61rgjBbVa9L

 Sortie VF le 21 juin 2017

Présentation de l'éditeur : chez Pygmalion

 A vingt-sept ans, Fauve est une jeune femme dynamique. Gérante d'un haras atypique niché dans la forêt landaise de Gascogne, elle y exerce avec passion le métier de chuchoteuse. File soigne des chevaux traumatisés, tout en donnant des cours d'équitation responsable aux enfants. C'est alors qu'une lettre de la mairie vient tout menacer : son terrain vient d'être acheté par une société immobilière qui veut l'expulser. Non, elle n'a pas tant donné pour tout perdre aussi bêtement ! Elle se rend directement au siège de cette société traîtresse... pour découvrir que l'homme à la tête du projet n'est autre qu'un odieux personnage, arrogant et coureur, qu'elle a déjà eu le malheur de rencontrer. Le voici, semble-t-il, décidé à détruire sa vie. Pour qui se prend-il ? Fauve ne se laissera pas faire ! Et la guerre est déclarée.

L'avis d'Izabulle:
La quatrième de couverture nous dévoile de nombreux aspects de cette romance contemporaine. Peut être même un peu trop...

Jonathan est un être ignoble, dépourvu d'empathie et très imbu de lui-même. Curieusement, malgré son comportement, Fauve ressent une attirance réprimée pour lui. J'avoue ne pas avoir bien compris l'attraction entre eux deux, alors même que Jonathan est le directeur de la société sur le point de l'exproprier de son harras. 

Mon avis est très mitigé sur ce roman car je n'ai malheureusemnt pas ressenti d'émotion lors de ma lecture. J'ai même eu du mal à comprendre certains choix fait par notre héroîne Fauve. Pour autant, l'écriture est très fluide et agréable et le contexte équestre en pleine nature dépaysant. Je regrette d'ailleurs que certains aspects n'aient pas été développés comme notamment le travail réalisé par Fauve avec ses chevaux. J'aurai aimé découvrir un moment privilégié d'emotion entre Fauve et un de ses chevaux traumatisés, par exemple.

Je regrette également que le récit ne soit pas plus humoristique. J'ai trouvé Fauve finalement très aigrie et agressive, n'aidant pas un instaurer une ambiance légère et drôle. Chose qui pour moi allait de soit, au regard du résumé et de la couverture qui je tiens à le souligner est magnifique.