Love Crescendo

Sortie VF le 10 octobre 2019

Présentation de l'éditeur : chez Hachette Romans

Lorsque Cromwell, 19 ans, est derrière ses platines,
les corps se pressent, la fièvre monte. Personne ne lui résiste.
Jusqu’à la fille dans la robe violette.
 
Ce soir-là, Bonnie est venue voir
l’ex prodige du classique qui lui a inspiré sa passion.
Son verdict tombe, implacable  : la musique de Cromwell n’a plus d’âme.
 
Cromwell n’aurait pas dû se laisser atteindre.
Pourtant, les paroles de Bonnie rallument en lui
l’étincelle de quelque chose qu’il croit mort depuis longtemps.
 
Alors, quand le destin les force à travailler ensemble,
leur attirance mutuelle les rapproche,
leurs sentiments se font plus forts.
Et, malgré les secrets qui pourraient leur briser le cœur,
jour après jour, leur amour va crescendo…

L'avis d'Izabulle :

Alors que j'étais tombée amoureuse de "Mille baisers pour un garçon", je ne pouvais passer à côté de cette nouvelle publication Young Adult de Tillie Cole.

Des parallèles sont notamment à faire entre les histoires, qui présentent toutes deux des jeunes gens très matures pour leur âge, car fortement malmenés par la vie.

Bonnie connaît Cromwell depuis son enfance, lorsqu'elle a découvert ses vidéos dirigeant des orchestres symphoniques alors qu'il était tout jeune.

Cromwell a un don. Il voit la musique se décomposer en couleurs, formes et goûts. Cette partie de l'histoire portant sur la musique et le don de Cromwell est très réaliste et addictive. C'est beau, mais Tillie Cole a toujours cette part sombre qui a besoin de s'exprimer et elle ne va pas épargner ses personnages.

Certains pourraient ressentir un trop plein d'émotion lié aux événements dramatiques qui s'enchaînent. Cela n'a pas été mon cas, même si je reconnais avoir versé des larmes. J'ai plutôt regretté un manque d'originalité dans le scénario, que j'ai deviné finalement assez aisément,  mais cela n'a pas été suffisant pour gâcher ma lecture.

C'est une histoire belle, magnifique, mais aussi extrêmement triste. La boîte de mouchoir sera indispensable, vous êtes prévenus !

J'ai adoré découvrir la musique de Cromwell et l'altruisme infini de Bonnie. La folie d'Easton et la patience du professeur Lewis. Chaque personnage nous offre un secret à découvrir et la lecture ne souffre d'aucun temps mort.

L'avis d'Evenusia : 

Quel magnifique récit avec un sujet très original. Si l’on peut deviner facilement la trame de l’histoire, on se laisse toutefois emporter par la plume romantique et poignante de Tillie Cole.

Cromwell Dean est un jeune DJ anglais de grande renommée. Sa nature sombre, son talent, ses piercings et ses tatouages font de lui un être charismatique et mystérieux que les filles s'arrachent. 

Après l’un de ses sets musicaux dans une boîte de nuit et alors qu’il noie ses sombres pensées dans l’alcool, il fait la rencontre de Bonnie, qu’il avait aperçu plus tôt, immobile, sur la piste de danse. Elle est assise sur le sable à écouter de la musique classique avec son téléphone. Ils échangent à peine quelques mots mais ils seront suffisants pour perturber son avenir. "Sa musique n’a pas d’âme".

Cromwell est synesthète, et j'avoue n'avoir jamais entendu cette caractéristique qui m'a totalement passionnée dans le roman. Cela veut dire qu'il voit la musique en couleurs, mais pas seulement et vous le découvrirez au fur et à mesure. C’est un don fabuleux qui fait de lui un petit prodige. Malheureusement, les sensations sont par moment très envahissantes et deviennent difficiles à gérer. Cet aspect est incroyablement bien retranscrit et expliqué par l'auteure, et les sensations décrites sont très visuelles, donnant à l’histoire une dimension poétique.

Bonnie et Cromwell sont de jeunes héros touchants qui vont vous malmener l'âme et remuer vos tripes. Ils s’entourent de plusieurs personnages, tout aussi importants qui vont apporter leurs lot de joies et de situations difficiles.

C’est dramatiquement beau et vous n'en sortirez pas indemnes.