La fileuse d'argent

Sortie VF le 22 janvier 2020

Présentation de l'éditeur : chez Pygmalion

Petite-fille et fille de prêteur, Miryem ne peut que constater l'échec de son père. Généreux avec ses clients mais réticent à leur réclamer son dû, il a dilapidé la dot de sa femme et mis la famille au bord de la faillite... jusqu'à ce que Miryem reprenne les choses en main. Endurcissant son coeur, elle parvient à récupérer leur capital et acquiert rapidement la réputation de pouvoir transformer l'argent en or. Mais, lorsque son talent attire l'attention du roi des Staryk - un peuple redoutable voisin de leur village -, le destin de la jeune femme bascule. Obligée de relever les défis du roi, elle découvre bientôt un secret qui pourrait tous les mettre en péril...

L'avis d'Izabulle :

Nous suivons trois jeunes femmes que tout oppose et pourtant leurs destinés vont devenir étroitement liées. La narration se fait à la première personne et chacune de ses femmes va nous raconter son histoire. Les narrateurs sont en réalité encore plus nombreux grâce aux personnages secondaires, ce qui rend le récit très riche et intéressant.

Nous sommes ici dans un récit de pure fantasy, se déroulant dans un contexte historique avec ses rois, paysans et sans aucune technologie moderne. Une connotation Slave est fortement présente, avec l'existence d'un tsar, d'une starine et de paysages enneigés et hostiles.
Vous serez totalement dépaysé par la mise en lumière dans ce monde de la magie, qui est tout d'abord contée sous forme de légende, pour finalement devenir bien concrète lorsque surviennent des êtres surnaturels ou autres demons.

Les femmes sont ici celles qui détiennent l'intelligence et font l'histoire. Sous-estimées au départ du fait de leurs sexes, Miryem saura elle devenir la première preteuse féminine. Irina de son côté, est l'enfant que son père cache car issue d'une union passionnelle et douloureuse. Et pourtant, c'est bien sa filiation qui va lui permettre de monter au plus haut sommet de la royauté. Et puis enfin Wanda, fille d'un paysan pauvre, alcoolique et violent, qui nourrira sa soif d'evasion en apprenant de Miryem, la preteuse capable de changer l'argent en or.

C'est une histoire merveilleuse et complexe que nous compte ici cet auteur que je ne connaissais pas, mais qui a déjà remporté plusieurs prix littéraires. Son écriture présente un langage soutenu et une logique qui demande à l'esprit un effort constant d'attention sur le sens qu'elle donne à ses mots. Ses jolies phases poétiques vous mèneront du fin fond de forêts gelées, aux palais douillets de roi. Comme du temps du moyen âge, les complots et intrigues politiques sont nombreux et viennent se mêler ici à la sorcellerie et la magie.

Certains lecteurs pourront peut-être regretter certaines longueurs, où moi pourtant je n'y ai vu que le génie de l'auteur pour arriver à nous enfermer dans son univers fait de givre et de survie.

Si vous êtes fan de roman fantasy, vous ne pouvez passer à côté de ce petit bijou, qui est une pure merveille tant la plume de l'auteur est originale.

Coup de coeur. <3