avec des petits boulots dans la pub, histoire de lui rapporter quelques cachets miséreux avant de connaître la gloire... qui tarde à venir. 

À la mort de ses parents, il a hérité d'un théâtre qu'il tente de garder debout avec quelques acteurs amateurs. Il est entouré par peu d'amis mais fidèles qui parfois profitent... de son amitié.

D'autres personnes comme Margot et Clémence vont venir pimenter sa vie, chacune à leur manière.

Côté cœur, n'en parlons pas, c'est le désert, mais ce n'est pas sa préoccupation première. Son fils est sa priorité, mais bien souvent, on va s'apercevoir que l'enfant est plus mature et responsable que le père !

Si beaucoup de personnages transitent autour de ce père et son fils, il en est un détestable qui va tout faire pour mettre sa vie professionnelle et privée en péril. Le genre de personne qui par son argent et ses relations peut faire basculer n'importe qui dans la spirale qui vous pousse vers le bas.

C'est un récit avant tout basé sur l'humour et donc notre Georges, entre deux épisodes malheureux, arrive toujours à reprendre courage. Sauf, lorsque les emmerdes arrivent les unes après les autres. 

Mais sans le savoir et s'en apercevoir réellement, son entourage est bien plus fort et présent qu'il ne le pense pour l'aider et le soutenir.

Si j'ai trouvé quelques longueurs au récit et un humour moins présent que je l'attendais,  je me suis attachée à ce papa et son fils entourés d'affection.

Par contre ne cherchez pas la romance pour Georges, elle est inexistante car il a suffisament à faire de tous les côtés!

En bref,une histoire sympatique mais qui est loin d'être un coup de coeur .