adopted love 1

 

Sortie VF le 12 octobre 2017

Présentation de l'éditeur : chez Hugo Poche, collection New Romance

Orphelin, Teagan erre depuis son plus jeune âge de foyers en familles d'accueil.
Bad boy écorché par la vie, la justice le rattrape à l'aube de ses 18 ans. La sentence ? Un an de conditionnelle durant lequel il devra se tenir à carreau s'il ne veut pas finir en prison. Il ne lui reste qu'une chance de se remettre dans le droit chemin et c'est dans une ultime famille d'accueil qu'elle va se jouer. Mais la rencontre avec Elena, la fille aînée de la famille risque de compliquer les choses.

L'avis d'Izabulle:

Teagan doit saisir cette dernière chance qui lui est offerte. Il doit se tenir à carreau jusqu'à sa majorité et s'intégrer à sa nouvelle famille d'accueil, qui ne ressemble à rien de ce qu'il a connu par le passé. La famille Hills est très aisée et habite dans un quartier bourgeois. Il va dans un lycée privé dont Mr Hills n'en est autre que le directeur. Autant dire que ce changement brusque d'environnement le déstabilise quelque peu. Ils sont tous trop parfaits à ses yeux, excepté la fille ainée, Elena, qui a son âge, et semble totalement détonner du reste de la famille. Elle est agressive, a un langage vulgaire, et fait clairement comprendre à Teagan qu'il n'est pas le bienvenu chez eux.

Cette romance New Adult est beaucoup plus sombre et dramatique que veut bien le laisser penser son résumé. Teagan nous dévoile petit à petit à travers ses cauchemars, les horribles épreuves qu'il a vécues durant son enfance. Elena, le personnage féminin n'est pas en reste puisque nous découvrons également que son comportement cache un traumatisme profond et que, contre toute attente, ces deux têtes brulées vont devenir la béquille de l'un et de l'autre.

Cette lecture a été assez éprouvante, car l'auteur oscille entre les périodes très dramatiques et noires et des moments plus légers où je me suis bien marrée à voir Elena rembarrer tout ce qui bougeait autour d'elle. Teagan est aussi très attendrissant, notamment lorsqu'il échange avec son assistance sociale, qui est devenue pour lui un substitut de mère. Teagan et Elena se déchirent beaucoup et j'ai nettement préféré les moments de rapprochement et de complicité. Ce roman, m'a beaucoup fait penser à la saga After d'Anna Todd, de part justement ces montagnes russes émotionnelles et ces deux jeunes qui arrivent à se déchirer et s'aimer en même temps.

Certains clichés et incohérences m'ont parfois fait lever le yeux au ciel, notamment pour tout ce qui concerne les procédures de placement d'enfant en danger ou d'adoption. Toutefois, l'histoire étant située aux Etats Unis, j'ai réussi à faire l'impasse dessus. Le comportement du couple Hills est aussi très questionnant, car ils semblent ne pas voir le désarroi de leur fille. Ils le verbalisent, mais clairement ne font rien pour y remédier. Semblant plus inquiets pour l'équilibre de leur protégé Teagan, que de leur propre fille.

Cette histoire est très addictive et je l'ai dévorée très rapidement. Le final est juste insoutenable et frustrant et nous promet, je pense, une suite toute aussi explosive émotionnellement.