After our ashes

Sortie VF le 26 octobre 2019

Présentation  :

Aux yeux du monde, Ceres n’existe pas. Elle n’a pas de passé ni de preuves légales de son identité, si ce n’est les tatouages étranges qu’elle arbore sur une partie du corps. La jeune femme est renfermée et semble hantée par une enfance difficile qui éveille les soupçons dans la nouvelle vie qu’elle doit construire. Ceres n’est pas comme les autres, et les ombres qui la tourmentent sont ancrées en elle comme une doctrine dont il est difficile de se passer.

Pour Dante, la vie, c’est un ramassis d’emmerdes. Autrefois rebelle et impétueux, le jeune homme a passé deux ans dans le coma, et peine à se réadapter à une existence qui lui semble éphémère. Il reste cloitré chez lui pour fuir le regard des gens et la culpabilité qui le ronge lentement. Ses maux, il les expie à travers ses œuvres et son obsession pour la mort.

Ses deux âmes torturées n’étaient pas destinées à se rencontrer. Mais lorsque Ceres débarque dans sa vie, Dante est perturbé par cette fille sombre et mystérieuse au comportement bizarre et au passé troublant. Et lorsque Ceres va sombrer, Dante ne va pas hésiter à l’aider, quitte à plonger lui aussi dans une obscurité dont il ne soupçonne pas l’existence ni la dangerosité. Mais tous les êtres écorchés ne peuvent être sauvés.

L'avis de Evenusia

Ceres s'est échappée de la secte où elle a été élevée et où elle a appris à adorer le Mal dans tous les sens du terme, puisque les adeptes prient le Diable et oeuvrent à se rapprocher de lui de toutes les manières possibles. 

Dante n'a pas été épargné par la vie et son talent d'artiste trouve son inspiration dans la noirceur de ses pensées.  

Quand Ceres et Dante se rencontrent, ils sont méfiants. Leur âme obscure les attire et ils veulent tout découvrir l'un de l'autre. Pour cela ils se mettent au défi, ils se confient, chacun leur tour, mais leurs révélations s'avèrent très vite être synonymes des pires cauchemars. Ils vont se rapprocher, accepter leurs différences et apprendre à les aimer. 

Si vous avez envie de lire une vrai dark romance bien noire et insoutenable, vous êtes au bon endroit. Pour les autres, passez votre chemin car ce roman comporte des scènes très dures, parfois difficiles à supporter. 

Je ne me suis pas particulièrement attachée à ces deux personnages à la personnalité torturée mais je ne peux que saluer le talent de l'auteur qui n'a pas choisi la facilité à différents niveaux.

D'une part son héroïne est une vraie méchante, animée des pires dessins, et ce jusqu'au bout. Bien sûr on sait pourquoi elle est comme ça mais cela ne la rend pas plus sympathique pour autant. 

D'autre part, le thème de la secte a déjà été traité par des auteures réputées (Mia Sheridan, Tillie Cole, etc...) et il n'était pas évident de se frotter à ce registre très particulier et là j'avoue c'est réussi.

C'est sur le passé de Dante que j'ai trouvé l'histoire un peu plus bancale, ainsi que la fin du roman qui est moins crédible que le reste. 

Mais je suis totalement bluffée par l'imagination, le travail d'Amélie C. Astier et l'idée de ce couple dark au possible.

Je lis toujours cette auteure quel que soit le thème traité, car je suis sûre de lire quelque chose de différent et rien que pour cela, dans le paysage de la romance, où beaucoup de romans se suivent, se ressemblent et s'oublient aussitôt, les siens font toujours partie de ceux qu'on n'oublie pas. Alors si vous voulez une lecture marquante, là voilà.