FB_IMG_1579467281086

Auteurs : Gijé et Carbone
Editeur : Dupuis
Sortie le 1er novembre 2018

Résumé:

Sitôt rentrée de sa première visite à Pandorient, le monde merveilleux de la boîte à musique, Nola ne pense qu'à y retourner. Lorsqu'elle repart en cachette, elle tombe en pleine fête nationale ! Tous les habitants sont en liesse, impatients d'assister à la parade du roi Hectorian Ier. Mais une affaire plus urgente appelle Nola et ses amis : Cyprien, le fils du sorcier Anton, est devenu la cible de fréquents rackets. Qui est derrière ces chantages ? Et dans quel but ? Il n'y a pas une minute à perdre, car le danger est bien réel... On en veut au roi !

L'avis d'Izabulle:

Nous voici repartis à Pandorient en compagnie de Nola, Andréa et Igor. Tout comme la petite Nola, nous étions impatients de retrouver cette ambiance onirique, rempli d'aventure et de suspense. Nous découvrons dans ce tome un peu plus en détail le personnage d'Anton, avec qui les trois enfants vont réaliser une quête palpitante. Un petit nouveau fait son entrée, il s'appelle Cyprien et est le fils d'Anton. Le petit Cyprien est émouvant et il donne envie de l'étreindre dans nos bras. Il expose à son père qu'il est victime de racket et ce sujet est je trouve très approprié dans une BD jeunesse. Cela a été l'occasion en tout cas pour moi de réaborder cette question avec mes enfants et de les encourager à toujours en parler.

Mon fils Minibulle qui a 7 ans a eu plusieurs coups de coeur dans ce second tome, mais son moment préféré a été celui de l'arrestation des Bidilunes. Celle-ci est en effet très hilarante, montrant les personnages mordre, pousser et écraser leurs adversaires. L'humour est par ailleurs plus prononcé dans ce tome où les personnages se connaissent déjà et où les familiarités sont donc plus faciles. D'autre part, le monde secret de Pandorient se dévoile un peu plus ici, même si de nombreux mystères demeurent.

De son côté, ma fille Nabulle qui a 11 ans a été très attendrie par la découverte de la serre d'Anton, où il fait pousser des plantes improbables et animaux tous mignons. Chaque plante à un nom, comme les "encolies bavarbes" ou les "gentibulbes" qui sont en rélaité des plantes carnivores pas gentilles du tout !
Pour ma part, j'ai été très émue par un moment privilégié entre Anton et Nola, où tous deux abordent le décès de la maman de Nola. Les auteurs ont su traiter le sujet du deuil avec sobriété et émotion et c'est tout simplement splendide.

Nous poursuivons donc notre marathon de lecture de cette BD jeunesse, sans aucune déception à l'horizon et avec toujours des étoiles plein les yeux grâce à des illustrations somptueuses. Coup de coeur 💚💚💚