Nos âmes tourmentées

Sortie VF le 10 octobre 2019

Présentation de l'éditeur : chez Hugo New Romance

Lorsqu'Azalée revient à Charleston, sa ville natale, ce n'est pas de gaîté de coeur. Elle a préféré partir quelques années auparavant pour échapper à des souvenirs pénibles et pour mettre le plus de distance possible entre elle et ceux qui lui ont fait du mal.
Sa mère, avec qui elle n'avait plus aucun lien, vient de mourir lui laissant sa maison et une succession à régler.

Là voilà de nouveau dans la maison familiale, pour un temps qu'elle espère le plus bref possible.
Jusqu'à ce qu'elle fasse la connaissance d'Eden, son nouveau voisin.
Il est charmant, amusant, différent des hommes qu'elle a rencontrés jusqu'alors. Il lui donne envie de changer, de bousculer le fragile équilibre qu'elle avait trouvé loin d'ici. Peut-être même de céder à son attirance. De vivre heureuse à nouveau tout simplement.

Mais cela impliquerait de rester à Charleston. Est-elle capable de faire table rase du passé, d'oublier tout ce qui s'est passé ici ?

Eden a ses propres fêlures mais il est prêt à l'aider. Azalea a un long chemin à parcourir mais il pourrait la conduire vers l'amour et le bonheur.

L'avis d'Evenusia : 

A la mort de sa mère, Azalea revient chez elle après quelques années d’absence, pour mettre en vente la maison. Elle appréhende son retour dans ce lieu de son enfance où elle a vécu des évènements terribles qu’elle ne veut surtout pas se remémorer. Elle va également retrouver ses amis qu’elle a quittés sans aucune explication. Parmi eux il y a Josh, son petit ami de l’époque, Andrew, son meilleur ami et toute une ribambelle de nouveaux venus qu’elle va apprendre à apprécier. Parmi eux il y a son voisin, Éden, dont la fenêtre de sa salle de bains donne sur la sienne. Je vous laisse découvrir leur première rencontre qui est assez hilarante.

Azalea est une battante, féministe dans l’âme c’est une jeune femme à la personnalité entière. Malgré de profondes fêlures elle est gaie et n’est pas du genre à s’apitoyer sur elle, mais parfois même les plus fortes ont besoin d’aide.

Eden va vous faire totalement craquer. S’il a les bras et le cou couverts de tatouages c’est parce qu’ils cachent des cicatrices. Son passé est un drame sur lequel il ne s’appesantit pas. Il n’a pas toujours été un ange mais maintenant il est passé à autre chose. Azalea lui plaît, beaucoup. Il connaît la réputation de la jeune femme dans la petite ville mais il n’a que faire des ragots qui l’entourent, il sent que derrière sa façade et son humour grinçant, il y a bien plus, un traumatisme qu’il est peut-être le seul à ressentir.

Quelle histoire incroyable, profonde et d’une grande force. Ce roman traite des problèmes actuels auxquels nous pouvons tous être un jour confrontés. L’auteure n’a pas choisi la facilité car elle parle aussi bien des victimes que de l’impact sur l’entourage. L’aspect psychologique y est largement abordé sous divers angles et si on prend beaucoup de plaisir à voir Azalea tomber peu à peu amoureuse d’Eden ce n’est pas la romance qui marquera le plus à la lecture de ce roman, même si on prend beaucoup de plaisir à la suivre.

J’avais beaucoup aimé Viens on s’aime qui était une romance fraîche et mignonne comme on les aime. Son second roman Aime moi je te fuis mettait déjà en avant des sujets de société, et j’avais trouvé qu'il y avait une belle progression dans l’écriture de l’auteure entre les deux livres. Ce troisième roman est encore plus abouti, plus mature et plus profond. On sent qu’on est sur une corde sensible et l’auteure restitue les impressions d'une manière tellement réelle et émouvante que cela prend aux tripes. 

Une leçon de vie intemporelle dont la lecture est à conseiller autant aux adultes qu'aux adolescents.