chacun de mes mots

Sortie VF le 7 avril 2016

UN ROMAN BOULEVERSANT SUR L'ANGOISSE ET LES TROUBLES D'IDENTITÉ CHEZ LES ADOS.

Résumé de l'éditeur : chez Hugo Roman, collection New Way

Samantha Mc Allister est une fille comme les autres. Du moins en apparence. Elle cache un secret que ses amies, passionnées de mode et de soirées pyjama, ne pourraient pas comprendre : Sam est envahie d'angoisses et de sombres pensées qu'elle n'arrive pas à contrôler. Chaque acte, chaque prise de parole est un véritable calvaire. Pas évident quand on fait partie d'un groupe où tout fashion faux-pas ou crush sur le mauvais mec fait l'objet d'un raz-de-marée de critiques.

Mais un jour, Sam rencontre Caroline... Enfin, elle peut rester elle-même, voire se confier sur ses séances hebdomadaires chez le psy. Très vite, Caroline fait découvrir à Sam un lieu secret caché sous le gymnase du lycée : le Club des poètes, où chacun peut monter sur l'estrade et réciter ses créations. Peu à peu, Sam se prend presque à se sentir " normale "... Mais pourquoi AJ, le mystérieux guitariste du groupe, ne semble-t-il pas accepter sa présence ? Sam devra-t-elle une fois de plus tout remettre en question ?

L'avis d'Izabulle

Sam est une adolescente atypique qui chaque jour s'efforce de paraître comme les autres. Au lycée, personne ne sait qu'elle est en proie, depuis ses onze ans, à des troubles obsessionnels compulsifs. Elle se gratte 3 fois la nuque lorsqu'elle est anxieuse, en voiture elle ne peut s'arrêter tant que le compteur du kilométrage n'est pas sur 3... en bref, elle est obsédée par le chiffre 3. Aussi, cela lui demande des efforts constants d'évitement de situations où ses toc pourraient être visibles par l'extérieur. Puis un jour, un grain de sable vient enrayer tout cela. Une amitié d'abord, avec Caroline qui sera la première à qui elle se confiera sur sa pathologie. Et puis, le mystérieux et sexy Aj, qui est le gardien du cercle des poètes.

Cette romance Young Adult sur fond de souffrance psychologique, est plus douce qu'elle n'y parait. Malgré la pathologie de Sam, celle-ci n'envahit pas totalement le roman et une vrai place est laissée aux questionnements relatifs tout simplement à l'adolescence et ses adaptations nécessaires. L'auteur fait effectivement un lien entre la souffrance de notre héroïne et ses relations amicales ou amoureuses, alors que finalement nous sommes loin de lire l'histoire dramatique d'une adolescente montrant des comportements à risques. C'est notamment ce point que j'ai apprécié, l'auteur ne nous plongeant pas dans quelque chose de dramatique et angoissant. Nous découvrons tranquillement, avec Sam, un petit tunnel qui l'emmène vers une fabuleuse lumière colorée.

J'ai notamment fortement apprécié les passages où Sam échange avec sa psychiatre, car il s'agit de moments très réalistes quant au positionnement et réaction de la professionnelle.

La romance de Sam et Aj est belle, romantique et douce. Je regrette toutefois, que le personnage d'Aj n'ait pas été dévoilé d'avantage, entrainant selon moi un manque dans le passage des émotions, notamment sur la fin du roman. Parlons justement de ce final, auquel je ne m'attendais pas du tout et qui apporte un souffle nouveau à seulement 70 pages de la fin. J'ai réellement apprécié ce chamboulement de situation au point de voir pointer avec regret un peu trop vite la dernière page...

Un roman doux, positif, qui aborde la question de l'identité chez l'adolescent en toute simplicité.