Trophy wife

Sortie VO le 14 avril 2017

Présentation : traduction Evenusia (on copie, on crédite svp!)

Tout le monde à Nashville connait Nathan Dumont. C'est ce qui se passe quand tu développes la moitié de la ville et que couches avec l'autre moitié. 

Quatre ans plus tôt sa fiancée a disparu. 

La nuit dernière il m'a demandée en mariage. 

J'avais envie d'échapper à ma vie, au club de strip-tease miteux et aux montagnes de billets. J'ai saisi la possibilité de vivre dans une grande demeure, de peupler mes journées de country clubs et de caviar, et mes nuits de romance et de sexe. 

Peut être que je n'aurais pas du y réfléchir avant.  

L'avis d'Evenusia

J’adore Alessandra Torre, qui arrrive souvent à me surprendre dans ses romans. Ses scénarios sont originaux et elle intègre presque toujours un peu de suspense, en donnant à ses personnages un petit côté intrigant qui les rend différents.

Candace travaille dans une boîte de strip-tease pour pouvoir payer son crédit étudiant, son loyer et les soins de son père malade. Elle n’a jamais vraiment été très bonne dans ses études, et n’a pas eu la chance de trouver un boulot à l’issue de celles-ci. Quand on travaille dans une boîte miteuse, et qu’on se déshabille dansant, cela éloigne aussi toute possibilité de se trouver un petit ami correct et régulier qui la respecte. Elle s’est également éloignée de ses amies de fac, ne souhaitant pas leur donner les détails glauques de sa petite vie.

Elle fait de la pole dance, parfois quelques danses privées pas bien méchantes, mais elle n’a jamais accepté de suivre un client. C’est pourtant ce qu’elle va faire quand Nathan Dumont lui propose de l’accompagner à son hôtel. Après une séance de sexe tarifé torride, et sous l’œil de Drew, son garde du corps, Nathan va lui faire une proposition difficile à refuser. Il lui demande de l’épouser, lui l’homme riche et charismatique, avec une compensation financière et matérielle, et sous certaines conditions dont l’une est de ne jamais attendre rien de romantique de sa part. Il s’agira d’une affaire purement professionnelle entre eux, le sexe faisant également partie de l’accord.

Nathan est froid, calculateur, et son intérêt pour ce mariage est une énigme pour Candace, mais elle est couverte de dettes et son père a constamment besoin de soins. Son choix est tout fait, elle va accepter. 

Beaucoup de questions vont se poser dans la première partie du roman. L’attraction physique avec Nathan est réelle mais il refuse en effet de lui montrer la moindre marque d'affection.

Candace est cantonnée dans une aile de la maison, ne dort pas avec son pseudo mari, et passe le plus clair de son temps seule, à attendre le bon vouloir d’une visite de son mari. L’ennui et le manque d’intérêt de celui-ci pour elle, en dehors des feux des projecteurs lors des événements mondains, vont peu à peu précipiter la jeune femme vers Drew, le garde du corps, cet homme qui est souvent présent pendant ses ébats avec son mari, et qui est le seul à lui manifester un minimum d’empathie.

Une première partie qu’on à hâte de comprendre car mille questions se posent sur la raison que peut avoir Nathan à tenir Candace loin de lui, alors que la jeune femme semble l’attirer plus qu’il ne veut le laisser croire.

Une histoire dont le scénario semble assez simple au départ, et qui s’avère au final bien plus compliquée qu’elle n’y parait.

J’ai nettement préféré la première partie du roman, les explications manquant de certains détails qui restent flous. Le personnage de Nathan ne m’a pas vraiment convaincue, ses changements de caractère, sont un peu déroutants. On n’a pas vraiment d’aperçu de sa vie avant sa rencontre avec Candace, et cela gêne pour se faire une idée de l’homme qu’il était. Il m’a également manqué des infos sur Drew mais je ne peux vous en dire plus sans spolier.

Malgré cela, ces quelques défauts ne m’auront pas empêchée de dévorer cette lecture addictive, et de passer un excellent moment.