The bride test

Sortie VO le 6 juin 2019

L'avis d'Evenusia : 

My est une jeune maman célibataire qui fait le ménage dans un hôtel de luxe. A moitié vietnamienne à moitié américaine elle n’a jamais connu son père qui est reparti aux USA à la fin de ses études sans savoir qu'il avait une fille. Alors qu’elle est en train de travailler à l'hôtel, elle fait la rencontre d’une riche vietnamienne qui a réussit dans la restauration aux État Unis et qui lui fait une proposition insolite. Elle lui propose de l'envoyer en séjour aux États Unis. Elle devra, le temps d'un été, tenter de séduire son fils Khai afin que celui ci l’épouse. Cette proposition, aussi incroyable soit-elle, attire notre héroïne qui voit là une façon de subvenir aux besoins de sa famille pauvre et de donner par la même occasion, un père à sa fille de 5 ans. Peut être pourra-t-elle en profiter pour faire aussi des recherches sur son père.

Et voilà My transformée en Esme et partant pour la Californie. La seule chose qu’elle sait sur Khai c’est qu’il est beau comme une star de cinéma, car elle l’a vu en photo.
Mais l’opération séduction sera plus ardue que prévue car le garçon en question n’est pas du tout ravi qu’une inconnue aussi jolie soit-elle vienne perturber son quotidien.

Même si Esme trouve que Khai a un comportement et des habitudes étranges cela ne la dérange pas, elle est calme et patiente et toujours de bonne humeur et elle espère qu’il s’habituera à elle. Ce qui la dérange c’est d’être obligée de mentir à Kai. Elle ne lui a pas parlé de son enfant qu’elle a laissée au Vietnam. On aura d’ailleurs très peu d’interactions avec sa fille, et ce côté de l’histoire ne sera pas du tout exploité. Elle ne lui a pas dit non plus qu’elle était pauvre car elle est persuadée qu’il n’épousera jamais quelqu’un de sa condition. 

Si ce mariage arrangé manque un peu de spontanéité au départ, le déroulement de l'histoire ne manque toutefois pas d’humour. Je me suis régalée à suivre ces deux héros très originaux. Esme est un personnage tenace et courageux et même si elle n’a pas choisi son futur mari au départ et qu’elle va tout mettre en œuvre pour le séduire, elle est sous le charme. C’est une facette qui pourra peut-être déranger car on a l’impression que n’importe quel héros aurait pu faire l’affaire pour Esme.

De même pour Kai qui est autiste et totalement vierge en ce qui concerne l’amour et tout ce qui se rapporte au sexe, on se demande si le côté physique ne revet pas pour lui le point le plus important de cette relation. J'ai d'ailleurs beaucoup ri pendant les conversations d’éducation sexuelle avec ses frères et la naïveté de Khai sur certains sujets est absolument déconcertante.

Esme quant à elle ne semble jamais vraiment perturbée par les réactions de Kai et s’accoutume à ses bizarreries, elle-même étant un personnage très original.

Dans une note de l’auteure celle-ci avoue que ce qui était au départ l’histoire de Khai s’est peu à peu transformé en l’histoire d’Esme, celle-ci prenant au fur et à mesure trop d'importance. C’est auprès de sa mère qu’elle a trouvé l’inspiration, elle même immigrée et mariée à un autiste.

L'ensemble est assez attendrissant même si par moments le manque de dialogue fait cruellement défaut et que la fin de l'histoire est expédiée un peu rapidement.

Pour ma part j’ai passé un excellent moment.