Sans-Ame-Carriger

Résumé de l'éditeur : chez Orbit

Miss Alexia Tarabotti doit composer avec quelques contraintes sociales. Primo, elle n’a pas d’âme. Deuxio, elle est toujours célibataire et fille d’un père italien, mort. Tertio, elle vient de se faire grossièrement attaquer par un vampire qui, défiant la plus élémentaire des politesses, ne lui avait pas été présenté. 

Que faire? Rien de bien, apparemment, car Alexia tue accidentellement le vampire. Lord Maccon – beau et compliqué, Écossais et loup-garou à ses heures – est envoyé par la reine Victoria pour enquêter sur l’affaire. 

Des vampires indésirables s’en mêlent, d’autres disparaissent, et tout le monde pense qu’Alexia est responsable. Découvrira-t-elle ce qui se trame réellement dans la bonne société londonienne ? 

Mon avis : 

Ce roman a fait l'unanimité de la blogsphère littéraire avec des avis plus que positifs ! Dans un style totalement inclassable, un mélange à la fois de  romance paranormale, bit-lit et steampunk, le cadre victorien ajoutant un plus à l'originalité du roman. Mettez-y un personnage féminin avec un  caractère bien trempé et un impressionnant loup-garou pour lui coller aux basques et lui donner la réplique et vous obtiendrez un mélange détonnant. Et le mot est loin d'être faible, car Alexia Tarabotti n'a pas la langue dans sa poche et a le don de se mettre dans des situations rocambolesques. Lord Maccon, imposant loup-garou, a beau essayer de la mettre en garde et de la protéger, elle arrive toujours à lui fausser compagnie, même de façon involontaire. Car Alexia est une paranaturelle, elle n'a pas d'âme et possède un don qui suscite beaucoup de convoitise.

Les échanges entre les deux personnages constituent l'intérêt de ce roman car l'intrigue policière en elle-même est légère et sans grand intérêt. On attend à chaque fois les dialogues plein de piquant de nos deux héros et on est sous le charme de Lord Maccon, qui enrage de ne pas comprendre pourquoi cette paranaturelle suscite autant d'intérêt chez lui. 

L'univers créé par l'auteure est fignolé, intéressant et original. Il possède à la fois le charme de l'Angleterre victorienne et la modernité inculquée par la présence des êtres surnaturels. Tout cela sous une plume fluide pourvue d'un humour décapant et nous sommes tout simplement conquis. On a hâte de continuer les aventures coquasses et coquines d'Alexia Tarabotti et de Lord Maccon.

Vous pouvez lire d'autres avis sur le forum bit-lit.com