Apaisé de Juliette Di Cen

Résumé : 

Depuis que l'adjudant-chef Markus Faranti a avoué ses sentiments à sa subordonnée, le sergent-chef Claire Moretti, leur relation se construit à l'envers.

Plutôt que de la laisser s'installer progressivement, l'homme, terrifié à l'idée d'être de nouveau rejeté, a précipité sa jeune collègue dans un tourbillon de passion quelque peu étouffant.

Lorsqu'une ombre surgie de son passé tente de détruire l'équilibre qu'ils ont fini par trouver, Markus, craignant de perdre la femme qu'il aime, décide de dissimuler l'évènement à sa compagne.

Mais une erreur de jugement sera-t-elle capable de tout remettre en question ?

Mon avis : 

Si en lisant "L'Homme Enragé" vous avez eu, comme moi, un goût de trop peu, avec ce cinquième tome vous allez être comblées. Juliette Di Cen revient sur la relation de Markus et Claire avec l'alternance de leurs points de vue mais aussi ceux de différents personnages qui nous sont maintenant familiers. Cette vision extérieure au couple renforce le sentiment qu'on avait au départ: ces deux là sont aussi opposes qu'ils sont faits l'un pour l'autre. Ce complément à l'histoire de Markus revient sur des scènes passées de "L'homme Enragé" en donnant des détails essentiels pour bien comprendre cet énigmatique personnage.

Markus est un héros impulsif et excessif mais tout en retenue auprès de Claire, qui compte bien le pousser dans ses retranchements afin de percer à jour sa véritable nature et qu'il comprenne qu'elle est prête à tout pour lui et surtout à l'accepter tel qu'il est . Cette relation parfois violente trouvera certainement des réticentes parmi les lectrices. N'oublions pas toutefois qu'il s'agit ici d'adultes consentants et que rien ne les oblige à accepter ce type de relation si cela n'est pas leur choix. Quoi qu'il en soit, je me suis régalée à retrouver ces deux personnages qui passent leur temps à se chercher tout en s'aimant avec intensité. Le retour de l'ex-femme de Markus va ébranler ce jeune couple dont la confiance est encore fragile. Et c'est une nouvelle facette de cette relation que nous allons découvrir, celle qui rentre plus dans le quotidien. 

Ce cinquième tome est aussi un point final à ces nouvelles que j'ai découvert avec bonheur il y a quelques temps et qui m'ont fait passer à chaque fois de très bons moment de lecture dans un milieu militaire qui ne m'était pas du tout familier et que j'ai appris à apprécier. D'une plume directe, crue et sans fioritures mais par moments aussi très fleur bleue, Juliette Di Cen a un style très personnel, avec des formules et des jeux de mots qui lui sont propres et qui donnent une bonne touche d'humour à ses récits.

J'ai un petit pincement au coeur en quittant nos héros mais j'espère que Juliette Di Cen comblera bientôt nos attentes en se lançant dans l'écriture d'un plus gros roman qui sera, j'en suis certaine, à la hauteur de son talent.

Ci-dessous le lien pour les deux nouvelles qui ne peuvent être lues séparément.