Comme toi

Sortie VF le 14 novembre 2018

Présentation de l’éditeur : chez Milady Hauteville

Ellie a disparu à l’âge de quinze ans. Sa mère n’a jamais réussi à faire son deuil, d’autant plus que la police n’a retrouvé ni le coupable ni le corps. Dix ans plus tard, cette femme brisée doit pourtant se résoudre à tourner la page. C’est alors qu’elle fait la connaissance de Floyd, un homme charmant, père célibataire, auquel elle se lie peu à peu. Mais lorsqu’elle rencontre la fille de celui-ci, Poppy, âgée de neuf ans, le passé la rattrape brutalement : cette fillette est le portrait craché de sa fille disparue…

L'avis de Linagalatée :

Ellie Mack a quinze ans, elle est une très bonne élève, tout le monde s’accorde à dire qu’elle réussira ses examens haut la main. Elle a un amoureux, Théo Goodman, aussi studieux, raisonnable et bon élève qu’elle. Ses parents Laurel et Paul ont deux autres enfants Hanna et Jake, mais on sent bien que Ellie a leur préférence. Tout ce qu’elle veut elle l’a. Elle veut des cours de soutien de maths, alors qu’elle n’en a absolument pas besoin, qu’à cela ne tienne, elle les aura, même si toute la famille doit se sacrifier un peu.

Et un matin Ellie s’en va, elle va à la bibliothèque travailler, les examens approchent. Elle n’y arrivera jamais. La dernière image que l’on ait d’elle, est celle d’une caméra de vidéo-surveillance dans la rue, à deux pas de la bibliothèque. Elle se regarde dans le rétroviseur d’une voiture stationnée. Plus personne ne la reverra.

Dix ans passent, aucune trace, aucun indice, la police pense à une fugue, quoi d’autre ? Les enfants ont grandi et ont quitté le nid. Laurel et Paul ont divorcé, Paul a refait sa vie. Pour Laurel, c’est plus compliqué, les liens avec Hanna et Jake se sont dénoués, et elle vit seule, fait le ménage chez Hanna une fois par semaine, va voir sa mère en maison de retraite. Elle espère peut-être encore un peu des nouvelles de Ellie, son retour …

Un jour, un policier l’appelle pour lui demander de passer au commissariat avec Paul. On a retrouvé les affaires de Ellie dans un terrain vague, des vêtements usés jusqu’à la trame. Et plus loin, à peine cachés dans une forêt, des ossements humains, ceux de Ellie.

Et cette nouvelle, finalement, un peu comme une délivrance va lui redonner le goût à la vie. En sortant de chez le coiffeur, un jour, elle rencontre Floyd, un écrivain, qui élève seul sa fille Poppy. Laurel se prend à rêver à une nouvelle vie, elle se sent à nouveau vivre. Elle va très vite rencontrer Poppy. Poppy qui ressemble à s’y méprendre à Ellie au même âge. Une ressemblance qui va la déstabiliser et la pousser à enquêter plus profondément sur la disparition de sa fille.

Oh la la, que j’ai adoré ce roman. J’avais déjà lu de cet auteur On se reverra que j’avais beaucoup aimé. On se doute assez vite, ce qui a pu se passer. Mais la réalité est encore pire.

C’est Laurel qui parle au long du roman, puis un autre personnage « prend la parole », et on en apprend un peu plus. Puis Floyd parle aussi, et du coup cette histoire, qui à l’origine était racontée par une seule personne, prend des allures de confidences, d’aveux.

C’est très bien mené, les informations sont distillées, juste ce qu’il faut pour qu’on en apprenne un peu plus, mais pas trop non plus.

Mais bon ne rêvez pas non plus, l’auteur nous donne également des indices pour nous mener sur de mauvaises pistes, ou même nous induire complètement en erreur. Ne tirez pas de conclusions trop hâtives.

Bref, vous l’aurez compris, j’ai beaucoup aimé cette lecture, j’espère que je vous aurais donné envie de lire ce roman, et vous me direz si comme moi, vous avez regardé l’heure, et dit « bon allez, encore un chapitre et j’arrête ».