piégés entre les murs

Sortie VF le 11 octobre 2017

Présentation de l’éditeur :Editions Flammarion Jeunesse

Villa Eden…

Insouciants, Enzo et Aïcha se croyaient au paradis. Rien n’avait plus d’importance que leur projet d’amour en cette nuit magique.

Mais ils venaient de mettre les pieds en enfer et dans moins de deux heures ils allaient s’en rendre compte.

Amèrement.

Deux adolescents piégés.

Un terrifiant compte à rebours, dont ils doivent sortir vivants.

Les minutes défilent, comme des coups de grâce…

L'avis de Linagalatée :

Villa Eden, un nom bien charmant pour une magnifique demeure. Les propriétaires viennent de partir en vacances et l’alarme est en panne.

Si Enzo est au courant, c’est que les propriétaires sont son oncle et sa tante et même s’il n’a pas vraiment l’autorisation, ce n’est pas comme s’il commettait une effraction s’il entrait chez eux, d’ailleurs il a les clés. C’est là qu’il a décidé d’emmener Aïcha, son amoureuse. Ils s’aiment et vont passer leur première nuit ensemble, leur première nuit d’amour, tout simplement.

Fréha et Nour sont sœurs, elles sont réfugiées, dans leur pays c’était la guerre. Leurs proches et leur maison ont brulé, leur maison qui ressemblait tellement à Villa Eden. Depuis quelques jours, elles surveillent les allées et venues depuis un petit cabanon dans lequel elles ont trouvé refuge. Les propriétaires sont partis en vacances, la femme de ménage est passée. Elles vont pouvoir y trouver refuge, le temps de souffler un peu, se reposer. Mais les choses ne vont pas se passer tout à fait comme prévu.

Elliot, Romain et Billy sont trois petites frappes qui se sont rencontrées dans le rade de Bruno. Elliot a les clés d’une super baraque dont les proprios sont en vacances et où l’alarme est en panne. Il les a eues par le biais de la mère d’une copine.

Loretta et Denis sont un couple dans lequel rien ne va plus, et ce soir pour la première fois, Denis a levé la main sur Loretta, il va la tuer, elle en est sûre, il faut qu’elle lui échappe, mais il faut qu’elle soit plus fine que lui pour parvenir à le tromper.

Il s’agit du second opus de « Piégés …… ». J’avais déjà adoré le premier « Piégés dans le train de l’enfer » du même auteur. Hubert Ben Kemoun a décidemment le talent de faire se rencontrer des personnages qui, au départ, n’ont rien à voir les uns avec les autres, mais qui au final se retrouvent avec un destin lié les uns aux autres.

Les personnages sont brièvement décrits mais suffisamment pour savoir à qui l’on a à faire. Réunis pour des motifs différents, il sait savamment faire cohabiter les désirs de chacun dans des télescopages improbables, et finalement, boum ! Le détail qui tue et que l’on n’a pas vu venir et qui met tout le monde d’accord.

C’est à chaque fois un plaisir de retrouver sa plume dans un format rapide, trois heures de tranches de vies pour environ trois heures de lecture, haletante, passionnante, étonnante et surprenante ! Un régal !

Voir arriver un nouvel opus est décidément un véritable bonheur de lecture.