Campus Drivers 2

Sortie Poche le 6 janvier 2022

Présentation de l'éditeur : chez Hugo New Romance, Hugo Poche

Lorsque Donovan, Campus Drivers adulé et bourreau des coeurs avéré, prend conscience des séquelles que peut causer son comportement, il décide de devenir LE petit ami parfait.

Pour cela, il a besoin du meilleur coach dans le domaine: Carrie. Mais, même s'ils ne se sont jamais fréquentés, celle-ci sait qu'elle ne veut rien avoir à faire avec lui. Les tombeurs d'un soir en quête de repentir, elle n'y croit pas une seconde dans la vraie vie. Elle préfère collectionner les héros des romances qu'elle dévore, c'est bien moins compliqué !

S'il parvient à la convaincre, c'est un programme intensif en romantisme que va devoir suivre Donovan. Mais n'est pas un héros de New Romance qui veut, surtout quand la réalité essaie de jouer avec la fiction !

L'avis d'Evenusia : 

Totalement séduite par le premier tome de la série des Campus Drivers, j'avais hâte de me plonger dans ce second tome tout en espérant ne pas être déçue. Et bien pas du tout !!! CS Quill fait un sans fautes et réussit à nous embarquer une fois de plus dans son histoire, sans jamais nous lâcher. 

Pour des raisons que vous découvrirez dans le livre, Donovan fait appel à Carrie, la colocataire de Becca, pour l'aider à devenir le parfait petit ami. Difficile pour ce bourreau des coeurs de savoir comment se comporter avec les filles sans passer pour un véritable dragueur. Quoi de mieux alors que de faire appel à celle qui passe son temps à lire des romances et doit forcément en connaître tous les codes ? 

Carrie est une dévoreuse de livres... ça vous dit quelque chose ? Et bien c'est normal, son personnage c'est un peu nous, ses lectures un peu les notres, des romances dont elle va pouvoir s'inspirer pour aider Donovan, bien malgré elle. Car Carrie n'a pas envie de passer du temps avec lui. Elle fuit les relations de toutes sortes et encore plus celles qui la rapprochent des beaux garçons. Surtout que Donovan représente tout ce qu'elle déteste. Tout chez lui l'exaspère au plus haut point mais évidemment plus elle s'agace... et plus il adore ça. 

Vous pensiez avoir beaucoup ri lors du tome précédent ? Vous étiez loin du compte, car Donovan est encore plus drôle. Loin du côté taiseux et sombre de Lane, Donovan est un bavard qui regorge de réparties loufoques et a un caractère très têtu, à côté de lui la pauvre Carrie n'a aucune chance de lui tenir tête. 

Les voilà donc à passer du temps ensemble. Et ce rapprochement forcé va se transformer peu à peu en une complicité dont Carrie ne veut pas car il se pourrait bien que l'élève dépasse le maître en ce qui concerne l'amour. 

J'ai bien essayé de ne pas lire trop vite pour faire durer le plaisir mais impossible de lâcher le roman. J'ai totalement adhéré à ce que CS Quill nous propose : un groupe d'amis bien soudé, un contexte universitaire comme on les aime, une appli originale pour nos Drivers, un humour sans modération et une sympathique histoire d'amour. 

L'avis d'Izabulle

Dans ce second tome nous suivons Donovan, qui est peut être le campus driver qui avait le moins attiré mon attention.
Sa rencontre avec Carrie est totalement épique, puisqu'il va aller jusqu'à la suivre partout pour qu'elle accepte de le coacher pour devenir le petit copain idéal.

Le postulat de départ est clairement du déjà vu en romance et forcément on s'attend à ce que le coacheur et le coaché aient la méga révélation et tombent amoureux l'un de l'autre. Toutefois, ce qu'en fait l'auteure est totalement délirant, incroyable et jouissif. Déjà, parce qu'aucun des deux protagonistes n'est à la base attiré par l'autre, donc il n'y a pas d'auto appitoiment ou de tristesse de l'un qui subirait la situation. Ce qui implique que Donovan et Carrie peuvent s'en mettre mutuellement plein la tronche à longueur de chapitres, aucun soucis ! Puisqu'ils sont sur un pied d'égalité.

Je crois avoir tout aimé dans cette histoire et même la personnalité parfois un peu limite de Carrie, était finalement suffisamment dosée pour ne pas être caricaturale.
La présence de Don au club des lectrices de romance est juste culte pour moi. Je pense ne pas l'oublier de si tôt ! L'auteure décortique les clichés de la romance pour s'en moquer gentiment et cela est plutôt bien mené, donnant à son récit une impression de réalisme plutôt déstabilisante.

Si j'avais eu un joli coup de coeur pour le 1er tome, j'ai trouvé celui-ci encore meilleur et addictif. Bon... j'en veux un peu à l'auteure d'avoir survoler la romance d'Adam, mais elle m'a tellement fait vibrer avec Don et Carrie que je peux tout lui pardonner.

Coup de coeur !

Grand Format   -   Format Poche